SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Concept shandarien du corps d’incarnation

Qu’appelle-t-on un corps d’incarnation?

Le corps d’incarnation est un organisme multi-cellulaire servant d’enveloppe biologique à notre essence et force de vie. Il est le réceptacle de vie dans lequel notre conscience nide et s’incarne pour exister dans la matérialité du cosmos. D’où le nom de corps d’incarnation. Pour nous, il s’agit de corps humains. Ces derniers sont considérés comme le premier vêtement que nous revêtons lors de notre présence et accomplissement sur cette 3ème planètede Solaria (le système solaire).

Lorsque nous nidons pour nous in-carner « entrer dans la chair », nous fusionnons avec cet organisme multi-cellulaire dans un rapport symbiotique et osmosique. A partir de là, ce réceptacle de vie devient l’extension et le continuum biologique de notre conscience et énergie de vie incarnée dans la matière et ses formes.

Deux formes d’enveloppe biologique

Pour nous, nous nous incarnons dans un corps humain qui peut être soit masculin définit par le chromosome XY, soit féminin définit par le chromosome XX. Selon ce que nous avons besoin d’expériencer dans notre programme d’incarnation, nous nous incarnerons soit en homme pour faire l’expérience masculine de la vie, soit en femme en pour l’expérience féminine de la vie.

A partir de là, pour réaliser cette expérience nécessaire à notre évolution de conscience sur les plans supérieurs du cosmos, nous devons accepter et incarner l’identité biogénétique et chromosomique de notre enveloppe biologique dans lequel nous sommes nidés. Autrement dit:

  • Si nous sommes incarné dans un corps d’homme, nous devons accepter et incarner cette identité masculine.
  • Si nous sommes incarné dans un corps de femme, nous devons accepter et incarner cette identité féminine.

En faisant cela, nous restons aligner avec la personne que nous devons être pour cette présente existence terrestre. Nous ne pouvons donc pas choisir notre genre, puisqu’il a déjà été choisit avant notre actuelle incarnation ou réincarnation. Par conséquent, nous devons nous y conformer et ne pas aller contre cela au risque de générer des dissonances à la fois psychologiques et vibratoires affectant l’équilibre psychique et énergétique.

Attention: nous parlons ici d’identité sexuelle et d’incarnation seulement. Nous ne parlons pas d’orientation sexuelle (hétérosexualité, homosexualité et bisexualité) qui est encore un autre sujet dans le sujet.

Nous ne sommes pas notre corps

Nous ne sommes pas notre corps, mais présent dans un corps nous servant d’instrument de conscience pour accomplir ce que nous sommes venu faire sur cette planète. Nous sommes des êtres énergétiques qui utilisons cet instrument biologique à la fois comme véhicule,  média et processeur pour exécuter notre programme d’incarnation.

La nuit, durant notre sommeil, la gravité du champ méso-physique maintenant les corps psioniques et biophotoniques/biologiques ensemble chute à 0.  Ce qui provoque une désynchronisation systématique des corps. Là ou le corps psionique se détache naturellement pour  aller flotter tout en restant relier aux corps biophotonique/biologique par le cordon énergétique (fil d’argent). Ce détachement permet la régénération du corps psionique au contact de la matière énergétique environnante. Il s’agit d’un processus physiologique, naturel et sans aucun danger que l’on appelle communément: « projection astrale« . Durant cette projection, nous sommes généralement immergé dans notre bulle de rêve. Ce qui fait que nous n’avons pas conscience de ce qui se passe réellement autour de nous. Puis une fois régénéré ou rappelé par le corps biologique pour X raison, le corps psionique réintégre automatiquement ce dernier.

Ce processus continuera alors chaque nuit jusqu’au moment ou nous aurons terminés d’accomplir notre programme d’incarnation (1).  A ce moment là, nous n’avons plus de raison de rester ici et nous quittons définitivement notre corps d’incarnation pour continuer notre chemin de vie et évolution de conscience ailleurs dans le cosmos ou revenir ici dans une nouvelle incarnation, une ré-incarnation « un retour dans la chair ».

(1) Ce n’est pas nous qui décidons quand nous avons terminé notre programme d’incarnation, mais notre moi supérieur.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − six =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION