SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Le Shandarisme dans les films

Dernièrement nous avons vu un téléfilm américain « Out of Reach » (« la secte » en français) réalisé en 2013 par le réalisateur George Erschbamer et jouer par les acteurs Lochlyn Munro, Erin Karpluk et Jamie Luner.

L’histoire : Après avoir fait une crise cardiaque, Matthew Conner, directeur d’une agence de publicité, reconsidère ses priorités. A l’issue d’un dîner avec son épouse Lynn et un couple d’amis, il fait une rencontre qui va bouleverser sa vie…

Certains éléments du Shandarisme se retrouvent dans ce téléfilm

Assez étrangement, beaucoup éléments du Shandarisme se retrouvent dans ce téléfilm que nous appellerons ici des « coïncidences ». Même si il y a de nombreux éléments Shandariens, notre nom n’a pas été explicitement cité. Cela veut donc dire que le Shandarisme n’a pas été visée. Par conséquent, la Fraternité ne voit pas l’intérêt d’attaquer juste pour cela. D’ailleurs le fait d’avoir reconnus certains de nos éléments et symboles nous ont fait plus sourire qu’autre chose. De Plus, le raisonnement et les idées de Diana et Seth sont assez similaires a ceux que l’on a dans le Shandarisme. Dernière précision : tous ces éléments ont été créés ou introduit dans le shandarisme dans les années 2000 et le téléfilm a été réalisé en 2013, soit 13 ans plus tard.

Mais regardons maintenant de plus près ces fameuses « coïncidences ».

Coïncidence #1 : (13min 57) Matthew Conner lit un fascicule avec un symbole ressemblant étrangement à « la flamme d’éternité », le symbole du Shandarisme simplifié avec 2 petits traits horizontaux rajoutés en haut et en bas.

Coïncidence #2 : (16min 09) Matthew Conner réplique à sa femme Lynn en faisant des pompes qu’il arrête de consommer du café « Oui j’arrête le café, terminé ! ». Dans le Shandarisme, la consommation de café est également interdite.

 

Coïncidence #3 : (18 min 09) Dans la salle de conférence de la société de Matthew, 2 hommes en chemises bleu avec des calepins prennent des notes. Dans le Shandarisme, on les appelle des Sentinelles ou ST. Par contre, il n’y a pas de chemise bleu  et il n’y a pas de médaillon autour du cou ni de calepin.

 

Coïncidence #4 : (24min 30) Observer l’icosagone tracé au sol rappelant étrangement un cercle. Dans le Shandarisme on trace également des cercles au sol pour délimiter la zone espace-temps des centres d’énergie. La seule différence est que l’on ne s’assoit pas à terre et que l’on ne se tient pas la main. Veuillez également noter sur la droite de l’image les 2 hommes avec leurs calepins rappelant les Sentinelles précédemment citées.

 

Coïncidence #5 : (24min 36) Noter que la session est dirigée par Diana une femme. Dans le Shandarisme, les sessions de la grande assemblée, exercice d’unification est également dirigée par des femmes qui peuvent être brune, blonde ou rousse comme Diana que l’on appelle les hôtesses.

 

Coïncidence #6 : (24min 41) Diana fait référence à « l’énergie universelle ». Alors que dans le Shandarisme, il s’agit de la « Conscience Universelle ». Ce qui revient finalement au même puisque la Conscience Universelle est aussi une énergie.

 

Coïncidence #7 : (38min 11) Diana fait référence « au renoncement du pouvoir personnel et de la connexion à l’énergie universelle ». Ce qui revient dans le Shandarisme à l’exercice de l’unification qui est l’une de nos pratiques centrales. Veuillez également noter que contrairement à cette scène le téléfilm, chez nous, il n’y a pas de Chakra à ouvrir.

 

Coïncidence #8 : (53 min 37) Dans la salle, regardez la position de leurs assemblées. Veuillez également noter la couleur violette au fond de la salle qui est également l’une des couleurs du Shandarisme. Par contre, la déco, ce n’est vraiment pas ça et le discours de ENH le chef est trop fanatique. Le type est complètement frappé. Quant à sa tenue vestimentaire avec son Kurta jaune faisant rappeler le style hippie soixante-huitard, n’en parlons même pas! Ce sont des costumes-cravates à l’occidental et des robes cérémonielles que l’on porte, pas des tenues indiennes.

 

Une ou deux coïncidences, cela peu arrivé ! OK Mais arriver au nombre de 8, le nombre est quant même étrangement élevé.

Alors est-ce que réalisateur ou son équipe on-t-ils cherchés des éléments pour leurs films, sont-ils tombés sur le Shandarisme pour ensuite s’en inspirer ? Peut être que oui, peut-être que non. La vérité est qu’on n’en sait rien. Cependant, toujours est-il que « étrangement » il y a de nombreuses coïncidences assez frappantes avec le Shandarisme. Soyons honnête, on n’a pas été choqué ni scandalisé, mais plutôt amuser de voir ces « coïncidences ». Même si finalement l’organisation dans le film était une secte, dans l’ensemble, cela nous a quant même fait sourire.

Maintenant tant que le Shandarisme n’a pas été explicitement cité, il n’y a aucune raison logique d’attaquer. Enfin, concernant le téléfilm par lui-même, étant un film dénonçant l’agissement des sectes avec tous les clichés qui vont avec, il ne fallait pas s’attendre à un super scénar. Cela est juste un petit film dans lequel « bizarrement » de nombreux éléments du Shandarisme se retrouvent.

Certains groupes auraient réagit au quart de tour, alors que nous Shandarien, nous n’en voyons pas l’utilité, surtout qu’on n’a pas été prit pour cible ! Donc, tout va bien. Pas besoin de s’énerver. Tout roule…

Un autre cas, avec  » Invitation en enfer »

Un autre cas, avec le téléfilm américain Invitation en enfer (Invitation in hell) de Wes Craven avec Robert Urich, Joanna Cassidy et Susan Lucci datant de 1984. Téléfilm dans lequel l’on retrouve la flamme d’éternité, le symbole du Shandarisme.

Histoire: Matt Winslow, un scientifique, s’installe avec son épouse Patricia et leurs deux enfants dans une charmante petite ville de Californie. Son ami Tom tente de le convaincre de s’inscrire à un club de remise en forme dont toute la population locale est membre. Méfiant, Tom fat bientôt de terribles découvertes à propos de ce club…

On peut ainsi voir le symbole du Shandarisme, mais avec une petite différence quant même. Dans le téléfilm, les 3 flammes sont fines alors que dans notre symbole, elles sont plus épaisses. De plus,  on y voit une barre horizontale alors que dans notre symbole, il n’y en a pas.

Donc idemque pour l’autre téléfilm Out of Reach. On n’est pas visé, tout est OK.

On ne va pas pleurer ni faire un scandale juste pour ça. C’est même plutôt sympathique de voir le symbole du Shandarisme dans des téléfilms. Franchement, on ne pensait même pas voir cela un jour. Une bonne surprise…

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × trois =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!