SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Les 4 étapes biologiques de l’accomplissement de l’être incarné

L’accomplissement de l’être est l’action par laquelle ce dernier accomplit sa Moira, il fait ainsi ce pourquoi il s’est réincarné. Cet accomplissement ce déroule en 4 phases correspondant aux 4 étapes de la vie biologique humaine avec une pré-phase 0. C’est à dire:

  1. Pré-phase 0: stade fœtal
  2. Phase I: l’enfance
  3. Phase II: l’adolescence
  4. Phase III: la jeunesse
  5. Phase IV: la vieillesse

La pré-phase

La pré-phase est la phase fœtale durant laquelle la conscience nide et s’intègre à son nouveau corps d’incarnation. Elle  soutient aussi son développement biologique. Dans ce sens, l’énergie de la mère biologique initie la création du foetus jusqu’à l’arrivé de la conscience qui une fois incarnée prend le relais. Dans ce processus:

  • L’ADN contenu dans le noyau des cellules donne les instructions de construction.
  • Les nutriments donnés par la mère biologique via le cordon ombilical fournissent les matériaux de construction.
  • L’ énergie de vie de la conscience supervise et oriente la construction du corps.

Phase I: L’enfance

L’enfance est la phase biologique de consolidation du corps d’incarnation précédemment construit durant sa pré-phase fœtale. Durant cette phase, la conscience incarnée acquière la maitrise de son corps d’incarnation (bipédie, coordinations des mouvements, etc). Mais elle acquière également les informations de bases environnementales, culturelles, sociales et linguistiques pour sa configuration psychique et énergétique. Ceci afin de s’intégrer dans le tissu social de cette nouvelle incarnation/réincarnation. Pour faire simple, l’enfance permet la construction psychologique & sociologique de l’être cosmique incarné.

Phase II: l’adolescence

L’adolescence est la phase biologique de maturation du corps d’incarnation de la conscience. Cette maturation est communément appelée la puberté. Là ou son corps physique devient apte pour pleinement accomplir son programme d’incarnation. Durant cette phase, la conscience acquière également les savoirs (par l’apprentissage) nécessaires à l’accomplissement de sa future Moira. Pour faire simple, l’adolescence permet l’apprentissage des savoirs nécessaire à l’accomplissement de l’être cosmique incarné.

Phase III: la jeunesse

La jeunesse est la phase d’apogée du corps d’incarnation de la conscience. A travers cette apogée, la conscience accomplit pleinement  sa Moira. Autrement dit, elle fait ce pourquoi elle est venue s’incarnée ou réincarné pour cette vie. Pour faire simple, la jeunesse permet l’accomplissement de vie de l’être cosmique incarné.

Phase IV: La vieillesse 

La vieillesse est l’état biologique de déclinaison biologique du corps d’incarnation de la conscience. Cette déclinaison biologique pousse la conscience incarnée à se focaliser d’avantage sur son monde intérieur que son monde extérieur. Là ou elle peut pleinement voir et comprendre pour apprendre de l’expérience de ses précédentes réalisations Moiraiques. Elle met ainsi en ordre ses expériences et son savoir acquit durant sa jeunesse avant son retour sur le plan para-physique du cosmos. Pour faire simple, la vieillesse permet la compréhension et le sens de l’accomplissement précédemment fait durant la jeunesse.

La force de vie du corps d’incarnation

Après la sortie au jour (la naissance), l’être nouvellement incarné passe son temps à dormir. Ce qui créer les conditions permettant d’activer les programmes psychiques et biologiques nécessaires à sa nouvelle vie terrestre.

De l’enfance à la jeunesse en passant par l’adolescence, le corps d’incarnation prend de la force et de la puissance afin de se préparer à accomplir sa Moira.

Dans sa jeunesse, le corps d’incarnation conserve sa force et sa puissance pour accomplir sa Moira.

Dans la vieillesse, le corps d’incarnation perd de sa force et de sa puissance car il en a de moins en moins l’utilité dans l’accomplissement de sa Moira.

Proche de sa dévitalisation (sa mort), l’être incarné passe à nouveau son temps à dormir, conséquences naturelles de l’affaiblissement et du ralentissement de ses programmes et systèmes biologiques. Ce qui créer les conditions préparant la prochaine dissociation définitive de la conscience de son corps ainsi que le retour de celle-ci sur le plan para-physique du cosmos.

A l’approche de la dévitalisation

  • La conscience du plan physique faiblit alors que celle du plan para-physique grandit menant à de la confusion et à de la somnolence. Préparant ainsi son retour sur le plan para-physique du cosmos.
  • La respiration devient irrégulière et bruyante (le râle), qui est aussi un signe de désynchronisation des échanges d’énergie entre le corps mourant et son environnement.
  • Les membres refroidissent, ils peuvent aussi bleuir voir se marbrer, conséquence du ralentissement de la circulation du fluide de vie (le sang), car arrivant à terme de leurs bio-obsolescences, les organes et les bio-systèmes du corps mourant en ont de moins en moins besoin.
  • L’absence de sensation de faim et de soi, car le corps biologique mourant n’a plus l’utilité de se nourrir ni de s’hydrater.
  • Les filaments du corps bio-photonique commencent à s’effilocher et perdre de leurs consistances pour finalement se dissoudre, facilitant ainsi la dissociation définitive entre le corps psionique et biologique. Mais facilite également la rupture du cordon énergétique (fil d’argent) reliant le corps psionique au corps biologique.

 

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + sept =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!