SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

La bio-obsolescence du corps et réincarnation

La bio-obsolescence est la limitation de la durée de vie programmée de la matière biologique dans l’univers. Elle limite ainsi la présence physique de tous les êtres incarnés dans l’univers en limitant le temps de vie de leurs corps d’incarnation. Dans ce sens, la bio-obsolescence donne un début et une fin à notre incarnation dans l’univers.

La bio-obsolescence est universelle. Autrement dit, elle est présente dans l’intégralité des espèces vivants et évoluant dans l’univers.

Le temps d’incarnation

La bio-obsolescence définie le temps d’incarnation nécessaire à l’accomplissement de la Moira. Nous ne vivons jamais plus longtemps que le temps dont nous avons le besoin pour accomplir notre moira. Autrement dit, on ne part jamais trop tôt ou jamais trop tard. Mais seulement le moment venu.

La bio-obsolescence est déterminé par le programme d’incarnation et sa durée d’exécution:

  • Si une conscience n’a besoin que d’expériencer quelque chose à l’état fœtal, elle ne passera pas le cap de sa sortie au jour et décédera dans une fausse couche ou dans un avortement.
  • Si une conscience a juste besoin d’expériencer quelque chose à l’enfance, elle ne passera pas le cap de l’adolescence  et décèdera enfant.
  • Si une conscience a juste besoin d’expériencer quelque chose à l’adolescence, elle ne passera pas le cap de la jeunesse et décèdera adolescent.
  • Si  une conscience a juste besoin d’expériencer quelque chose à la jeunesse, elle ne passera pas le cap de la vieillesse et décèdera jeune.
  • Si  une conscience a juste besoin d’expériencer quelque chose dans la vieillesse, elle passera les caps de l’enfance, de l’adolescence, et de la jeunesse et décèdera vieille.

Manifestation de la bio-obsolescence

Cette dernière commence son processus à la sortie au jour de la conscience (la naissance) et se termine à l’arrêt définitive des fonctions vitales entrainant le décès.

La bio-obsolescence se manifeste  à travers 3 phases naturelles du corps qui sont:

Phase I: La générescence (9 mois à 20 ans) qui inclut l’enfance et l’adolescence. Périodes de maturation durant lesquelles le corps met a jour ses tissus, prend du poids afin d’être en capacité de vivre sur cette planète. L’enfance pour la construction psychologique et assimilation sociale de l’être incarné. L’adolescence pour la maturation de l’être incarné.

Phase II: Le plateau (20 ans à 30 ans) qui inclut une première partie de la jeunesse. Période durant laquelle la conscience réincarnée est dans un corps en pleine capacité de ses moyens afin d’accomplir ce qu’elle est venu faire.

Phase III: La dégénérescence (+ de 30 ans) qui inclut la seconde partie de la jeunesse et la vieillesse. Période durant laquelle la conscience réincarnée est dans la connaissance et la compréhension de l’accomplissement réalisé durant la jeunesse. C’est ce que l’on appelle traditionnellement la sagesse.

Création de places libres

La bio-obsolescence permet de créer des place libres à l’arrivé de nouvelles consciences ou au retour d’anciennes consciences. Ce qui à pour effet de diversifier la présence et l’action des êtres  nécessaires à l’épanouissement de la fleur de vie du cosmos.

Si il n’y avait pas de bio-obsolescence, il n’y aurait pas d’évolution ni d’amélioration possible de la vie dans l’univers. Car c’est à travers une vie limitée dans la matérialité que peut se réaliser tous les changements et mises à jours essentielles au processus évolutif de la vie.

Enfin, sans bio-obsolescence, il n’y aurait pas de réincarnation possible. Ainsi cette dernière à son utilité pour l’évolution à la fois de la conscience et de la vie dans l’univers.

L’extensibilité de la bio-obsolescence

La bio-obsolescence est extensible. Autrement dit, il est possible d’allonger ou de raccourcir le temps de vie d’un réceptacle biologique accueillant la conscience. Notamment la phase II et III.

Dans la pensée shandarienne, le rallongement du temps de vie est recherché lorsque la conscience n’a pas finit d’accomplir sa Moira et à besoin de plus de temps pour tout terminer. Cette dernière consiste:

  • soit à prolonger la phase de plateau
  • soit à ralentir la phase de dégénérescence

Lorsque ni l’un ni l’autre n’est possible dans une situation donnée, un transfert de conscience en fin de vie peut être envisagé.

Les limitations temporelles de notre incarnation

On ne peut pas rester incarner dans un corps plus longtemps que prévu. Nous devons partir au moment programmé dans notre plan d’incarnation. Autrement une présence créer des retards, perturbations et déviations dans le déroulement de son propre plan d’incarnation, mais aussi dans celui des autres êtres incarnés.

Pour comprendre cela, il faut se souvenir que nous sommes tous interconnectés et interdépendants dans notre existence. Nos présences et expériences d’incarnation s’entrecroisent et s’influencent mutuellement en conformité avec le programme d’incarnation de chaque personne.

Maintenant si une personne est présente alors qu’elle ne devrait pas l’être, sa présence et ses actions vont influencer le cadre de l’expérience des autres consciences incarnées. Dès lors ces autres consciences incarnées expérienceront autre chose de ce qui était prévue dans leurs programmes d’incarnation. Ce qui peut les dévier de leurs chemins de vie et évolutions sur d’autres voies qui ne sont absolument pas fait pour elles; avec toutes les conséquences toxiques et destructrices que cela implique.

Source: les enseignements shandariens

 

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + seize =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!