SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

L’esprit de logique chez les shandariens (Manteq)

L’esprit de logique shandarien aussi appelé منطق (Manteq) en langue farsi (persan) consiste à penser et réfléchir de manière:

  1. Neutre: sans faire intervenir les émotions, valeurs, imagination ou une quelconque idéologie
  2. Synthétique: en intégrant tout les éléments présent sans omission.
  3. Rationnel: en faisant des constructions allant dans le bon sens
  4. Ecologique: en accord avec la nature,  le cosmos et ses lois

Le savoir de l’expérience

L’esprit de logique utilise comme matériel le savoir qui est un ensemble de donnée composant une information. Or, ce matériel qu’est le savoir doit venir de l’expérience et non de la croyance.  Ce qui exclut complétement les savoirs issues des:

  • des croyances, dogmes et idéologies
  • des traditions
  • des théories et des imaginations fertiles
  • des intérêts égotiques & intérêts privés

A partir de là, tous ce qui ne vient pas de l’expérience est pure théorie. La théorie est sans valeur tant qu’elle n’a pas été confirmée par l’expérience.

Une fois si le savoir est acquit, c’est il à été validé par l’expérience. De ce fait, il n’y a nul besoin de le remettre en question. Par exemple si une orange est orange, on ne pas remettre en question la couleur orange de l’orange!

De même que si un nuage est blanc ou gris, on ne va pas remettre en question sa couleur, car elle a été déjà validée par l’expérience et l’observation. A moins d’être daltonien et de confondre les couleurs!

Donc, une fois que le savoir à été acquit sur une base valide qu’est l’expérience et l’observation, on ne va pas le remettre en question parce que cela n’est pas conforme à l’égo ou à une croyance, un dogme et à une idéologie donnée. Au contraire, on l’utilise ce savoir  comme élément pour continuer notre évolution de conscience vers des plans supérieurs du cosmos.

Cela implique l’inutilité des débats!

En effet, les débats ne sont rien d’autre que des luttes de croyances. Or, la croyance est basée sur l’ignorance et non sur la connaissance de l’expérience. Car quant on sait quelque chose par l’expérience, on n’a pas plus besoin d’en débattre pour savoir si cela est vrai ou pas, si cela existe ou pas,  puisqu’on l’à déjà validé par l’expérience et l’observation! Ce qui rend inutile un quelconque débat. Dans l’esprit shandarien: ce qui n’a pas d’utilité n’a pas lieu d’exister. De ce fait, le débat n’existe pas chez les shandariens, les shandariens ne font pas de débat et ne participent jamais à un quelconque débat.  Maintenant, il y a une liberté d’expression pour permettre la libre expression des énergies et ainsi maintenir l’homéostasie nécessaire à la réalisation et à l’évolution des êtres, mais il n’y a pas de débat. C’est une liberté d’expression basée sur la maitrise de soi, la conscience des choses, la connaissance des choses et l’intelligence (l’esprit de logique). Or, si un shandarien utilise sa liberté d’expression pour seulement faire valoir son égo, briller devant le reste du cercle, insulter, critiquer, se moquer, attaquer X ou Y, créer des problèmes (divisions, entropie et chaos), faire des commérages, parler dans le dos des autres ou encore jouer les rebelles idéalistes, c’est qu’il n’a aucune conscience ni connaissance des choses, il est indigne d’être un initié et donc, de cause à effet, il n’a pas sa place dans la conscience collective. Et là, on s’en débarrasse par la voie de l’ostracisme.

Quant à la pensée et aux valeurs démocratiques,  les shandariens n’en voient pas l’utilité! Dans ce sens, le Shandarien n’a pas besoin d’un système pour l’autoriser (lui donner le droit) à penser, décider, s’exprimer et circuler librement, puisqu’il le fait déjà par lui-même! A travers les facultés cognitives et activités de constructions mentales pour penser. A travers l’intention et la pensée pour décider. A travers le verbe, l’écriture et la télépathie pour s’exprimer. A travers la projection astrale, ses 2 jambes pour marcher et un véhicule pour parcourir les longues distances pour circuler. Dans ces conditions là, a quoi nous servirait d’adhérer à une quelconque démocratie et ses valeurs? A rien!

Idem pour les droits de l’homme.  Si notre conscience se réincarne dans un corps humain, c’est pour accomplir quelque chose qui participera à l’évolution du cosmos dans l’intérêt de tous, que l’on soit shandarien ou non-shandarien. Conscient de cela, on ne va pas maltraiter ni mettre en esclavage l’être incarné afin que celui-ci puisse justement mener à terme ce qu’il est censé faire durant son incarnation terrestre. De ce fait, les droits de l’homme n’ont pas de raison d’être dans la pensée shandarienne, puisque le savoir et le bon sens, autrement dit la logique et son esprit nous impose naturellement le respect de la vie et de toutes ses formes incarnées qu’elle soit humaine ou non-humaine. Pour un shandarien, c’est dans l’ordre des choses, c’est une évidence! Alors pourquoi vouloir adhérer aux droits de l’homme dans ces conditions?

L’esprit de logique au service de la vie

L’esprit de logique intervient pour mener à bien dans l’harmonie avec la vie dans l’univers et dans en accord avec les lois du cosmosla subsistance, la réalisation et l’évolution des êtres incarnés. De cette manière, on participe à l’épanouissement de la vie et de ses énergies dans l’univers, à commencer ici sur cette planète.

Dans ce sens, on préfère utiliser notre esprit de logique de manière constructive dans une vision holocentrique plutôt que l’utiliser de manière destructive dans une vision égocentrique.

Ainsi on préfère utiliser notre savoir et esprit de logique pour cultiver des fruits et légume frais, sans pesticide ni OGM via l’électroculture afin d’éviter une éventuelle pénurie alimentaire. Travailler sur la recherche et développement de générateurs d’eau potable à partir du vide pour toujours avoir de l’eau en quantité inépuisable afin de boire, se laver, cuisiner, irriguer les champs cultivable. Développer les générateurs à énergie libre de Nikola Tesla pour toujours avoir de l’électricité et continuer à alimenter nos machineries et avoir du chauffage en hivers. Travailler sur la recherche et développement de technologie de portails dimensionnels et des aspidas pour voyager ici et là, gratuitement et librement.

N’es-ce pas mieux d’utiliser le savoir  et l’esprit de logique shandarien a ce type d’activité plutôt que les utiliser pour chercher comment piquer les ressources du voisin? Travailler au développement de nouvelles technologies espace-temps afin accroitre le champ de nos possibilités et capacités plutôt que vouloir comploter contre untel ou untel? Assurer notre futur plutôt que chercher à écraser ou détruire l’autre parce qu’il est différent ou qu’il n’adhère pas a notre vision des choses? Conserver la stabilité et la paix nécessaire à notre accomplissement et croissance plutôt que chercher des embrouilles ici et là ou déclarer la guerre à X ou y? Tous ce raisonnement est le résultat, le produit du Manteq, l’esprit de logique shandarien.

Rappelant enfin qu’utiliser le savoir pour la recherche de gloire, de pouvoir et de richesse est interdit par la loi shandarienne. A cet effet, il est écrit dans l’Ataraxia (le livre de la loi shandarienne) à la Table IV: l’accomplissement, Directive: 4. Éducation & instruction,  Sous-directive 90:

« L’utilisation des savoirs pour la recherche de domination, de richesse, de puissance, de célébrité et de gloire est strictement interdit.« 

 

 

SpaceMan89

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − six =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!