SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Il n’y a pas de bon ou de mauvais shandarien

Sur le chemin des étoiles, le bien et le mal n’existe pas. Par contre, il y a l’hybris. Dès lors cette absence du bien et du mal ainsi que de la morale qu’ils composent fait qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais shandarien.

Il n’y a que des initiés qui pensent et agissent selon un schéma d’information et d’énergie donné.

Autrement dit, il y a des shandariens qui pensent, agissent et sont en concordance avec l’esprit et les principes de Shandarisme (orthodoxie), alors que d’autres non (hétérodoxie). Ces derniers ne sont pas de mauvais shandariens, mais seulement des shandariens en discordance psychique et vibratoire avec la synergie stellaire. A partir de là:

Si un shandarien s’aventure dans cette voie :

  • On ne peut pas le culpabiliser en lui disant qu’il est une mauvaise personne, puisque le mal n’existe pas.
  • On ne peut pas l’humilier ou le rabaisser car partageant une même conscience cela nous reviendra tel un boomerang en pleine tronche.
  • On ne peut pas le frapper pour le corriger au risque d’altérer le réceptacle qu’il utilise. Plus que la violence est ici interdite.

A la place, on lui signale simplement sa discordance et on l’invite à se réharmoniser avec la conscience collective sans qu’il n’y ait aucun jugement moral, de réprimande ou sentiment de mépris à son encontre. Cette invitation basée sur la force et le pouvoir du collectif est alors envoyée par voie télépathique/télépsychique. Le tout exprimé de manière émotionnellement neutre dans la maîtrise et le contrôle de soi.

Jugements moraux et condamnations

Ici, la critique et les sarcasmes, les jugements moraux et leurs condamnations, les moqueries, les insultes, les réactions violentes, les menaces et les attaques, les scandales et polémiques n’ont pas lieu d’être dans l’espace mental d’un shandarien. Car ils sont la panacée des ces esprits petits, faibles et médiocres ne voyant pas plus loin que le bout de leurs nez. En bref, ce sont toutes les caractéristiques du barbare. Le Shandarien visant à être une conscience réalisée ne peut se permettre de se laisser aller à de tels comportements aussi futiles que contre-productif.

Ceci dit on ne vous cachera pas qu’il est parfois tentant de se lâcher et céder pour retomber dans nos vieux travers issus de nos conditionnements sociétaux et culturels humains. D’où la nécessité d’avoir une solide et infaillible maîtrise de soi ainsi qu’une grande lucidité et clarté d’esprit.

Et la justice stellaire?

La justice stellaire ne s’applique que si l’attitude, le comportement, les pensées et les actions du shandarien ont générées des dégâts de manière objective. Tant qu’il n’y a pas de casse, de destruction, de blessés ou de morts de dévitalisés, cela n’est pas nécessaire. On ne va pas saisir notre justice juste pour des petites broutilles. Il y a quand même un minimum de bon sens et de raison à suivre. De toute manière, vouloir condamner un shandarien parce qu’il est seulement en hétérodoxie dans ses pensées, paroles ou actes avec la synergie Stellaire ne serait pas recevable dans la justice shandarienne.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION