SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Le bonheur dans le Shandarisme

Qu’est-ce que le bonheur?

Dans la pensée shandarienne, le bonheur est un état psychique qui se caractérise par l’absence de souffrance et la paix de l’esprit.

Comme n’importe quel autre état psychique, le bonheur est temporaire et transitoire. Autrement dit, il ne dure pas. De ce fait, il ne sert à rien de courir derrière.  Car cela revient à courir derrière une chimère et s’attacher a une illusion, vouloir saisir de la fumée avec ses mains.

Le bonheur ne peut exister sans le malheur

Dans le cosmos, tout ce qui existe, n’existe que par contraste avec son état/sens opposé. Dans le cas du bonheur, son sens opposé est le malheur. Autrement dit, le bonheur ne peut exister sans le malheur et le malheur ne peut exister sans le bonheur.

Ce qui implique que l’un ne peut subsister sans l’autre. En voulant éliminer le malheur, on élimine également le bonheur!

Le Shandarisme ne prête pas grande importance au bonheur

La pensée shandarienne ne nie pas l’existence du bonheur et elle ne l’interdit pas non plus. Un Shandarien peut être heureux. Mais la réalité est que le Shandarisme  ne prête pas grande importance au bonheur. Ce qui veut dire que la Conscience collective ne s’intéresse pas au bonheur ni a sa recherche, puisque le bonheur comme le malheur d’ailleurs ne présente aucune utilité pour l’accomplissement et l’évolution de ses membres.

Contrairement a certains spiritualités et philosophies, le bonheur n’est pas un but de vie pour les shandariens. 

Il est juste un état psychique. Et comme n’importe quel état psychique, il peut être induit par la création des causes et conditions favorisant son émergence, notamment par l’élimination de l’état de souffrance et la pacification du mental. Il suffit alors de créent à volonté ces mêmes causes et conditions pour voir apparaitre/réapparaitre le bonheur dans l’esprit d’une personne. Dès lors quant on prend conscience de cela, on se rend compte de faire du bonheur un but de vie ne mène pas loin et ne vole pas haut non plus!

On ne s’incarne pas ou ne se réincarne pas (selon le point de vue) dans l’univers sur cette planète pour être heureux et vivre dans le bonheur, mais pour apprendre et évoluer vers des états de conscience supérieure afin d’atteindre l’état d’unicité avec la Source de vie à travers l’apocatastase.

N’apportant aucune contribution à cette apprentissage et évolution de la conscience de l’initié, le Shandarisme ne porte pas vraiment d’intérêt pour le bonheur ni pour le malheur non plus.

De ce fait, on tolère l’apparition et l’existence du bonheur sur le chemin des étoiles, mais cela ne va pas plus loin.

La réalité se cachant derrière la recherche du bonheur

Ne nous voulons pas la face, le bonheur procure un état plaisant, donc une manifestation subtile du plaisir.  Mais faut-il encore avoir l’honnêteté intellectuelle de l’admettre!

Dès lors, vouloir rechercher le bonheur revient finalement à courir derrière le plaisir. Ce qui vient à entrer dans l’une des 2 motivations primaires de l’humain: la recherche le plaisir et l’évitement de la douleur.

Rechercher le plaisir et éviter la douleur revient à être prisonnier de ses ressentis. On s’attache au ressenti du plaisir à travers la cherche du bonheur. On courre derrière le bonheur sans véritablement avancer dans notre évolution de conscience. On est alors comme un hamster faisant du surplace en courant sur sa roue.

Ainsi, ne pas rechercher ni courir derrière le bonheur (comme éviter et combattre le malheur aussi)  nous rend libre de continuer notre évolution de conscience vers les plans supérieurs du cosmos.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × trois =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!