SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

L’impureté biologique

Dans la pensée shandarien l’impureté ne concerne que le corps biologique et non le corps psionique ou l’essence de vie. A partir de là, cette impureté biologique se traduit par  la présence  de virus, microbes et parasites pathogènes pour le réceptacle de vie. Cela indépendamment qu’il soit masculin ou féminin. La personne redevient biologiquement pure lorsque le virus, microbe ou parasite n’est plus capable d’infecter d’autres cellules et qu’il n’est plus un danger pour l’orgasme. Donc, quand il n’est plus pathogène. Dans ce sens, les shandariens font une différence entre les virus, microbes et parasites qui nous aident, ceux qui nous sont neutre et ceux qui nous sont délétère voir fatal dans certains cas.

Fondamentalement le corps biologique et ses diverses régions anatomiques ne sont pas impures, mais peuvent le devenir lorsque le terrain y est favorable, c’est à dire:

  • un manque d’hygiène
  • un système immunitaire affaiblit

Cette notion de pureté biologique est très importante, car elle est une condition à l’accomplissement de soi. En effet, un réceptacle de vie malade et diminué est plus ou moins « Hors-Service » pour la conscience qui l’incarne. De ce fait, cette dernière ne peut plus l’utiliser à son plein potentiel pour accomplir sa Moira durant cette période. Autrement dit, ce pourquoi elle est venu s’incarner ou se réincarner dans cette enveloppe biologique.

Le sang pur et le sang impur

Comme pour l’enveloppe biologique, le sang aussi appelé « fluide de vie » devient impur que si il est porteur de virus, microbes et parasites pathogènes. Il en va de même pour le sang menstruel (appelé ici le sang de Ktéis) de la femme shandarienne. Ce dernier ne sera considéré impur que si il contient virus, microbes et bactérie pathogène. Autrement non. De ce fait, la femme écarlate qui à son emmenia n’est pas vraiment considérée comme impure. Tout dépend des cas.

Toutefois, il existe des impureté biologiques

Sont ainsi considérés comme impure biologiquement dans la pensée shandarienne:

  • Les excréments
  • L’urine
  • Le vomis

Le sperme, le liquide pré-éjaculatoire pour l’homme ainsi que la cyprine pour la femme ne sont pas considérés comme impure (sauf en cas de présence de virus VHB, HPV, VHS, CMV, HHV8, HTLV et VIH), mais nécessite toutefois une aspersion après éjaculation/sécrétion pour maintenir une bonne hygiène génitale. Enfin, concernant les relations sexuelles, il y a impureté biologique que si il y a contamination par une MST/IST (Infection/Maladie Sexuellement Transmissible). Le concept de virginité n’existant pas dans la pensée shandarienne, on ne peut pas lié la pureté ou l’impureté biologique à cela.

Sont biologiquement neutre

Sont considérés comme biologiquement neutre, donc ni pur ni impure les sécrétions suivantes:

  • La salive
  • La sueur

La pureté génétique et raciale n’existent pas

Dans la pensée shandarienne, le concept de « pureté génétique » ou de « pureté raciale » n’existe tout simplement pas, même si nous en connaissons le principe. On nous a déjà fait le coup avec le nazisme en 1933, c’est bon, on ne va pas remettre ça, il est maintenant temps d’évoluer. La réalité est que l’on ne peut pas reporter sur une race toute entière l’impureté biologique de quelque uns (une minorité) de ses membres. De ce fait, il ne peut pas exister de race pure ou impure dans l’univers. A contrario, il peut exister dans des systèmes stellaires de certaines galaxies des races intelligentes qui sont dégénérées pour X raison.  Un état de dégénérescence qui les conduira fatalement à leurs propres extinctions à court, moyen ou long terme. Dès lors, elles s’éteindront d’elles-mêmes, toutes seules. Ce qui laissera une niche écologique à prendre pour d’autres espèces intelligentes plus fortes et plus adaptées.

Enfin, si cela peut en rassurer certains, sachez que la race humaine (incluant l’ensemble de ses branches génétiques) n’est pas considérée comme une race dégénérée dans le Shandarisme. Sinon, on ne viendrait pas s’y incarner ou se réincarner! Simple question de bon sens. La réalité est que la race humaine est une race très jeune, primitive, violente et barbare. Mais elle n’est pas dégénérée. Par contre, la société moderne, dans laquelle on vit aujourd’hui est complétement dégénérée. C’est clair.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − treize =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION