SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Alimentation & cuisine shandarienne

La cuisine Shandarienne

Le Shandarisme ne possède pas de cuisine propre dite. Mais à adopter d’autres cuisines, notamment celles du sud de l’europe, du proche et moyen-orient.

Nous trouvons ainsi:

  • La cuisine grecque, crétoise et chypriote
  • La cuisine libanaise, syrienne et irakienne
  • La cuisine perse/iranienne

Dans ce sens, celui qui marche sur le chemin des étoiles suit un régime alimentaire à base de viande, poisson, de fruit et de légume frais, de légumineuse, d’olive, d’amande, de miel et d’advieh (ادویه). Les Shandariens ne sont pas végans.

Le repas shandarien

Le repas shandarien peut se fait au sol ou sur une table peu importe le degré de conscience et de fréquence acquise. Il se compose de mezzé assez léger consommés en petites quantités pour ne pas trop surcharger la digestion et ainsi éviter une somnolence post-prandiale. La boisson est essentiellement de l’eau fraiche. Le repas peut se faire seul, a 2 ou à plusieurs voir collectivement. On parle d’agape lorsqu’il est prit collectivement. Enfin, il n’existe pas de rite particulier à accomplir avant ou après le repas, si ce n’est se laver les mains  et se rincer la bouche avant et après. Sans oublier le brossage de dent après chaque repas pour entretenir sa santé bucco-dentaire.

La pratique du jeûne (Νηστεία)

Il existe 2 types de jeûne sur la voie du shandarien. Il y a le jeûne naturel et le jeûne volontaire.

Le jeûne naturel est celui qu’on fait chaque nuit à travers le sommeil. En effet, lorsqu’on dort, on ne se nourrit pas, mais on digère les nutriments pour ensuite les utiliser dans les processus physiologiques de régénération et de réparation de notre réceptacle de vie. Puis le matin, lorsqu’on mange à nouveau, on déjeune. C’est-à-dire qu’on rompt ce jeûne naturel. Il y a donc le jeûner la nuit et le déjeuner au matin ou le midi.

Ensuite, vient le jeûne volontaire. Ce dernier consiste comme son nom l’indique en une privation volontaire de nourriture accompagnée par la consommation d’eau et  de boisson détoxifiante à base de produit naturel et préparer soi-même. Pas de produit industriel. Ce jeune est pratiqué 1 à 4 fois par an selon la situation.

Sa fonction est de servir de régulateur du métabolisme (pour les glucides et les lipides) afin de maintenir l’enveloppe biologique humaine saine et fonctionnelle, régénérer l’organisme, optimiser le système immunitaire ou encore aider à sa guérison en cas de lésion ou de maladie.

Cependant les shandarien(nes) souffrants de pathologie ne doivent pas jeûner sans un avis et un encadrement médical.

Interdictions alimentaires

Les lois shandariennes interdisent les consommation et comportements alimentaires suivants à cause des risques sanitaires et vibratoires qu’ils font encourir et non pour des motifs d’ordre idéologique ou philosophique.

➤ Interdiction de consommer tabac, alcool et drogue. Seule la consommation de vin et d’ambroisie reste autorisée ainsi que la consommation de drogue à usage exclusivement médicale et thérapeutique.

➤ Interdiction de consommer des plats et/ou boissons trop riches en sucre et/ou en sel pour le réceptacle de vie.

➤ Interdiction de consommer les fluides corporels ou des aliments contenant des fluides corporels. C’est-à-dire le sang, les urines et les excréments.

➤ Interdiction de consommer de l’eau et autres fluides contaminés et/ou démagnétisés présentant un taux vibratoire bas.

➤ Interdiction de consommer les graisses d’origines animales (saindoux, graisse d’oie, graisse de canard, etc.). Mais également les  graisses trans  ou « acides gras trans » (AGT) à cause des problèmes cardio-vasculaires et cancers que leurs consommations engendrent.

➤ Interdiction de consommer de la chair humaine ou des fœtus humains (cannibalisme).

➤ Interdiction de consommer de la viande crue ou d’animaux encore vivant à cause des éventuelles bactéries, parasites et virus dont ils peuvent être porteurs et pouvant se transmettre à l’homme. Pratiques déjà observées dans certains pays asiatiques.

➤ Interdiction de consommer des fruits, légumes, poissons et viandes avariées. Donc qui sont contaminées par une bactérie, un virus ou un parasite.

➤ Interdiction de consommer les animaux morts de maladie, de vieillesse, d’accident ou tuer par d’autres mammifères.

➤ Interdiction de pratiquer la grève de la faim qui est considérée ici comme une forme de chantage “donnez-moi ce que je veux où je me laisse mourir de faim”.

Ces interdictions tombent sous le bon sens, mais vu le niveau et la vitesse de dégénérescence intellectuelle et culturelle de notre civilisation actuelle, là ou l’ignorance, la débilité et la superficialité sont glorifiés, et où le savoir et la raison est peu à peu oubliée et perdue, il est de bon sens de les avoir instaurés dans la loi shandarienne pour sauvegarder les principes essentiels d’une alimentation saine pour l’initié.

 

 

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 3 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!