SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

La chaine d’union shandarienne

La chaine d’union est la voie par laquelle le cercle se forme et se maintien autour de la grande spirale. Elle est l’union des initiés par le contact de leurs mains formant une chaine. La chaine d’union une chaine à la fois biologique, psychique et énergétique formée d’initié vibrant dans une même fréquence et dimension.

Cette dernière créée un lien psychique et énergétique qui unifie tous les initiés présents sur ce plan physique du cosmos. Mais elle ouvre aussi une porte sur une autre réalité et dimension de l’esprit. Là ou se situe la conscience collective.

Ainsi, la chaine d’union devient un portail énergétique qui met en connexion le cercle et son égrégore, la conscience collective.

Conditions à la participation d’une chaine d’union

Il existe 5 principales conditions pour participer à une chaine d’union shandarienne qui sont:

  1. Être initié (Shandarien) pour être en syntonie avec la fréquence de l’énergie circulante dans la chaine d’union.
  2. Avoir la maitrise de soi pour être en capacité de canaliser l’énergie entrante et sortante à travers soi.
  3. Être dans un état d’ouverture de soi pour permettre la circulation de l’énergie à travers soi et ne pas la bloquer ou la ralentir.
  4. Être en haute énergie et en bonne santé pour soutenir le niveau de fréquence de l’énergie circulant.
  5. Avoir le corps ainsi que les mains et les ongles propres pour ne pas contaminer ni faire baisser le niveau vibratoire de la chaine d’union.

Le cercle de protection

Former une chaine d’union nécessite d’avoir un cercle/anneau de protection autour du cercle. En effet, la chaine d’union ouvrant un portail sur une autre dimension, il n’est pas rare de voir s’infiltrer et débarquer des entités parasites pouvant attaquer les participants. Dans ce sens, l’anneau de protection crée un dôme d’énergie vibratoire empêchant ces entités d’y entrer et de mettre en danger la chaine d’union shandarienne par leurs interactions. Mais aussi de se prémunir contre d’éventuelles parasitoses énergétiques.

Ainsi la chaine d’union se retrouve dans le continuum espace-temps contenu entre la grande spirale et l’anneau de protection.

Pour conserver cette protection, il ne faut jamais marcher jamais sur l’anneau de protection et ne pas sortir de ses limites durant tout le temps de la chaine d’union.

Formation d’une chaine d’union shandarienne

Pour former La chaine d’union, il y a 3 dimensions qui interviennent qui sont la dimension de l’information, de l’énergie et de  matière.

Dans la dimension de l’information, il y a le psychisme. Il consiste à ouvrir son esprit et lâcher-prise de toute résistance psychologique pour accueillir l’énergie.

Dans la dimension de l’énergie, il y a encore le psychisme. Mais qui consiste cette fois-ci à la visualisation de l’énergie pour permettre son mouvement.

Dans la dimension de la matière, il y a le corps biologique. Il consiste à former la chaine d’union.  La main gauche est paume vers le haut est récepteur. La main droite est paume vers le bas est émetteur. La main gauche reçoit l’énergie du maillon précédent qui transite par la région cardiaque pour ensuite  la redonner par la main droite au maillon suivant.

La chaine d’union shandarienne est toujours une chaine longue (bras tendu) et non une chaine courte (bras croisé).  On ne se tient pas par la main, mais par l’avant-bras. Une configuration offrant une plus grande stabilité et résistance pour la circulation de l’énergie.

La circulation de l’énergie est ici anti-horaire

Dans une chaine d’union shandarienne, la circulation de l’énergie va toujours dans le sens contraire de l’aiguille d’une montre. Ce qui est d’ailleurs volontaire et nécessaire. Car le sens antihoraire agit comme une contre-force à l’énergie présente et environnante afin d’ouvrir le passage/portail énergétique sur la conscience collective et son égrégore.

Différence avec une chaine d’union maçonnique

Une chaine d’union shandarienne n’a absolument rien avoir avec une chaine d’union maçonnique. En effet, elle nécessite qu’il y ait un contact de main à main pour (donc sans gant contrairement aux Franc-maçons) pour permettre la circulation de l’énergie. Dans ce sens, il faut savoir que les gants isolent et retiennent l’énergie. Ce qui annule et invalide le mouvement énergétique. Nous avons alors à la place un simulacre de chaine d’union, sans réelle connexion, unicité ni solidarité.

Ensuite, contrairement à la chaine maçonnique, cette dernière demande des niveaux de concentration mentale profonds et intenses. De ce fait, lors du passage de l’énergie, on ressent un courant électrique nous traverser et nos corps se raidissent sur son passage. D’où l’intérêt de créer une chaine d’union en se tenant par les avant-bras et non par les mains. Autrement l’énergie transitant ferait lâcher les mains brisant du même coup la chaine d’union.

Enfin, la chaine d’union fait grimper le niveau vibratoire collectif et décuple la puissance et les capacités psychiques de chacun des maillons composant cette dernière. Conséquence de la présence d’une énergie psychique de haute intensité. Ainsi les chaines d’union shandariennes sont beaucoup plus puissantes que celles pratiquées chez les franc-maçons.

Gare cependant aux shoots énergétiques!

En effet, certains initiés ont déjà rapportés avoir ressenti un shoot énergétique qui les avait fait planer lors du passage de l’énergie. Des effets assez similaires à un orgasme ressenti. Ainsi, le piège ici est de vouloir faire des chaines d’union shandarienne juste pour les sensations et la recherche de plaisir. Car en étant dans cette démarche, on se détourne de l’objet et des travaux de session qui suivent la chaine d’union.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 4 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!