SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

La loi shandarienne

Qu’est-ce que la loi shandarienne?

La loi shandarienne aussi appelée Ataraxia (Αταραξία) (1) est l’ensemble des codes, principes et consensus régulant le shandarisme, son cercle et sa conscience collective, sa pensée, sa pratique, ses interactions avec l’univers ainsi que son évolution.

Ainsi, cette loi shandarienne a pour fonction de réguler l’organisation et le bon fonctionnement du shandarisme. Mais aussi de guider le shandarien dans une pensée et pratique orthodoxe (c’est-à-dire conforme à la fréquence et à l’énergie du shandarisme) lui permettant d’atteindre ses plans supérieurs de conscience et du cosmos. Dans ce sens, la loi shandarienne est la traduction et l’application de la guidance première et secondaire.

Que contient la loi shandarienne?

La loi shandarienne est organisée en 5 corpus de loi (Thémis/Θέμις) qui sont les lois de l’information, l’énergie, de la matière, de l’espace et du temps.

  1. Les lois de l’information régulent le rapport que l’initié à avec la conscience, l’information et le cosmos.
  2. Les lois de l’énergie régulent le rapport que l’initié à avec l’énergie de vie et ses différentes fréquences, manifestations, capacités et interactions.
  3. Les lois de la matière régulent  le rapport que l’initié à avec les planètes, étoiles et galaxies et par extension avec la matière de vie, l’ADN, son enveloppe biologique.
  4. Les lois de l’espace régulent le rapport que l’initié à avec l’espace et ses diverses dimensions.
  5. Les lois du temps régulent le rapport que l’initié à avec l’action, le mouvement, l’accomplissement de soi.

Application de la loi

La loi shandarienne est appliquée par les forces naturelles de l’univers dans la guidance première et par la conscience collective et l’action du cercle dans la guidance secondaire.

Respect et non-respect de la loi shandarienne

Tout initié qui suit la voie du shandarien est tenu de respecter la loi shandarienne. Non pas dans un but de soumission et d’abus comme on le voit aujourd’hui, mais dans le but d’aller dans le grand flux du cosmos vers l’épanouissement de la fleur de vie. Étant tous connecter les uns aux autres dans la conscience de l’univers, l’épanouissement de la fleur de vie est aussi notre propre épanouissement.

Dans cette optique, le respect de la loi mène à se ranger dans l’ordre naturel du cosmos pour une vie en unicité, en harmonie et en fluidité avec la nature de l’être et de l’univers.

Le non-respect de la loi shandarienne n’est pas considéré comme un crime ou un délit, puisque le concept de crime et de délit n’existe pas dans la pensée shandarienne. A la place, on parle d’orientation positive ou négative d’un flux d’information psychique (pensée) et d’énergie.  Lorsque le flux est orienté dans un sens négatif, il crée un rapport de disharmonie entre l’initié, la conscience collective et le cosmos.

  • Si cette disharmonie n’a pas d’effet destructeur, il y a un simple rappel à l’ordre de la part de la conscience collective.
  • Si cette disharmonie a un effet destructeur, l’initié devra régénérer ce qu’il a dégénérer (détruit).

Le but n’est pas de punir (qui est le domaine de l’égo et des émotions), mais de faire prendre conscience et de repérer (ou compenser lorsque toutes réparations est impossible) ce qui à été détruit pour après poursuivre son évolution de conscience et de fréquence. Le non-respect de la loi shandarienne ne fait pas d’un initié, un mauvais shandarien (car le bien et le mal n’existe pas dans notre cosmologie), mais seulement un shandarien n’étant pas ou plus dans le grand flux du cosmos.

Enfin, il faut savoir que les châtiments corporels ne se pratiquent pas sur la voie du shandarien. Ceci afin de conserver l’intégrité et le bon fonctionnement de l’enveloppe biologique utilisé par la conscience réincarnée/nidée. Il est dit à ce sujet:

Celui qui suit le chemin des étoiles ne peut donner ni recevoir un quelconque châtiment corporel afin de préserver l’intégrité de la matière de vie formée dans l’univers.

Limitations d’application de la loi shandarienne

La loi shandarienne s’applique exclusivement à celui qui marche sur le chemin des étoiles. Son champ d’application est restreint aux dimensions, fréquences shandariennes ainsi qu’à la conscience collective. Cette loi shandarienne ne concernent pas les non-shandariens dans la limite ou ils sont mentalement et  physiquement extérieur à une dimension et fréquence shandarienne.  Dans ce sens, il n’y a pas d’imposition de la loi shandarienne à des personnes sans lien avec le shandarisme, son édifice, son cercle, sa conscience collective et ses fréquences/dimensions.

Source de la loi shandarienne

La loi shandarienne possède 2 sources qui sont le cosmos et la conscience collective.

  • Le cosmos est source des lois naturelles et implicites de l’univers, donc de la guidance première.
  • La conscience collective est source des lois artificielles, explicites et complémentaires aux lois naturelles, donc de la guidance secondaire.

Le livre du cercle

Le livre du cercle est le livre de la loi shandarienne. Cet ouvrage est composé de 6 Tables reprenant les 5 corpus de la loi shandarienne appliqués aux différents aspects du Shandarisme, dont:

La table I regroupe les lois régulant l’édifice du Shandarisme, son cercle, sa fréquence et dimension.

La table II regroupe les lois régulant la conscience collective, les pouvoirs psi, courants psychiques et égrégores. Mais aussi son rapport aux autres consciences du cosmos et du monde astral.

La table III regroupe les lois régulant l’identité shandarienne,  les activités, le style de vie shandarien, le code de conduite, tenue vestimentaire, etc.

La table IV regroupe les lois régulant le rapport de l’initié au shandarisme et sa pratique ( les 4 devoirs fondamentaux, les 7 pratiques interdites, etc).

La table V regroupe les lois régulant la vie biologique du Shandarien avec son cycle de vie, hygiénisme, l’alimentation, la sexualité shandarienne. Mais aussi son rapport à la planète terre et à la vie dans l’univers.

La tabble VI regroupe les lois régulant les contact et échanges entre les fréquences/dimensions shandariennes et non-shandariennes, les planètes et systèmes stellaires.

(1) Nommé ainsi car elle place celui qui suit le chemin des étoiles dans l’ataraxie, état de pacification mentale dans lequel il peut continuer sa route en science, conscience et intelligence. Les musulmans ont la Charia, les juifs ont l’Halakha et nous shandariens avons l’Ataraxia.

 

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + seize =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!