SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Reconnaitre un Shandarien

Disons le tout de suite, vu de l’extérieur, il n’y a aucun moyen de distinguer un shandarien d’un non-shandarien. Cela est du au fait que l’on ne porte aucun signe distinctif, aucun vêtements, bijoux ou coiffure particulière, aucun tatouage spécifique.  Pour comprendre cela, il faut se souvenir qu’a la base un shandarien est une force de vie consciente et intelligente s’incarnant dans une enveloppe biologique. On dit bien d’ailleurs: nous ne sommes pas un corps , mais incarné dans un corps qui nous sert d’instrument, de média et de véhicule de conscience.

Ainsi ce qui est shandarien n’est pas le corps d’incarnation qu’il soit homme ou femme, jeune ou vieux, mais ce qu’il y a dedans!

Ce qui implique que pour un non-shandarien, un voisin, une connaissance peut être un shandarien sans qu’il ne se doute de quoi que ce soit. De toute manière, les shandariens ne disent jamais ouvertement « Je suis shandarien ». Quand aux non-shandariens qui voudraient nous obliger à révéler publiquement ce que l’on est, ils peuvent toujours courir. Il n’y a d’obligation que ce que l’on consent et accepte de l’être.

Ne reconnaissant certainement pas l’autorité des non-shandariens sur nous, jamais un shandarien ne se pliera aux injonctions de ces derniers pour lui intimer l’ordre de dévoiler publiquement son identité shandarienne ou son appartenance au cercle.

Le savoir et le pouvoir

Ainsi les 2 seules choses qui permettent de reconnaitre un shandarien et de le distinguer d’un non-shandarien sont le savoir et le pouvoir.

Le savoir est le savoir ésotérique (monde invisible) et exotérique (monde visible) du cosmos. C’est un savoir s’inscrivant dans une vision assez particulière des choses propre à notre niveau de conscience et de relation avec l’univers et sa vie. D’ailleurs cette vision influence notre raisonnement que l’on peut reconnaitre à travers les textes du shandarisme, mais aussi à travers les articles de ce blog. On voit bien que la vision des choses et le raisonnement dans ces articles sont propres à l’esprit et à la culture shandarienne.

Le pouvoir est le pouvoir psi aussi appelé « pouvoir de vie« . Ce dernier englobe de nombreuses disciplines mentales dont l’une d’entre elles est la télépathie shandarienne. Les shandariens travaillent a développer leurs capacités télépathiques à leurs pleines puissance et potentialité. Ce qui fait qu’ils lisent dans les pensées et parlent dans la tête des autres. Ainsi pour un shandarien, il est normal est naturel de lire dans les pensées des gens et de leurs parler dans leurs têtes voir de pénétrer leurs esprits. Pour les non-shandariens qui ne comprennent pas et refusent la chose, c’est bien évidemment « le choc des cultures » pour eux.

La fréquence vibratoire

Les shandariens possèdent une fréquence vibratoire particulière qui leurs sert de signature énergétique. C’est cette même fréquence et signatures qui permet aux shandariens de se reconnaitre en eux. Laquelle reconnaissance est alors confirmée ou non à travers les salutations shandariennes. Enfin, c’est encore cette même fréquence vibratoire qui distingue un shandarien d’un non-shandarien. On peut raconter tout et n’importe quoi, mais le corps d’énergie et sa fréquence vibratoire ne mentent pas. Ils s’expriment dans leurs véritables natures.

Reconnaitre un Shandarien

Ainsi, en tout et pour tout, la seule manière de reconnaitre un shandarien ne se situe pas sur son plan physique (corps d’incarnation, vêtements, parures, etc), mais sur son plan psychique et vibratoire. Une reconnaissance basée sur 3 éléments qui sont:

  1. Le savoir ésotérique et exotérique du cosmos
  2. Le pouvoir télépathique
  3. La fréquence vibratoire

Dès lors reconnaitre un shandarien que l’on croise dans la rue ou partout ailleurs nécessite d’avoir déjà développer une certaine clairvoyance permettant de « voir » et « comprendre » clairement ces mêmes savoirs, capacités télépathiques et fréquences vibratoires. Autrement le non-shandarien n’y verra que du feu. D’autres encore, percevront quelque chose, mais ne sachant pas de quoi il en retourne vraiment par manque de connaissance à notre sujet, ils seront face à l’inconnaissance de ce que nous sommes. Alors de cette inconnaissance émergera  la méfiance et la peur de l’inconnu. Dans ce sens, il n’est pas rare de croiser des non-shandariens « éveillés » et qui croient faussement avoir rencontrer le regard et la route d’êtres venant d’ailleurs, de sorcier ou encore de démon. Surtout quand on leurs dit par la pensée: « Je sais que tu vois » ou « Je sais que tu sais« . Là  c’est la peur bleue et la débandade de leurs parts…

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 9 =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION