SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Neutralité, amicalité et hostilité des Shandariens

La première chose à savoir est qu’il n’y a pas de communautarisme ni de sectarisme dans la pensée shandarienne. Ce qui veut dire que les shandariens se mélangent aux non-shandariens. A partir de là, selon le type de non-shandarien que le shandarien rencontre et le contexte dans lequel ils se trouvent, le Shandarien pourra se montrer neutre, amical ou hostile face à celui-ci.

La neutralité

D’ordinaire, les Shandariens se montrent neutre à l’égard des non-shandariens. Cet état de neutralité permet alors de maintenir les canaux psychiques ouvert et réceptif à l’environnement dans lequel le shandarien évolue et interagit. Il peut alors être conscient de ce qui se passe et s’adapter en conséquence.

Dès lors si il croise un autre shandarien ou bien qu’ un non-shandarien pose son attention sur celui-ci, il le capte et peut donc, y répondre si nécessaire.

Mais cette neutralité permet aussi de capter les pensées et les intentions éventuellement belliqueuse et dangereuse des personnes qu’il croise afin de s’en prémunir par l’application du 4ème des 4 devoirs fondamentaux. Par exemple une racaille qui a l’intention d’agresser ou de voler à la tire, le shandarien capte cette intention télépathiquement et peut donc se préparer pour se conserver, se défendre.

Enfin, cette neutralité fait que le Shandarien peut être présent sans rien détruire et rester dans l’armonia et l’unicité avec le cosmos.

L’amicalité

Les Shandariens sont amicaux avec les personnes qu’ils connaissent, mais à condition que ces personnes soient digne de confiance et vibrant sur de haute fréquence. Autrement dit que cela ne soit pas des personne négative, toxique qui empoisonne l’existence de tous ceux qui sont autour. Si c’est un hypocrite qui parle par derrière, une personne à histoire ou encore  qui cherche à rabaisser et humilier les autres, ne vous attendez pas à ce que le shandarien soit amical avec cette dernière.

Maintenant si la personne est connue, mais indigne de confiance et vibrant sur de basse fréquence/toxique, le Shandarien restera neutre. Donc sans être amical ni hostile non plus.

Enfin, il faut savoir qu’un shandarien sera plus amical et ouvert avec un non-shandarien qui possédè et manifeste des capacités psi (télépathe, clairvoyant, rêveur lucide, voyageur de l’astral, etc) plutôt qu’un non-shandarien qui ne possède et ne manifeste aucune capacité. Car on sait par expérience que du fait de leurs expériences acquises, ces non-shandariens-ci sont plus ouverts et tolérants que les autres.

L’hostilité

L’hostilité est bien différente chez un shandarien que chez un non-shandarien. L’hostilité chez un non-shandarien est basée sur la peur de l’autre et de l’inconnu. Une peur qui génère de la haine se manifestant par cette dite hostilité. Une hostilité qui peut être très agressive voir violente.

Le Shandarien apprend à développer en priorité son estime de soi et sa confiance en soi, sa maitrise de soi, mais aussi à se libérer tant de ses peurs primaires que des monstres de l’hyde présents en lui. Ce qui fait qu’il ne peut pas être dans un état de peur face à un non-shandarien connu ou inconnu. N’étant pas dans la peur, il ne peut pas non-plus manifester de haine ni d’agressivité.  Car il y a plus de peur génératrice de haine ou d’agressivité. A partir de là, l’hostilité chez le shandarien n’est rien d’autre qu’une barrière de défense face a une personne ou une entité dans un contexte donné. Ce qui veut dire que le shandarien ne se montera hostile à l’égard d’un non-shandarien que dans certains cas, et pas dans d’autre.  Tous ce base sur l’information télépathique et empathique captée par le shandarien.

Dans ce sens si un non-shandarien ne présente aucun danger, le shandarien restera neutre envers ce dernier.  Par contre si un non-shandarien présente un danger ou une source de problème, alors le shandarien se montera hostile. Il s’agit donc d’une hostilité consciente et volontaire basée sur une stratégie de défense contrairement à une hostilité inconsciente et involontaire basée sur la peur de l’autre et de l’inconnu.

Chez les shandariens, l’hostilité se manifeste par l’envoie télépathique d’une énergie psychique/message d’avertissement à destination de la conscience du non-shandarien. Généralement lorsqu’un non-shandarien reçoit ce type de message, il obtempère et se barre au plus vite de là en espérant ne plus jamais recroiser  un jour ce shandarien. Car le contenu de l’avertissement vu et ressenti dans l’inconscient provoque une réaction de peur viscérale. L’instinct de survie se réveille et la personne détalle comme un lapin. Il faut vraiment le voir pour le croire tellement la réaction est brutale et soudaine.

Maintenant si le non-shandarien n’obtempère pas et continue d’avancer, le shandarien pourrait prendre le contrôle mentale des pensées et de la volonté de celui-ci par voie télépathique/télépsychique. Le non-shandarien récalcitrant pourrait alors se retrouver paralyser ou dans un état de conscience modifié.

Si le non-shandarien possède des aptitudes télépathiques, le shandarien génèrera une barrière télépathique bloquant toute pénétration de ses propres pensées et intentions. Ce qui fait que le non-shandarien ne percevra rien des pensées et intentions du shandarien. Par contre, le shandarien percevra toutes les pensées, émotions et intentions de ce dernier.

Enfin, si le shandarien juge que les conséquences futures peuvent s’avérer dangereuses et nuisibles, celui-ci pourrait effacer de la mémoire du non-shandarien l’épisode de cette rencontre par télépathie/télépsychie. Le non-shandarien ferait alors une expérience de temps manquant ou missing time. Toutes les expériences de temps manquant ne sont pas forcement liées à des cas d’abduction extraterrestre.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + 18 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!