SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Peut-on critiquer le Shandarisme?

Peut-on critiquer le Shandarisme et sa pensée ?

La réponse est « Oui, vous pouvez critiquer le Shandarisme », vous ne recevrez pas de menace de mort de notre part et vous ne vous ferez pas couper la tête. Maintenant pour répondre plus en détail a cette question, il faut partir de 2 observations :

1) La notion du sacrée/sainteté n’existe pas dans le Shandarisme. Ce qui implique que le blasphème qui est une offense faite au sacré n’existe également pas.

2) Il n’y a pas de vérité absolue dans la pensée shandarienne. Ce qui implique qu’il existe une grand part de méconnaissance sur l’existence, la vie et l’univers non résolue et qui reste à résoudre !

A partir de ces 2 observations, on peut aisément comprendre que la conscience collective n’est pas omnisciente ni omnipotente, elle a déjà commis des erreurs et en commettra encore dans le futur. Or, si le Shandarisme (conscience collective + cercle + mémoire)  veut pouvoir continuer à exister, nous devons rester dans la réalité  de l’expérience et non dans la croyance, l’idéologie, le dogme. Ce qui implique une remise en cause et une correction de nos propres systèmes d’information et d’application technologiques à travers des opérations de mise à jour de notre pensée/pratique.

D’ailleurs beaucoup d’éléments on été abandonnés dans la shandarisme, parce qu’ils n’avaient aucun fondement réels. Ce qui a nécessité une restructuration importante dans le système shandarien de part le passé.

La seule manière d’évoluer est une critique logique et constructive

La critique a ici pour fonction la réévaluation de la validité de la pensée shandarienne par l’observation et l’analyse sans faire intervenir une quelconque croyance, émotion ou jugement moral.

► Si la réévaluation de la validité est positive, on continue sur la même voie et on développe

► Si la réévaluation de la validité est négative, c’est que quelque chose ne va pas et il y a remise en cause. Nous pouvons alors réorienter notre réflexion (par des mises à jour de notre pensée/pratique) dans la bonne direction et ainsi devenir le reflet (du moins partiellement et non totalement) de la réalité. Ceci jusqu’à la prochaine réévaluation et ainsi de suite.

Cependant pour qu’il y est une prise en compte de la dite critique, celle–ci doit pouvoir être objective et non subjective.

Autrement dit être dans la représentation des faits, de la réalité et non être l’expression d’un intérêt, d’une croyance, d’une opinion ou d’une émotion. Mais qu’elle se base aussi sur une connaissance juste et complète du Shandarisme. Car comme vous le savez, le Shandarisme possède des subtilités, des connexions, des doubles sens. Ne pas les connaitre ou les ignorer faussera totalement l’objectivité de la critique.

Dès lors si vous venez critiquer le Shandarisme parce que :

  • La pensée, les pratiques et mœurs shandariennes n’est pas à votre goût, heurte votre égo, ne vous caresse pas dans le sens du poil.
  • La pensée, les pratiques et mœurs shandariennes vont à l’encontre de vos croyances et valeurs personnelles ou celle de votre religion/idéologie
  • La pensée et les pratiques shandariennes dépassent votre entendement personnel, vous n’y comprenez rien
  • Le Shandarisme vous fait inconsciemment peur/vous imaginez le pire
  • Vous exprimez une colère ou une haine pour X raison

Il n’y aura pas d’objectivité, mais une subjectivité de la critique. N’ayant aucune objectivité, votre critique sera alors rejetée pour « manque d’adéquation avec la réalité ».

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − deux =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!