SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Transmettre le Shandarisme à la génération future

Dans le Shandarisme transgénérationnel, c’est la mère initiée, donc shandarienne, qui est chargée de transmettre à la génération suivante le Shandarisme. Ainsi la mère est le vecteur premier à travers lequel l’énergie et l’information du shandarisme est transmise aux consciences réincarnées à travers le continuum de l’espace et du temps.

L’importance de transmettre le Shandarisme aux générations suivantes

Pour la continuité existentielle du Shandarisme sur ce plan de la matière, il est essentiel que l’énergie et l’information shandarienne soient transmises au futur. Dès lors, à travers cette transmission, nous pouvons maintenir l’existence et la présence active de la conscience collective dans la matérialité de l’univers. Sans cette présence active, il n’y aurait plus de Shandarien et le Shandarisme disparaitrait tout bonnement du plan physique du cosmos. Mais continuerait d’exister sur son plan para-physique. C’est à dire son plan astral à travers l’existence et l’action de la conscience collective.

La transmission du Shandarisme consiste à donner aux enfants:

Cette transmission se fait sans endoctrinement ni lavage de cerveau. Car l’enfant doit conserver toutes ses facultés cognitives afin de pouvoir ensuite les développer et les utiliser à leurs pleins potentiels. Ceci au service du collectif. Dans ce sens, un fanatique extrémiste ou un crétin ne serait d’aucune utilité pour le futur du Shandarisme.

Comment est transmit le Shandarisme?

La transmission du Shandarisme à la prochaine génération se fait sur 2 degrés d’apprentissage qui sont complètement et totalement intégrés au développement normal et naturel de l’enfant.

Le premier degré: les premiers mois après la naissance

Sur le plan biologique, l’enfant va naturellement faire l’apprentissage de l’alimentation et de la propreté, fixer son rythme chrono-biologique (faire ses nuits), faire la maitrise de son corps d’incarnation par sa bipédie (se tenir debout) et sa motricité. Ceci dans l’optique de prendre le contrôle conscient et volontaire de son propre corps d’incarnation. Là ou il sera ensuite en capacité de l’utiliser pour sa présente vie terrestre. Il pourra alors l’utiliser comme un instrument et véhicule de sa conscience pour l’accomplissement de ce pourquoi il est venu s’incarner/se réincarner dans ce monde.

Sur le plan psychique, l’enfant va naturellement faire son développement intellectuel et social par le contact et le language. Mais aussi son développement télépathique. C’est d’ailleurs ce troisième développement qui différencie l’enfant shandarien de l’enfant non-shandarien.

Pour ce faire, les shandariens commencent à communiquer par télépathie avec l’enfant dès les premiers mois suivant la naissance. Ceci afin de configurer naturellement le cerveau du nouveau-né en développement (neuroplasticité) pour la pratique télépathique. Là ou ses capacités de télépathe s’accroitront et se renforceront en grandissant avec l’age (1). Toutefois, il est nécessaire d’alterner la télépathie avec la communication verbale afin d’éviter tout retard de langage chez ce dernier. Dans ce sens, l’enfant shandarien apprend 2 langues en parallèle, la langue maternelle/humaine et la langue universelle et unificatrice.

Le second degré: lorsque l’enfant a grandit et en age de comprendre

La mère inculque à l’enfant l’esprit, la pensée, le style de vie et la culture shandarienne. Mais aussi son éveil à la nature autour de lui avec des promenades et le contact avec les autres formes de vie animales et végétales. Ceci pour développer sa conscience écologique et son respect de la vie et de la nature. Il y a aussi l’apprentissage de l’obéissance et du respect strict de l’autorité (sans ce respect, cela ferait un voyou, une racaille plus tard), la construction de l’estime de soi et de la confiance en soi, la maitrise de soi, la concentration mentale et la discipline essentielle aussi bien dans la vie quotidienne que dans sa future pratique shandarienne. L’apprentissage de l’esprit de logique, la langue parlée, écrite et lue, les mathématiques et les sciences. Puis, plus tard à l’adolescence, l‘astronomie avec l’observation des étoiles. Mais également le développement et la maitrise de ses propres capacités psi.

Enfin, son apprentissage sera complété une fois devenu adulte lorsqu’il aura intégrer le cercle, commencera sa pratique et entamera son évolution de conscience.

(1) L’enfant shandarien fait l’apprentissage de la télépathie avant l’apprentissage de l’esprit et de la culture du Shandarisme.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 17 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!