SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Coutumes shandariennes autour de la procréation

Pour rappel, dans la pensée shandarienne, la procréation est le processus de bio-génération d’enveloppes biologiques servant de réceptacle de vie à l’incarnation ou réincarnation (selon le point de vu) des consciences sur la 3ème planète (la terre) du système stellaire de Solaria (le système solaire). Les mœurs et coutumes shandariennes du domaine de vie stellaire de la reproduction (ou procréation) sont principalement liés à la fécondation et l’âbestani dont la pierre de fécondation, le Marquage d’énergie du fœtus et l’échange d’énergie fœtale.

La pierre de fécondation

Il s’agit d’une pierre syntonisée sur la fréquence vibration de l’énergie procréatrice du cosmos. Lors du Khárisma (l’acte sexuel), la femme shandarienne doit tenir la pierre de fécondation entre ses mains. Main droite si elle est droitière, main gauche si elle est gauchère, l’une ou l’autre au choix si elle est ambidextre. Le but de cette pratique n’est pas de tomber enceinte, en âbestani, car on ne peut pas tomber enceinte en tenant une pierre (soyons logique) mais pour soutenir l’énergie de la procréation et ainsi favoriser la fécondation. Cette pierre n’est à utilisée que seulement si il y a un plan de procréation. Autrement, on s’en abstient. Ne jamais avaler la pierre de fécondation, risque d’étouffement et de décès.

Le marquage d’énergie du fœtus

Cette pratique consiste à accomplir un marquage énergétique en touchant le ventre de la mère en âbestani ou de l’incubateur qui contient le fœtus en développement. Le but de ce marquage est de créer un lien psychique et énergétique entre le fœtus et l’énergie du cercle afin de facilité le premier contact après la sortie au jour. Il existe ainsi 3 marquages qui sont réalisés au 3ème, 6ème et 9ème mois d’âbestani.

  • Le premier marquage au 3ème mois pour déposer l’empreinte d’énergétique.
  • Le second marquage au 6ème mois pour renforcer la précédente empreinte.
  • Le troisième marquage au 9ème mois avant la sortie au jour pour fixer définitivement l’empreinte.

L’échange d’énergie fœtale

Lors de l’incarnation dans le fœtus, la conscience va naturellement se connecter et fusionner avec le champ énergétique de la mère et de sa conscience. Il se créer alors bien souvent inconsciemment un échange d’information et d’énergie entre les 2 êtres incarnés. La pratique shandarienne de l’échange d’énergie fœtale consiste à conscientiser et développer complètement ce processus naturel afin de réveiller les futures capacités psi ainsi que la puissance mentale de l’être incarné après sa sortie au jour. Cet échange d’énergie se pratique au 7ème, 8ème et 9ème mois une fois l’empreinte énergétique à déjà été mise en place.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × trois =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION