SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Le Bliss et le Kesh

Le bliss et le kesh sont 2 énergies psychiques consciente et vivante produites par l’activité mentale du corps psionique.

Le bliss est une énergie à haute fréquence vibratoire, alors que le kesh est son contraire, une énergie à basse fréquence vibratoire. Le bliss est produit par des émotions d’amour, de joie, de sérénité. Il est léger, unificateur et régénérateur. A l’inverse, le kesh est produit par des émotions de peur, de colère et de haine. Il est lourd, dégénérateur, envahissant et toxique. Le bliss et le kesh sont 2 énergies psychiques de haute et de basse fréquence nécessaire à leurs existence mutuelle. L’une ne peut exister sans son opposé, l’autre.

Au contact du bliss, un état de détente et bien-être se créer. Mais au contact du kesh, une sensation d’oppression, de mal-être et de malaise apparaît.

Du fait de leurs fréquences vibratoires respectives, le bliss fait monter  la conscience en fréquence sur la zone spectrale. Alors que le kesh fait descendre la conscience en fréquence sur la zone spectrale.

La polarisation du bliss et du kesh

Le bliss et le kesh se rassemble et se polarise chacun de leurs cotés sur la zone spectrale du plan paraphysique du cosmos.

Le bliss étant une énergie à haute fréquence se polarise sur les bandes de fréquence supérieures du cosmos. Il s’accumule pour former des espaces claires et éthérées. Lesquels sont éclairés et soutenus par les rayonnements de la Source de vie.

Le kesh étant une énergie à basse fréquence se polarise sur les bandes de fréquence inférieures du cosmos. Ce dernier s’accumule pour former une mélasse sombre et toxique, consciente et vivante prenant en engloutissant toutes consciences entrant dans sa zone d’influence.

L’aspect nutritif du bliss et du kesh

Le bliss nourrit les entités de l’astral présentes sur les bandes de fréquences supérieures alors que le kesh nourrit les entités de l’astral présentes sur les bandes de fréquences inférieures.

Toutefois, les entités énergétiques se nourrissant de kesh ne vont pas se rendre sur les bandes de fréquence inférieurs, car ils se feraient littéralement bouffer par leurs propres nourritures tellement la force d’attraction qui s’en dégage est puissante ! C’est pour cela que ces dernières préfèrent se nourrir sans risque pour elles chez les autres consciences produisant du kesh.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + dix-huit =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!