SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Chirurgie esthétique, que dit le Shandarisme?

Le Shandarisme autorise le recours à la chirurgie esthétique, mais dans une certaine limite. Pour comprendre cela, il faut d’abord comprendre la vision du corps biologique pour un shandarien/shandarienne. En effet, ce corps n’est ni sacré ni divin, puisque le sacré et le divin n’existent pas dans la pensée shandarienne.

A partir de là, on considére le corps biologique pour ce qu’il est réellement et rien d’autre. C’est à dire  une entité vivante possédant sa propre conscience ou « conscience biologique ». Or, cette conscience biologique n’est pas assez forte pour faire vivre le corps biologique d’elle-même et donc, elle a besoin de l’énergie de la conscience/corps psionique qui vient s’y incarner. C’est d’ailleurs pour cela qu’en sortie astrale, il arrive un moment ou l’ on est rappelé par le corps/conscience biologique via le cordon énergétique (fil d’argent) qui tire au niveau de la nuque. Car ils ont à nouveau besoin de notre présence pour continuer à fonctionner correctement et ainsi continuer de fournir leurs services de réceptacle de vie pour la conscience incarnée. Dans ce sens, l’incarnation n’est rien d’autre l’association énergétique et informationnelle entre 2 consciences et corps.

  • La conscience et le corps biologique
  • La conscience et le corps psionique

Le corps biophotonique faisant la jonction entre les consciences/corps biologiques et psioniques.

Chirurgie générale et chirurgie esthétique….

Il faut d’abord savoir que tout acte chirurgical est une agression pour le corps biologique, son énergie et sa conscience. C’est d’ailleurs pour cela que suite à une opération, le corps biologique réagit dans ses tissus et ressent une douleur qui  nous transmet. Nous avons alors l’illusion de souffrir alors qu’en réalité c’est le corps biologique qui est en souffrance et qui nous partage cette information et énergie afin de mieux la supporter et ainsi pouvoir retrouver son équilibre par la suite. Puis avec le temps, ce dernier régénère naturellement ses tissus lésés. Une régénération se manifestant alors par la cicatrisation. Mais il peut arriver que la cicatrisation soit ralentie voir accélérer selon l’état de la conscience incarnée et de sa fréquence vibratoire.

De là, si on peut éviter d’agresser et traumatiser inutilement le corps biologique par une chirurgie, on le fait. Mais il peut arriver que cela soit nécessaire pour justement réparer quelque chose. Dans ce sens, le Shandarisme ne s’oppose pas a l’acte chirurgical en lui-même, mais seulement à sa nécessité véritable. Dans ce sens:

  • Si un traitement chirurgical est nécessaire et vital pour le corps biologique: on le fait
  • Si un traitement chirurgical est non-nécessaire et non-vital pour le corps biologique: on ne le fait pas

Ainsi, le Shandarisme autorise la chirurgie esthétique, mais….

Seulement pour la correction de défaut mineur ou pour une reconstruction plastique suite à un accident ou une chirurgie ayant déstructuré l’harmonie des traits biologiques et altérer la circulation énergétique pour le corps biologique. Ceci afin de le rendre à nouveau pleinement fonctionnel et ainsi pouvoir continuer son programme d’incarnation.  Par contre, faire de la chirurgie esthétique seulement pour ressembler à sa Star préférée, pour des problèmes de manque d’estime de soi, adhérer à un certain canon de beauté, ou encore parce que la personne est dans un délire identitaire suite à l’influence toxique des féministes complètement hystériques et misandres, des lobbies LGBTQ & cie, le recours à la chirurgie est clairement à bannir.

Dans ce sens, il est écrit dans l’Ataraxia (le livre de la loi shandarienne) à la Table III: L’être, Directive 3: Apparence et Habillement, sous directive 24:

Celui ou celle qui marche sur le chemin des étoiles a le droit de recourt à la chirurgie plastique si nécessaire. Ce recours doit être fait en science, conscience et intelligence.

Nous ne sommes pas notre corps biologique

Si nous observons les faits tels qu’ils sont, nous constatons que nous ne sommes pas notre corps, mais incarner dedans. Ce qui est complètement différent. Dès lors faire une chirurgie esthétique sur la base de l’illusion/croyance que l’on est son corps physique est une complète aberration en soi!

Rappelant enfin que le corps biologique utilisé pour nos incarnations/réincarnations ne nous appartient pas, il n’est pas notre propriété, mais la propriété de la nature qui l’a fait naitre. Dans ce sens, le slogan: « Mon corps m’appartient » est d’une inconscience, d’une ignorance et d’un crétinisme total et complet. Ce qui n’est pas étonnant lorsque l’on voit la société actuelle et les crétins qu’elle produit en masse.

La réalité est que l’être incarné ne peut pas disposer du corps biologique comme il le veut ni faire ce que l’on veut avec selon ses désirs égotiques.  De toute manière, possédant sa propre conscience et intelligence, il va arriver un moment ou le corps biologique rappellera à l’ordre l’être incarnée dedans à travers diverses maux et au final si rien n’est changé, par la maladie.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + un =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION