SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Le principe shandarien de la Syntírisi

La Syntírisi (Συντήρηση) que l’on définit par subsistance consiste a se donner les moyens d’existence physique et matérielle nécessaire à l’accomplissement de sa Moira. Car il n’y a pas d’accomplissement de soi possible sans existence; et il n’y a pas d’existence sans subsistance.

Dans ce sens, il sera très difficile voir impossible d’accomplir ce pourquoi nous sommes venus nous réincarner sur terre sans eau, nourriture pour nous sustenter ni un toit pour nous abriter et nous régénérer! Il y a donc un minimum vital a avoir.

Là intervient le principe de la Syntírisi ou “principe de subsistance”

Qu’est-ce que ce principe de subsistance?

Le principe de subsistance consiste d’acquérir  et utiliser les ressources nécessaires à notre présence sur cette planète le temps de notre incarnation.

Pour se faire, on ne doit prendre, posséder et consommer que le strict nécessaire à notre subsistance dans ce présent continuum espace-temps. Ce qui exclut le consumérisme. Car on n’a pas besoin de prendre plus que nécessaire. Mais aussi d’être dans le minimalisme. Mais là attention, le minimalisme n’est pas synonyme de pauvreté! Il faut bien différencier les 2 notions. Pour faire simple:

  • Le minimalisme: vivre avec le minimum vital > sans stress ni prise de tête
  • La pauvreté: vivre sans le minimum vital > avec stress et prise de tête

Les 2 plans de la subsistance

Sur le chemin des étoiles la subsistance possède 2 plans complémentaires et indissociables l’un des autre qui sont le plan psychique et le plan matériel.

Sur le plan psychique, la subsistance est basée sur  3 ressources: l’instinct et l’intuition, puis la force mentale venant soutenir les 2 autres éléments.

  1. L’instinct est l’instinct de survie qui est la motivation qui nous pousse a agir pour notre subsistance et donc, notre survivance, notre survie.
  2. L’intuition, la petite guidance qui nous guide dans les choix et actions adéquates à entreprendre pour assurer notre subsistance
  3. La force mentale, le Qa qui est l’énergie qui nous pousse à assurer notre subsistance ainsi que notre résilience face aux épreuves de vie (1).

Ainsi notre subsistance ne dépend que de nous, de nos capacités et non de la volonté d’une quelconque puissance supérieure.

Sur le plan matériel, la subsistance est basée sur  4 piliers/ressources qui sont l’eau, la nourriture, le vêtement et l’abri:

La nature de cet astre (la planète terre) nous donne toutes les ressources nécessaires à la subsistance de notre corps d’incarnation. Autrement dit, Gaia nous offre tous ce que nous avons besoin pour notre incarnation/réincarnation.

Le problème aujourd’hui est qu’une minorité s’est accaparée ces ressources naturelles pour mettre en dépendance et pouvoir exploiter le reste de la population à leurs seuls profits dans un système artificiellement créer. De plus est, ce système artificiel surexploite les ressources naturelles aboutissant ainsi à la destruction de l’environnement et à la mise en danger de la vie sur cette planète. Nos corps d’incarnation étant interdépendant de ce même environnent, cette destruction écologique nous place également en danger.

Les instruments de subsistance

Sur le plan psychique, les 3 principaux instruments de subsistance sont les pouvoirs de vie, c’est à dire l’utilisation des pouvoirs psi notamment:

  • la clairvoyance pour voir
  • la télépathie pour communiquer
  • la télépsychie pour l’autodéfense

Sur le plan matériel, les 3 principaux instruments de subsistance sont l’outillage, la machinerie et le véhicule utilisé dans diverses opérations quotidiennes assurant la subsistance physique de l’être incarné.

Application du principe de subsistance

Pour appliquer le principe de subsistance, il faut d’abord se regrouper dans le collectif afin de maintenir dans un rapport d’unicité et d’entraide entre tous les shandariens. Autrement dit, se regrouper pour ne pas se retrouver seul, et donc éviter d’avoir peur, de se préoccuper de savoir comment on va subsister pour survivre. Sinon cela devient source d’angoisse, de stress et de basse vibration nous empêchant justement d’être en capacité de subsister pour ensuite réaliser l’objet de notre réincarnation. La présence même du collectif enlève ce type de poids et de stress.

Ensuite, il faut mettre en commun toutes nos ressources, compétences et capacités au service du collectif, aller dans une seule direction et ne pas s’éparpiller ni partir dans tous les sens en pensant égoïstement et agissant égocentriquement. Ce qui implique une hiérarchie et un commandement et le respect de cette hiérarchie et de ce commandement.

Enfin, il faut agir pour subsister collectivement avec l’utilisation des instruments cités ci-dessus en adéquation avec la situation et les conjonctures s’imposant à nous; et ne pas suivre une quelconque idéologie/doctrine qui nous déconnecterait du sens de la réalité dans laquelle nous sommes. Autrement cela nous serait fatal.

Dans un nouvel environnement…

La première chose  à faire lorsqu’un shandarien ou groupe de shandarien arrive dans un nouvel environnement, c’est de trouver un abri, puis l’énergiser et  le sécuriser. Enfin trouver l’eau potable et de la nourriture.

(1) Le Qa n’est pas que la force d’ascendance psychique sur autrui, il est aussi la force de survivance de l’être cosmique incarné.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 4 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!