SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Les rites de pouvoir

Les rites de pouvoir (Τελετή της εξουσίας)

Également appelés « les cérémonies secrètes » sont des cérémonies qui ont pour but de donner, accroitre limiter ou retirer un pouvoir psi à un shandarien ou a un non-shandarien en connectant son inconscient sur certains plans vibratoires. Mais aussi canaliser et utiliser des énergies des égrégores par la pensée collective.

Ce qui rejoint dans un certain sens les pratiques de haute magie.

L’utilisation des énergies de vie durant ces rites de pouvoir requière une complète maitrise de soi.  Car on ne peut maitriser l’énergie extérieure à soi, si l’on ne maitrise pas d’abord l’énergie intérieure à soi. Dans ce sens, c’est à travers la maitrise de ses propres énergies que l’on devient en capacité de maitriser l’énergie de vie autour de soi.

Les 4 rites de pouvoir

Sur la voie du Shandarien, il existe 4 rites de pouvoir. Ces dernier étant des rites secrets, je décrirai donc que sommairement le sens et l’utilisation de ces derniers:

1) Le rite de dotation et de bridage (Τελετή της προικοδότησης και χαλινάρια)

Il permet selon le sens positif ou négatif du rite de donner (+) ou retirer (-) de l’énergie et/ou des capacités psi à celui ou celle qui le reçoit. Ce sens positif/négatif  n’a toutefois aucune connotation manichéenne (bien/mal).

2) Le rite de création et destruction (Τελετή της δημιουργίας και καταστροφής)

L’équivalent des envoutements, ils permettent selon le sens du rite (+/-) de créer ou détruire des états quantiques (situations) voir le taux vibratoire et capacités de personne. Mais aussi de créer ou détruire une protection énergétique.

3) Le rite de saisie et de dessaisie (Τελετή της κατάσχεσης και εκποιηθείς)

Ils permettent selon le sens du rite (+/-) de saisir un corps par adombrement ou de dessaisir le corps d’une possession.  La personne qui reçoit l’énergie s’appelle ici le récipiendaire. Son corps psionique doit être préparé à travers un nettoyage énergétique alors que son corps biologique à travers la prise d’un bain, puis sera tatoué sur sa peau au henné des symboles et signes shandariens afin de créer des portes énergétiques accueillant l’adombrement ou faisant sortir l’entité.  Après le rite peut débuter.

4) Le rite de connexion et de déconnexion (Τελετή της σύνδεσης και αποσύνδεσης)

Ils permettent selon le sens du rite (+/-) de se connecter à l’égrégore shandarien ou ouvrir d’accès sur d’autres dimensions du plan paraphysique afin d’acquérir ou de se séparer de quelqu’un ou de quelque chose.

L’accomplissement des rites de pouvoir

Les rites de pouvoir sont engagés selon le calendrier lunaire des tables temporelles au moment des nuits de pouvoir sur un centre d’énergie Beta (Β) ou Delta (Δ). C’est-à-dire les nuits durant lesquelles les pouvoirs de la nature sont au plus haut pour permettre l’optimisation des effets du rite accomplit. Les rites de pouvoir sont dirigés par les hôtesses shandariennes portant les robes cérémonielles, les parures du pouvoir ainsi que le tríto máti.

Les hôtesses  shandariennes sont ici l’équivalent de prêtresses dans les rites et cérémonies de haute magie, elles dirigent le rite et canalisent ses énergies de vie et leurs actions.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − neuf =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!