Le cosmos punit-il les essences de vie?

Punition de la part de l’autorité suprême?

Es-ce que le cosmos, sa conscience et son intelligence (qui est l’autorité suprême ) punit -il les essences de vie (les âmes) qu’elles soient incarnées ou non-incarnées? A cette question, la réponse  est NON, le cosmos ne punit pas les essences de vie. Dans les traditions et religions humaines, l’être suprême fait office de justicier qui récompense les bons et qui pique sa crise de nerf comme un enfant de 5 ans en punissant les méchants. Dans la pensée shandarienne, l’être et l’autorité suprême (qui est le cosmos) n’a pas ce rôle de justicier.  Il n’y a pas de colère du cosmos et le cosmos n’envoit pas d’ange justicier, vengeur ou exterminateur. Dans ce sens, sa fonction est juste d’être et de manifester ce qu’il est à travers ses essences de vie (1), ses réalités et son épanouissement cosmique. A l’instar de la Source de vie dont il est l’extension et le continuum, il ne juge, pas, il ne condamne pas, il ne punit pas. Nous sommes donc ici dans une vision plus mature et moins infantile que les religions.

Les régulations du cosmos

Par contre, le cosmos régule ce qui a été déséquilibré et détruit afin de revenir dans un état d’équilibre et ainsi retrouver son homéostasie. Une homéostasie cosmique nécessaire à sa propre continuité existentielle et donc, de pouvoir continuer a être et manifester ce qu’il est. Selon les cas, cette régulation peut prendre plusieurs formes: la compensation, la régénération ou la recréation. Dans ce sens, il faut se souvenir que toutes nos pensées, émotions et actions ont sans exceptions un effet qui renforce ou détruit l’existence. Croire que nos pensées et actions sont sans conséquence est une illusion et un mensonge que l’on se raconte à soi-même afin de se déresponsabiliser. La vérité est qu’il y a toujours des conséquences.

Ce qui nous punit en réalité

Ce qui nous punit réellement et véritablement n’est pas le cosmos, mais les conséquences de kesh supportées de notre propre hybris. Cela peut prendre plusieurs formes et arrivera le moment venu lorsque cela sera appropriée pour l’existence. L’immunité et l’impunité n’existent pas dans la nature. Tout se paye sous une forme comme sous une autre au moment voulu. Si ce n’est pas durant cette présente incarnation, cela sera dans l’après-vie ou l’on se retrouvera dans les mondes de kesh. Dans ce cas bien précis, ces mondes de kesh servent de lieu d’expérience des conséquences des hybris commis durant l’ancienne incarnation et de purgatoire. Ce n’est qu’une fois que la conscience/essence de vie aura appris la leçon qu’elle sortira de ces mondes pour aller rejoindre la lumière.

Le but de cette sanction n’est pas de punir pour avoir enfreint une loi , mais de faire prendre conscience de notre inadaptation afin de se corriger et ainsi revenir dans l’ordre naturel de l’univers et de suivre les lois du cosmos. Dans ce sens, la punition devient une expérience de conscience dont le but est de nous apprendre l’harmonie avec l’existence par les conséquences de notre désharmonie. Là ou nous pouvons revenir sur le droit chemin. C’est à dire revenir dans l’ordre naturel de l’univers en suivant les lois cosmiques.

(1) Bien que nous sommes issue de sa source, la Source de vie, nous sommes tous sans exceptions les essences de vie du cosmos, nous faisons partie de son être, c’est a travers nos propres existences et réalisations que nous faisons exister et épanouir sa fleur de vie.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION