SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Connexions mentales et autorisations

Lire dans les pensées et parler dans la tête d’autrui, donc d’utiliser la télépathie sont des pratiques mentales courantes. Dans le Shandarisme, ces mêmes pratiques ne sont pas condamnables et parfaitement acceptable en soi, car on estime que cela est le fonctionnement normal et naturel des communications entre les consciences.

Par contre, tout va dépendre de qui le fait et sur qui?

Entre Shandariens, ces pratiques sont banales et parfaitement autorisées puisque membres de la conscience collective.

Par contre entre Shandariens et non-shandariens, les choses se compliquent:

Si les non-shandariens ont des capacités psychiques avancée: il y a 2 cas de figure:

  • soit ces non-shandariens acceptent et veulent communiquer et là, le shandarien y va franco
  • soit ces non-shandariens n’acceptent pas et ne veulent pas et là, le shandarien s’abstient, car on sait très bien qu’avec des êtres psychiquement avancés, il ne vaut mieux pas insister.

Quand ils ne veulent pas, il y a une posture mentale (fermeture d’esprit + barrière télépathique) et une énergie de méfiance ou de désapprobation envoyée et ressentie qui sert de message. Il faut alors écouter ce message et tenir compte de celui-ci. Sinon on peut aller au-delà de graves problèmes.

Si les non-shandariens n’ont pas de capacités psychique avancées: alors le shandarien est libre ou non selon les circonstances et besoins de lire dans les pensées ou de parler dans la tête du non-shandarien. Pourquoi? Parce qu’il sait très bien qu’il est en position de dominance mentale et donc, qu’il ne risque rien face aux non-shandariens sans capacités psi avancés. A partir de là, si un shandarien communique par télépathie avec un non-shandarien qui n’a pas de capacité psi avancé, c’est qu’il y a une raison logique, un objectif. Ce n’est pas pour lui faire des misères ni pour s’amuser de lui.

Maintenant dans le cas de figure ou:

Un non-shandarien essaye de se connecter à l’esprit d’un shandarien

Là, une fois de plus tout dépend de qui est ce non-shandarien et de ses réelles intentions! Autrement dit, il n’y a jamais de oui ou de non catégorique.

Si le non-shandarien est connu et qu’il n’y a pas d’intention toxique et destructrice, le Shandarien laissera faire. Par contre si ce non-shandarien est connu pour ses intentions malveillantes, le shandarien créera une barrière télépathique pour se protéger.

Si le non-shandarien est inconnu: le shandarien créera une barrière télépathique le temps de savoir si ce dernier à des intentions hostiles ou non.

Le fait de créer une barrière télépathique est aussi un signal envoyer au non-shandarien pour lui signifier qu’il ne peut pas se connecter. Mais d’autres recours sont tout aussi possible comme par exemple un feedback télépathique envoyé au non-shandarien en retour du style : je ne t’autorise pas à te connecter à moi.

Connexions télépathiques à la conscience collective

Ici par contre, les choses sont un peu plus strictes, car on touche au cœur même du shandarisme et à son essence.

Pour les shandariens: pas de soucis, puisqu’ils sont membre de cette conscience collective.

Pour les non-shandariens: c’est un NON définitif, car celui-ci pourrait avoir accès à des informations sensibles sur le Shandarisme. Cela peut même être considéré comme une tentative d’intrusion. Dans ce cas de figure bien précis, les sentinelles (hommes de l’ombre) interviennent pour savoir qui fait cela , ses motivations, ses intentions et plans, ses contacts, ses capacités psi, mais aussi pour le neutraliser.

D’ordre général, un non-shandarien avec des capacités télépathiques et médiumniques ferait mieux d’éviter de vouloir se connecter à la conscience collective shandarienne. Il faut ainsi se rappeler que les shandariens peuvent se montrer assez cruel et inhumain avec ceux et celles qui commencent à foutre leurs nez là dans leurs affaires. Et cela même si il n’y avait pas d’intentions malveillantes de la part du non-shandarien.

Maintenant si vous êtes non-shandarien, que vous vous êtes connecté à notre conscience collective pour fouiner et vous ingérer dans nos affaires ou que vous vous introduisiez dans nos installations ou assemblées par projection astrale, puis que quelques temps après, vous vous réveiller paralyser en pleine nuit avec des ombres noires ou des êtres encapuchonnés fantômatiques (1) tournant autour de vous, qui scannent mentalement votre mémoire, lisent dans votre esprit, vous pouvez être sûre que des sentinelles shandariennes sont vibratoirement et psychiquement présent dans votre chambre. Ne dit-on pas qu’on récolte ce que l’on sème?

Ne croyez pas que lorsque vous êtes en astral ou en vision à distance, vous restez invisible et intouchable. Bien au contraire, on détecte facilement votre présence et énergie vibratoire dans nos installations et/ou assemblées. On peut même utiliser les traces-mémoires laissées par votre propre énergie vibratoire pour remonter la piste jusqu’à chez vous et vous identifier! Ooops!

Que les choses soient claires, si vous êtes non-shandariens et que vous vous intéressez au Shandarisme, sa pensée, sa pratique, sa culture, cela ne pose pas de problème en soi, il ne vous arrivera rien. Par contre, ne vous connectez pas à notre conscience collective, n’essayez pas de pénétrer nos centres et assemblées en voyage astral ou en remote viewing (vision à distance), ne foutez pas votre nez  dans nos affaires et ne vous ingérez pas non plus dedans. C’est tout.

La conscience collective peut-elle entrer en contact avec un non-shandarien?

Oui, mais dans seulement 2 cas de figure bien précis qui sont:

  1. L’appel du shandarisme
  2. Les intermédiations de la conscience collective

En dehors de ces 2 cas de figure, la conscience collective ne contacte jamais aucun non-shandarien.

(1) Les shandariens encapuchonnés (qu’ils soient présent en physique ou en astral) sont en Endyma (Ενδυμα) qui est une robe cérémonielle que l’on utilise durant les assemblées et cérémonies du cercle.

SpaceMan89

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + onze =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION