SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Le but de notre existence selon le Shandarisme

Le but de notre existence et non le but de l’existence (1) est l’unicité avec le cosmos. Cette unicité se définit comme l’acte d’unifier son être et sa vibration avec celle de la Source afin de s’expenser et ainsi ne faire plus qu’un dans le tout et l’absolu, c’est à dire avec le cosmos dans sa complétude.

Il existe 4 degrés d’unicité qui sont primordiale, secondaire, stellaire et cosmique

  • Le premier degré est l’unicité primordiale. Elle est l’action d’unifier sa conscience avec celle de l’un ou plusieurs de ses semblables.
  • Le second degré est l’unicité secondaire. Elle est l’action d’unifier sa conscience avec celle de la conscience collective.
  • Le troisième degré est l’unicité stellaire. Elle est l’action d’unifier sa conscience avec celle des êtres incarnés sur cette planète et de son système stellaire.
  • Le quatrième degré est l’unicité cosmique. Elle est l’action d’unifier sa conscience avec celle du cosmos.

Les vecteurs d’unicité

Un vecteur d’unicité est le moyen et véhicule intermédiaire par lequel notre conscience accomplit son unicité avec le cosmos. Chaque degré d’unicité utilise un pu plusieurs vecteurs qui lui est propre. Nous avons ainsi:

  • Le premier degré (l’unicité primordiale) utilise le vecteur de la fusion mentale shandarienne et la sexualité stellaire (2)
  • Le second degré (l’unicité secondaire) utilise le vecteur de l’unification
  • Le troisième degré (l’unicité stellaire) utilise le vecteur de l’Armonia
  • Le quatrième degré (l’unicité cosmique) utilise le vecteur de l’Apocatastase

Ces 4 vecteurs sont alors utilisé sur une même et unique voie stellaire menant vers l’unicité entre la conscience et le cosmos qui est le chemin des étoiles. Dans ce contexte, le chemin des étoiles devient le canal unicitaire entre la conscience et le cosmos.

Science, conscience & intelligence

Il est fondamental que l’unicité se fasse avec science (connaissance), conscience (clairvoyance) et intelligence (sagesse). De là, nous pouvons discerner, reconnaitre et discriminer (3) le réel et l’authentique de l’illusion et de la fausseté. Ce qui nous permet d’accomplir son unicité avec les véritables êtres et énergies de vie. Mais aussi de refuser de consentir à s’unir avec des manipulateurs et usurpateurs cherchant à nous piéger pour ensuite nous mettre sous leurs dominations psychiques et vibratoires. De cette façon,  nous évitons de nous unir avec une force, énergie et puissance étrangère dangereuse, toxique et destructrice pour l’être et son évolution de conscience. Autrement, dans ce cas bien précis l’unicité devient de l’associationnisme.

(1) Il ne faut pas confondre le but de notre existence avec le but de l’existence. Le but de l’existence revient au cosmos. Il est le fait d’exprimer l’être cosmique (c’est à dire le cosmos en tant qu’entité) dans sa complétude par sa manifestation et son évolution multi-directionnelle. Veuillez également noter qu’il existe dans le Shandarisme  plusieurs sens et définitions quand on parle de l’être cosmique.  Ce qui peut porter à confusion quant on ne connait pas tous les sens et définitions. Maintenant le but de notre existence (donc, nous en tant qu’etre incarné dans ce corps biologique) est d’accomplir l’unicité avec le cosmos à travers l’apocatastase et l’état d’Yparxi.

(2) Le sexualité stellaire peut être utilisée comme vecteur d’unicité dans le premier degré quant l’énergie est confinée. Mais elle peut aussi devenir un vecteur du 4ème degré unicitant la conscience au cosmos. C’est d’ailleurs ce que l’on peut observer lorsqu’un orgasme modifie la fréquence vibratoire et ouvre un canal vers la Source de vie du cosmos. Là ou la conscience fusionne et s’expense pour ne fait plus qu’un avec le cosmos. On parle alors d’apocatastase transitoire.

(3) Le mot discriminer vient du latin « discriminare » qui veut dire différencier. C’est à travers la discrimination que l’on peut différencier les objets, les couleurs, les situations, les formes de vie. Par exemple, celle nous permet de différencier une pomme d’une poire, un stylo qu’une feuille de papier, la couleur bleu de la couleur rouge, un chat d’un dauphin, un insecte d’une plante, les polarités positives et négatives des entités de l’astral que nous croisons sur notre route, etc…

SpaceMan89

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + dix-neuf =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION