SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Utilisation du corps d’incarnation par la conscience

Lors de son incarnation ou réincarnation (selon le point de vue), la conscience va utiliser l’intégralité du corps biologique et de ses différentes parties anatomiques. Regardons maintenant l’utilisation fonctionnelle de ces structures anatomiques:

1.La tête: est utilisée pour le contrôle et la réflexion. On ajoute ici le cou pour la direction de  l’être incarné dans la matérialité. Le visage pour l’identité et l’expression de l’être incarnée dans la matérialité.

2. Le tronc: le thorax en haut pour l’accueil/l’échange + l’abdomen en bas pour l’expression est utilisé pour la tenue de l’être incarné dans la matérialité dont la colonne vertébrale est le pilier de soutien.

3. Les membres supérieurs: le bras dont l’arrière-bras pour la transmission, le coude pour l’articulation et l’avant-bras pour la force sont utilisés pour l’action de l’être incarné dans la matérialité.

4. Les mains + poignées (pour la direction spatiale) sont utilisés pour la saisie et manipulation par l’être incarné dans la matérialité.

Dans leurs symboliques shandariennes:

  1. Le pouce > la saisie (la volonté)
  2. L’index > la désignation (la connaissance)
  3. Le majeur > la direction (le pouvoir)
  4. L’annulaire > la création (la créativité)
  5. L’auriculaire > la communication (l’échange)

5. Les membres inférieur: la région glutéale pour l’assise, la cuisse pour la transmission, le genou pour l’articulation et la jambe pour l’ancrage sont utilisés pour la bipédie et le déplacement  de l’être incarné dans la matérialité.

6. Les pieds: + chevilles pour la direction spatiale sont utilisés pour le support de l’être incarné dans la matérialité.

Dans leurs symboliques shandariennes:

  1. L’hallux (gros orteil) > le support/la direction spatiale de l’être incarné dans la matérialité (la conscience)
  2. Le secundus ou depasus (2ème orteil) > 1er pilier de stabilité de l’être incarné dans la matérialité (l’espace)
  3. Le tertius ou centrus (3ème orteil) > 2nd pilier de stabilité de l’être incarné dans la matérialité (le temps)
  4. Le quatus ou pre-exterius (4ème orteil) > 3ème pilier de stabilité de l’être incarné dans la matérialité (l’énergie)
  5. Le quintus ou exterius (5ème orteil) > 4ème pilier de stabilité de l’être incarné dans la matérialité (la matière)

Les organes et cavités des 5 sens biologiques

Les yeux pour le sens de la vue (Voir l’univers): Notre corps d’incarnation possède 2 yeux avec une vision binoculaire pour regarder à 2 fois, une fois pour la vue (acquisition de l’image, hologramme) et la seconde fois pour la vérification et compréhension/réalisation de ce que nous regardons, la compréhension de l’image acquise. Mais aussi pour les 2 perspectives visuelles, la vue de près et la vue de loin.

Enfin les yeux sont aussi les portes d’entrée et de sortie pour la communication de la conscience, la télépathie. Selon leurs utilisations ils peuvent servir à communiquer ou à fasciner (outil de fascination).

Les oreilles pour le sens de l’ouïe (Entendre l’univers):  Notre corps d’incarnation possède 2 oreilles pour écouter 2 fois, une fois pour entendre et la seconde fois pour la compréhension de ce que l’on a entendu.

Le nez pour le sens de l’odorat (Sentir l’univers): Notre corps d’incarnation possède 1 nez divisé en 2 cavités nasales, l’une pour sentir et l’autre pour ressentir (sentir en retour). Le ressentir permettant de comprendre ce que l’on a senti. Attention toutefois de ne pas confondre le ressentir olfactif avec le ressentir du corps psionique.

La langue pour le sens du gout (Gouter l’univers): Notre corps d’incarnation possède une langue pour 2 actions qui sont le gout pour l’entrée  de l’énergie physique et la parole pour la sortie de l’énergie vibratoire. Le gout est exercé à travers les papilles filiformes, fungiformes et caliciformes. Elles sont les gardiennes qui indiquent au corps de laisser passer par les mouvements de mastication et de déglutition ou de rejeter par le mouvement de recrachement l’entrée et l’absorption de l’énergie physique (les aliments et les liquides).

La peau pour le sens du touché (Toucher l’univers): Nous avons une peau pour sentir l’actum énergie-matière de l’univers. L’énergie avec les températures et les champs électromagnétiques. La matière avec ses 3 états, sentir l’état solide, liquide et gazeux (pression).

A propos de la bouche

La bouche est une cavité servant de porte d’entrée de l’énergie de vie. Cette énergie de vie peut prendre 3 formes matérielles correspondant aux 3 états de la matière de l’univers:

  1. La forme solide avec les aliments
  2. La forme liquide avec l’eau et autres liquides
  3. la forme gazeuse avec l’air inhalé.

Veuillez enfin noté que l’on fait également référence à 2 secondes bouches dites “de sortie” qui sont l’anus pour la matière de forme solide/gazeuse (défécation/flatulence) et le méat urétral (aussi appelé méat urinaire) pour la matière de forme  liquide (les mictions).

Pour faire simple, la bouche est la bouche/porte d’entrée. L’anus et le méat urétral les bouches/portes de sortie.

Les parties génitales

Dans le processus sexué, donc bipartite de reproduction humaine, l’homme est émetteur et la femme est récepteur.

Étant émetteur, l’homme posséde un pénis (également appelé ici Phallos) servant d’ antenne de transmission de l’information de vie. L’information de vie étant matérialisé par la semence de vie, le lait de phallos. Autrement dit le sperme.

Étant, récepteur, la femme possède une vulve servant de parabole avec un orifice vaginal recueillant l’information de vie transmise pour ensuite l’acheminer (la matrice/utérus et les trompes de ktéis/utérines) et la fusionner avec sa propre information de vie matérialisée par la graine de vie, l’œuf de ktéis, l’ovocyte. Enfin, les seins pour la transmission de l’énergie nourricière de vie au nouveau-né à travers l’acte de l’allaitement, le lait de ktéis. Dans leurs symboliques: pour une gauchère le sein gauche est la relation entre la mère et l’enfant et le sein droit, la protection  de l’enfant et inversement pour une droitière.

Dans le Zevgaroma (l’accouplement), l’antenne va au centre du trou de la parabole pour s’enfiler dans le fourreau de ktéis afin de transmettre son information de vie. Oui, on sait,  écrit comme ça, c’est aussi poétique que du Aleister Crowley…

Enfin souvenez-vous que dans le Shandarisme et donc, chez les shandariens et shandariennes, c’est comme en médecine. Aucune partie du corps humain n’est tabou. Nous pouvons librement aborder sans honte ni culpabilité n’importe quelle partie anatomique et fonctionnement physiologique de nos corps d’incarnation.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 4 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!