SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Mariages et enfantement chez les shandariens

Dans le Shandarisme faire le scellement d’une alliance (c’est à dire se marier) et avoir des enfants ne dépend ni des parents ni de l’autorité de la conscience collective ni des hautes consciences, mais dépend directement du plan incarnation. A partir de là, c’est simple:

Si le plan incarnation pour cette présente vie prévoit le scellement d’une alliance, alors il y en aura une. Autrement, il n’y en aura pas!

De ce fait l’alliance et son rite, le mariage n’est pas une obligation pour les initiés. Il y a dans le cercle des shandariens et des shandariennes qui ne sont pas mariés et qui ne se marieront surement jamais. Sur le chemin des étoiles, être célibataire n’est absolument pas un problème et parfaitement accepté de tous et de toutes.

Enfin, la loi shandarienne autorise les alliances aussi bien entre initié qu’entre initié et non-initié. A cet effet, il est écrit dans l’Ataraxia, à la table V: L’Existence, Directive 7. Lois sociologiques, Alliance & vie conjugale – Sous-directive 187:

L’alliance temporaire ou permanente entre initié et non-initié est autorisée.

Les mariages arrangés et forcés

Les mariages arrangés et forcés ou alliances forcées sont des alliances qui vont à contresens du plan d’incarnation. D’ailleurs lorsqu’un mariage est arrangé et forcé (bien souvent dans l’intérêt égocentrée de la famille, des chefs de clan ou de la communauté), on sens bien qu’au niveau du Moi supérieur des mariés, cela les désaligne avec ce qu’ils étaient venus faire en s’incarnant/réincarnant sur terre.

Allant à contresens, le plan d’incarnation est contrarié dans sa réalisation.

Celui et celle qui marche sur le chemin des étoiles doit suivre son plan d’incarnation et ne pas le contrarier. Ainsi, il/elle doit par conséquent rejeter une quelconque alliance arrangée et forcée.

La question de l’enfantement

Sur le chemin des étoiles/voie du shandarien, avoir un ou plusieurs enfants suit également le plan d’incarnation. Ce qui veut dire que si il n’est pas prévue durant cette incarnation/réincarnation ci d’avoir des enfants, il n’y en aura tout simplement pas.

Dès lors, les femmes shandariennes n’ont pas pour obligation d’être enceinte ni d’enfanter et le couple n’a pas pour obligation de procréer.

Maintenant si on veut être plus spécifique sur cette question de l’enfantement

  • Si le plan incarnation prévoit une grossesse avec enfantement, alors cela se fera. Autrement, il n’y aura rien.
  • Si le plan incarnation prévoit une grossesse sans enfantement, alors une procréation se fera, mais cela se terminera par un avortement naturel (fausse couche) ou artificiel (IVG).

Rappelant ainsi qu’il n’est pas rare de voir des consciences ayant seulement besoin d’une incarnation et expérience utérine de quelques semaines pour pouvoir continuer ensuite leurs évolutions ailleurs dans le cosmos. De ce fait, elles se réincarnent dans un fœtus tout en sachant parfaitement que celui-ci sera avorté soit par une fausse couche, soit par une IVG (Interruption Volontaire de Grossesse).

L’enfantement avec des non-shandarien(nes) est aussi permis

Autrement dit, les initiés et non-initiés peuvent s’accoupler et avoir des enfants ensemble. Ceci n’est pas un problème dans le Shandarisme.

Dès lors si enfant il y a, celui-ci sera shandarien(ne) de naissance. Mais qui intégra le cercle (“prendra son héritage”) et remplira ses devoirs et obligations qu’une fois adulte à partir de ses 21 ans par le rite d’initiation.

Maintenant si il y a naissance de parent shandarien, c’est que la conscience qui s’est réincarnée en shandarien ou shandarienne a passé un contrat d’âme, un pacte avec la conscience collective shandarienne en astral avant.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + dix =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!