SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Comprendre la pratique du Metamfiesménos

Le Metamfiesménos (Μεταμφιεσμένος) que l’on peut traduire par “déguisé, masqué” est la pratique psychique de l’illusion. Il est l’une des formes appliquée de l’Apókrypsi et entre dans le cadre de l’utilisation de la Mètis.

Cette pratique de l’illusion consiste à projeter dans l’esprit des non-initiés une image ou une vibration autre que la sienne. Ainsi, le Shandarien pratiquant le Metamfiesménos peut apparaitre sous une autre forme ou émettre une autre énergie vibratoire que celle de son corps d’incarnation.

Le Metamfiesménos  ne transforme pas l’ apparence physique, mais l’image de l’apparence physique. Ce qui est bien différent. Car sous cette transformation, se déguisement et masque d’énergie et de vibration, le corps d’incarnation ne change pas!

Le protocole et la technique permettant de pratiquer le Metamfiesménos  est inscrit dans le Shandariana Dominatis, alias le livre des pouvoirs qui est l’un des 9 livres composant les écritures shandariennes.

Pourquoi utiliser le Metamfiesménos?

Le Metamfiesménos à pour but d’illusionner non pas pour abuser, mais pour protéger celui ou celle qui marche sur le chemin des étoiles. ainsi que les secrets.

Toutefois la nature étant ce qu’elle est, il est tout a fait possible que le Metamfiesménos soit détourné de son but de protection et utiliser pour abuser et de nuire à autrui. On parle alors d’un Metamfiesménos noir. L’adjectif “noir” faisant alors référence à la basse fréquence de l’énergie assombrissant la luminosité de l’être. Dans ce sens, il faut comprendre que:

  • Le Metamfiesménos est synonyme de haute fréquence vibratoire
  • Le Metamfiesménos noir est synonyme de basse fréquence vibratoire

Les limites de la pratique de l’illusion

La pratique du Metamfiesménos connait toutefois ses limites. Ainsi, celle-ci fonctionne avec les dormeurs, non-éveillés et non-initiés vivant dans les basses vibrations et piéger dans l’illusion de la matérialité. Mais elle ne fonctionne pas avec les éveillés qui de part leurs niveaux de fréquence mentale pénètre l’illusion pour finalement voir par delà ce qui est manifesté. Ce qui invalide donc les effets du Metamfiesménos.

Dans ce sens, cette pratique s’applique aux non-shandariens, mais ne s’applique pas entre shandariens, car du fait que ces effets sont invalidés, sa pratique devient inutile. Dans le Shandarisme, ce qui est inutile n’est pas pratiqué et abandonné.

Une pratique jugée normale

Le Shandarisme est situé au-delà du manichéisme et de ses concepts moraux de bien et de mal. Ce qui fait que la pratique du  Metamfiesménos  n’est pas jugé comme mal ou malfaisant.

Rappelez-vous ainsi que ce qui guide un Shandarien dans ses pensées et ses actes n’est pas la recherche du bien et l’évitement du mal, mais la pensée juste, adéquate et adapté à la situation ou conjoncture dans laquelle il se trouve. L’intuition qui est la petite guidance le guide alors dans cette adaptation et justesse de pensée et d’acte et ainsi rester dans l’Armonia.

Ainsi ce qui est considérée comme immoral et mal par un non-shandarien ne l’est pas pour un Shandarien. Ce qui veut dire que le Metamfiesménos noir n’est pas perçu comme quelque chose de mal, mais comme une action incorrecte du fait de son inadéquation avec les personnes. Une inadéquation générant des énergies de basse vibrations, toxiques voir douloureuse et destructrices. Ce qui rompt le rapport entre celui qui commet le Metamfiesménos noir  et l’Armonia.

Afin de rester dans l’Armonia, l’initié doit rester dans la maitrise, la clairvoyance et l’intelligence et faire abstention d’utiliser le Metamfiesménos noir.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + huit =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!