SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

L’asexualisme vu par les shandariens

D’abord qu’est-ce que l’asexualisme? Selon le Shandariana Sexualis, l’asexualisme est l’absence de stimulation des organes sexuels par voie coïtale, masturbatoire ou fellatoire. Il s’agit donc ici d’abstinence sexuelle. Selon sa temporalité, cet asexualisme pourra être, temporaire ou permanent. Sur le chemin des étoiles, notamment dans la sexualité stellaire, il existe plusieurs types d’asexualisme selon l’objectif que l’on poursuit à travers cette non-pratique du sexe. Nous avons ainsi:

Pour l’asexualisme temporaire (transitoire):

  1. L’asexualisme régénérateur qui a pour but de régénérer les tissus organiques de l’appareil génital et les capacités éjaculatrices/émettrices pour l’homme ainsi que les capacités réceptrices pour la femme.
  2. L’asexualisme optimisateur qui à pour but d’augmenter les capacités éjaculatrices/émettrices pour l’homme et les capacités réceptrices pour la femme. Ce qui participe alors la production d’orgasme de qualités supérieurs.
  3. L’asexualisme préparatoire qui a pour but de préparer les corps biologiques et énergétiques à l’accomplissement des rites d’énergie shandariens. Autrement dit, les rites sexuels.

Bon à savoir: Après un asexualisme temporaire, la première éjaculation donnera un sperme de couleur jaune. Ce qui est tout à fait normal, puisque ce temps d’absence stimulatoire (coït ou masturbation) à générer une oxydation de la spermine. La prochaine éjaculatoire sera alors plus claire et blanchâtre.

Pour l’asexualisme permanent:

L’asexualisme permanent qu’il soit masculin ou féminin répond seulement à une absence de libido. Ce n’est pas anormal ni pathologique en soi comme veulent faussement faire croire la société dégénérée dans laquelle on vit ni encore de la part de certains médecins et journalistes qui ont besoin de voir et d’avoir des maladies et des morts partout pour exister. La réalité est que l’absence de libido est juste une configuration psychique, énergétique et biologique due au programme d’incarnation et à ce que l’on a besoin de vivre en expérience. Dans ce sens, si il n’y a pas de sexe au menu pour cette présente incarnation/réincarnation, il n’y aura pas de libido et donc, aucun désir ni stimulation sexuelle. C’est aussi simple que cela.

L’asexualisme est plus facile à tenir chez les femmes que chez les hommes

En effet, l’homme est par nature émetteur et la femme récepteur. En tant qu’émetteur l’homme est génétiquement et énergétiquement programmé pour répandre sa semence. Ce qui le pousse à utiliser et donc stimuler ses organes sexuels pour justement faire sortir son lait masculin dans un but de dissémination de son information de vie matérialisée sous la forme de l’ ADN protéger et véhiculé par l’intermédiaire des spermatozoïdes.

A l’inverse, la femme étant réceptrice, elle ne ressent pas le besoin de se répandre. Ce qui fait qu’elle peut attendre et donc, aura plus de facilité à pratiquer l’asexualisme que l’homme. En revanche, cela sera compensé par un besoin d’attention et de validation de la part de la gente masculine. Chose qu’elles obtiennent aujourd’hui en abondance avec les petits bêta fragiles,  hommes-vagin, blaireaux (boloss) et tocards sur les réseaux sociaux.

Attention à ne pas confondre asexualisme et rétention séminale

Pour rappel, la rétention séminale est une technique psycho-neurobiologique qui vise à retenir le lait masculin (le lait de phallos) dans les 2 canaux déférents produisant une injaculation. Ce qui implique une stimulation sexuelle en amont. A l’inverse, l’asexualisme implique une absence totale de cette même stimulation sexuelle. Là est toute la différence.

Enfin, l’asexualisme de conserve pas l’énergie sexuelle, puisqu’il n’y a pas eu d’énergie sexuelle produite par stimulation! Comment pourrait on conserver quelque chose qui n’a pas encore été produit?

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × deux =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION