SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Le concept de pureté et d’impureté

La première chose à savoir à propos de la pureté et de l’impureté est qu’ils existent sur le plan biologique, mais sont totalement absent sur le plan psychique et énergétique.

Autrement dit, la pureté et l’impureté n’est pas une question d’ordre essentielle (spirituelle), mais d’ordre biologique. Dans ce sens, il n’existe pas de conscience (l’âme) pure ou impure dans l’esprit shandarien. De plus, si il n’existe pas de conscience pure et impure, alors il n’existe pas non plus de pensées/émotions pures et impures! Dès lors il n’y a que des pensées/émotions adaptées ou inadaptées à une situation et/ou à un état d’être donné. Ce qui fait que:

  • une pensée/émotion adaptée donc positive et constructive génère une hausse de la fréquence vibratoire
  • une pensée/émotion inadaptée donc négative et destructive génère une baisse de la fréquence vibratoire

De plus, le fait qu’il n’existe pas de pensée (ou même d’action physique) pure et impure enlève la culpabilité dans le mental de l’initié. Dans le cosmos, tout n’est qu’expérience et apprentissage à l’évolution de la conscience.

Mais cette absence de pureté et impureté de la conscience implique également autre chose:

Qu’il n’y a pas de purification de la conscience sur le chemin des étoiles. On ne s’élève pas dans les plans vibratoires supérieurs jusqu’à la Source de vie en devenant toujours plus pure, mais simplement en montant naturellement et passivement sa fréquence vibratoire! Soyons pragmatique… Ainsi, contrairement aux spiritualités et philosophies, l’éveil de la conscience et la réalisation de l’être n’a rien avoir avec la pureté de l’être.

Enfin, il existe bien une libération des monstres de l’Hyde sommeillant en nous, mais cela ne constitue nullement une purification, mais une libération de l’être. C’est d’ailleurs pour cela qu’on parle bien de libération et non de purification!

Maintenant, il y a des personnes négatives, toxiques, destructrices.

C’est un fait, on ne va pas le nier. Toutefois ces dernières ne sont pas considérées comme impures. Mais seulement qu’elles sont incompatible avec notre niveau de fréquence vibratoire et paradigme. Une incompatibilité générant alors une toxicité voir une destructivité à leurs contacts.

Face à ces personnes toxiques pour nous, notre instinct de conservation naturel nous pousse à nous en écarter en générant une répulsion vibratoire à leurs égards. Ceci sans qu’il n’y ait de jugement de valeur bien ou mal. Il faut d’ailleurs se rappeler que le bien et le mal n’existe pas pour un shandarien.

Pureté et impureté biologique

Par contre, il existe bel et bien une pureté et impureté biologique pour les shandariens.  Cette pureté et impureté s’expriment par la présence ou l’absence de virus, microbes et parasites pathogènes pour le réceptacle de vie (indépendamment qu’il soit masculin ou féminin). Ainsi:

  • Est considéré comme pure le réceptacle de vie d’une conscience dont le fluide de vie (1) n’est pas porteur de virus, microbes et parasites pathogènes.
  • Est considéré comme impure le réceptacle de vie d’une conscience dont le fluide de vie est porteur de virus, microbes et parasites pathogènes.

A partir de là, la personne pure est acceptée et la personne personne impure temporairement rejetée (voir placer en isolement ci-nécessaire) le temps que son organisme fabrique des anticorps et élimine complètement les virus, microbes et parasites pathogènes présents.

Enfin, ce rejet temporaire permet également de limite les risques de contamination du cercle.

Enfin, il en va de même pour la notion de pureté et d’impureté sexuelle.

A savoir que la pureté sexuelle n’est pas associée ici à la virginité, car la virginité n’existe pas dans l’esprit shandarien. Ainsi la notion de pureté sexuelle n’est pas liée aux expériences et comportements sexuels, mais simplement à la présence ou à l’absence de MST (Maladie Sexuellement Transmissible). Ainsi:

  • Une personne est sexuellement pure lorsqu’elle n’est pas porteuse d’une maladie vénérienne
  • Une personne est sexuellement impure lorsqu’elle est porteuse d’une maladie vénérienne

Une femme shandarienne qui à son Emmenia n’est pas considérée comme impure dans la Conscience collective, car le sang de Ktéis (sang menstruel) ne contient normalement pas de virus ni de microbes pathogènes (sauf cas d’infection).

Pour finir, il n’existe pas de pureté raciale dans le Shandarisme, car il n’existe jamais de race dans l’univers qui soit pure ou impure.

Le maintien de la pureté biologique

Pour maintenir cette pureté biologique, il y a la pratique de hygiénisme afin de créer un terrain défavorable à la présence et transmission de virus, microbes, et parasites pathogènes. Une personne qui est sale, qui ne se lave pas devient impure de par son absence d’hygiène corporelle. Car cette absence d’hygiène va fatalement créer un terrain favorable à l’apparition de ces mêmes micro-organismes pathogènes.

(1) Le fluide de vie est le terme que l’on utilise pour désigner le sang et son tissu qui est revitalisé et réoxygéné à travers le processus de l’hématose au niveau des alvéoles pulmonaires.

 

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!