SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Films d’horreur, que dit le Shandarisme?

D’abord, quelle définition donne les shandariens à un film?

Selon les shandariens, un film est une réalité holographique artificiellement construite et projetée aux sens et à la perception de ces visionneurs. Cette réalité holographique peut être fictive, inspirée de faits passés voir futurs ou être une reconstitution historique. Or, ce que l’on observe est que l’inconscient ne fait pas la différence entre ce qui est vrai et ce qui est faux, il accepte tout pour argent comptant.

Ce qui fait que selon le degré de créditivité de la personne, il y aura une imprégnation par la conscience de cette réalité holographique artificielle plus ou moins profonde. C’est d’ailleurs cette même imprégnation qui rend possible la mémorisation des expériences. Il s’agit donc ici un processus normal et physiologique. A partir de là:

>Si la personne à une grande créditivité, l’imprégnation cette réalité holographique artificielle sera profonde. Ce qui aura pour effet, qu’elle va totalement adhérer aussi bien sur le plan psychique que vibratoire à cette réalité que constitue le film. Autrement dit, elle va se placer en complète syntonie avec cette dernière qui la connectera a des entités et vibrations similaires. Cela se manifestera alors sur le plan physique par diverses phénomènes dont elle aura plus ou moins conscience, voir pas du tout. Par exemple, si une personne est en syntonie avec des films de démon ou d’esprit frappeur, elle peut parfaitement ensuite vivre des phénomènes dit « paranormaux » angoissant. Au mieux, cette personne sera emmerdée par des parasites énergétiques interférant dans ses rêves pour lui faire faire des cauchemars (1) et au pire elle se fera harcelée voir attaquée par des entités.

> Si la personne à une faible créditivité, l’imprégnation cette réalité holographique artificielle sera superficielle. Ce qui fait qu’elle n’adhérera pas vraiment  à cette réalité holographique. Par conséquent, il n’y aura aucun syntonisme et rien ne se passera. Par contre, si cette imprégnation devient répétitive dans le temps (en regardant tout le temps des films d’horreur), cela va renforcer l’imprégnation elle-même qui va tout naturellement s’approfondir. Ce qui aura finalement pour effet d’influencer l’inconscient à l’instar d’une suggestion hypnotique pour ensuite placer l’esprit de cette personne en syntonie avec les vibrations de cette réalité holographique et des entités vibrant que cette même fréquence. La suite, on la connait.

Ensuite, que dit la loi shandarienne sur oeuvres non-shandariennes?

Il est écrit dans l’Ataraxia à la Table V: L’existence, Directive 9, lois sociologiques,  sous-directive 251:

Celui qui marche sur le chemin des étoiles est libre de regarder des films et écouter de la musique dans le limite ou ces œuvres ne produisent pas de pensées et d’émotions toxiques; ne baisse pas la fréquence vibratoire de ses corps d’énergie ; ne le pousse pas à limiter, altérer ou détruire la vie et ses expressions ; ne le pousse pas à contrevenir aux lois et à l’ordre naturel du cosmos ; ne le pousse pas à trahir la conscience collective et le cercle ; ne le pousse pas à se détourner de la voie du shandarien.

Ainsi, le Shandarisme n’interdit pas formellement  de regarder des films d’horreur. Mais recommande seulement en Apópseis de les regarder avec discernement et modération afin d’éviter une imprégnation trop profonde dans l’inconscient ou encore d’éviter de les regarder si on a une grande créditivité et/ou si on est une personne hypersensible. En effet, du fait de cette hypersensibilité, ce type de film peut parfois déclencher des réactions extrêmes voir violentes.

Enfin, l’époque du fondateur, dans les années 90, il y avait 4 grands films du genre qui étaient appréciés et qui étaient:

(1) Attention, tous les cauchemars ne sont pas forcement dus a des parasitages d’entité!

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 7 =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION