SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

La dimension noire et la dimension de lumière

Lors de la phase méso-nidatoire, autrement dit dans la vie après la mort ou dans l’entre-deux-vies (selon le point de vue abordé), on peut se retrouver soit dans une dimension noire ,soit dans une dimension de lumière.

La dimension noire

Les dimensions noires ou dimensions obscures sont des niveaux vibratoires à basse fréquence composées de Kesh. A l’origine de ces dimensions noires, il y a les croyances et les émotions toxiques, négatives et limitatives vis-à-vis de la vie et de l’existence. Ce qui génère pour la conscience un état de basse fréquence vibratoire. Du fait de leurs basses fréquences, l’énergie de vie présente est trop insuffisante pour générer ou faire pénétrer de la lumière. Ce qui a pour effet de créer un espace noir, une dimension noire dans laquelle la conscience se retrouve.

Selon la perception, les croyances et l’état d’émotionnel de la conscience, cette dimension noire sera perçue soit comme neutre, soit comme négative et oppressante. Tout est une question de point de vue.

Il lui suffira alors de simplement monter sa fréquence vibratoire pour sortir de cet espace/dimension de conscience et « voir la lumière ».

La dimension de lumière

Les dimensions de lumière sont des niveaux vibratoires à haute fréquence composées de Bliss. A l’origine des dimensions de lumière, les hautes fréquences vibratoires de la force de vie et de sa conscience. Cette dernière la syntonise alors avec les plans de lumières du cosmos qui se retrouve dans une dimension de lumière. Autrement dit, sur les bandes de fréquences supérieures du plan paraphysique.

Cette dimension de lumière peut être soit l’espace de la Source de vie elle-même, soit les bandes de fréquences supérieurs de la zone spectrale.

La fausse lumière

Il existe toutefois une fausse lumière qui copie la véritable lumière de la Source de vie. Il s’agit d’une lumière artificiellement créée par des parasites de l’astral qui détournent la conscience de son évolution à leurs propres profits. La conscience ignorante et inconsciente de ce qui se passe réellement se retrouve alors dans un trafic de conscience.

Après la dévitalisation, la conscience est appelée et attirée par cette fausse lumière. Ne voyant aucune autre issue, elle y va. Et là elle tombe dans le piège ou les parasites prenant la forme, l’illusion d’être de lumière, de sages guides spirituels qui vont lui raconter des mensonges pour la forcer à se réincarner dans une vie toxique, négative qui ne lui apportera rien, mais qui apportera à ses parasites leurs kesh.

C’est d’ailleurs pour éviter cela qu’il est interdit aux shandariens d’aller vers la lumière, mais plutôt d’entrer dans leurs propres lumières ou d’utiliser le transfert de conscience. Ce qui est aussi une protection contre le parasitage de ces mêmes entités de l’astral.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 7 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!