SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

La légitimité d’existence du Shandarisme

Légitimité d’existence

Le Shandarisme à le droit légitime d’exister et de manifester son existence à travers ses actions dans l’univers. Ce droit légitime d’existence est lui donné par l’autorité suprême de l’existence, le cosmos lui-même. Dans ce sens, seul le cosmos à le droit et le pouvoir légitime d’existence ou de non-existence sur les êtres. Ce qui implique que les autres êtres (qu’ils soient incarnés ou non-incarnés) n’ont aucun droit légitime de décréter qui doit exister et qui ne doit pas exister dans l’univers.

Ainsi, ce n’est pas aux autres formes de vie de décréter si le shandarisme doit exister ou non, mais au cosmos à lui et lui seul. Car il est l’autorité suprême dans l’existence de toutes choses.

Maintenant si le Shandarisme n’avait pas le droit d’exister, le cosmos ne le permettrait pas, ses forces agiraient dans ce sens et nous n’existerions tout simplement pas. Or, le fait que nous existions est la preuve même que le cosmos nous autorise d’exister et donc, nous donne le droit légitime d’existence.

Le maintien du droit à l’existence

L’intelligence du cosmos test perpétuellement notre droit légitime à l’existence en plaçant des obstacles, des épreuves et de l’adversité sur notre chemin évolutif à la fois collectif et individuel. Ceci pour voir et savoir si nous encore digne de conserver notre droit à l’existence accordée. Nous devons alors affronter, dépasser et réussir tous ces tests pour assurer notre subsistance et existence. De part cette subsistance et existence assurée, nous conservons alors notre droit à l’existence devant le cosmos et son intelligence.

Dans ce sens, il faut se rappeler que dans la vie,  rien n’est jamais définitivement acquit et qu’aucune situation ne reste jamais éternellement en l’état. Tout est dynamique et évolutif. Ce qui implique que nous pouvons tout perdre du jour au lendemain. D’où la nécessité d’être prévoyant et proactif en prenant toutes les dispositions nécessaires et suffisantes pour que jamais cela n’arrive un jour.

Protéger et conserver notre droit à l’existence

Dans l’univers, il n’y a pas d’immunité ni de protection accordée par une quelconque puissance supérieure, Dieu ou autre. Nous vivons dans un monde de dualité et de prédation dont la seule justice est celle de la survivance pour continuer à exister. Quant a ceux qui ne sont pas ou plus en justesse avec les conjonctures et forces de l’univers s’imposant a eux perdent leurs droits à l’existence. Ces derniers deviennent alors sacrifiables. Ils seront ainsi abandonnés à leurs sorts puis balayés par les cycles évolutifs de l’univers avant d’être recyclés dans le grand flux du cosmos. Ceci n’est finalement rien d’autre que le principe de la sélection naturelle dans laquelle les plus faibles sont éliminés pour ne laisser que les plus forts.

De cette observation, il convient donc au Shandarisme et à sa conscience collective de conserver notre droit à l’existence et d’agir dans ce sens. Autrement nous devenons nous-mêmes sacrifiable et donc, par conséquent, nous perdons notre droit à l’existence. Or, pour conserver notre droit, nous devons d’abord être et resté en capacité de le faire. D’où la nécessité d’être et devenir toujours plus conscient, toujours plus savant, toujours plus intelligent et toujours plus puissant. Ce qui n’est rien d’autre que le développement  des 6 affirmations de la Vevaiotita,  l’identité shandarienne.

A partir de là, nous devons mobiliser ce que nous sommes pour conserver notre droit légitime à l’existence en science (connaissance), en conscience (clairvoyance) et en intelligence (sagesse). Mais aussi agir dans une totale maitrise de soi afin de rester dans l’harmonie et la syntonie de l’univers, de ses consciences et énergies. Ce qui implique d’être sans peur, sans colère et sans haine, mais aussi sans amour ni compassion dans une complète neutralité émotionnelle.

SpaceMan89

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 13 =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION