SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Le Shandarisme ne possède pas de clergé

Le Shandarisme n’a pas de clergé

Pour bien comprendre cela, il faut d’abord se rappeler de ce qu’est un clergé? Le clergé est l’ensemble des membres dirigeants d’une institution religieuse, spirituelle dont le rôle est d’administrer les rites et cérémonies. Mais aussi de faire l’intermédiaire entre les humains et la puissance originelle sur laquelle ils ont greffés le concept de dieu. Or, dans le Shandarisme:

1) La guidance stellaire n’est pas basée sur l’humain, mais sur la conscience, l’information et l’énergie se manifestant à travers la grande et petite guidance, ainsi que la guidance intermédiaire.

2) Les rites, cérémonies et célébrations shandariennes ne sont pas administrés par des prêtres et des prêtresses, mais par des hôtesses.

3) Le lien avec la Source de vie est direct et sans intermédiaire. Soit à travers la conscience collective dont nous sommes des unités de conscience, soit à travers nos propres essences de vie.

Tous ceci réuni fait qu’il n’existe pas de clergé ni de leader spirituel dans le Shandarisme.

A propos des Archontes et des hôtesses

La caste des Shandarienne des Archontas qui dirige le cercle ne sont pas des chefs shandariens, mais seulement des hautes consciences à travers lesquelles la conscience collective shandarienne s’exprime à sa pleine puissance et son pouvoir. Ce sont donc  des exécutants du pouvoir se manifestant à travers le médium de leurs propres consciences et essences de vie. Dans ce sens, le véritable chef est notre égrégore et non une quelconque personne physique.  Enfin, quant on dit que dans notre psychocratie, les hautes consciences, donc les archontes détiennent le pouvoir. Cela est exacte, mais pas dans le sens ou on l’entend traditionnellement. Car ils portent effectivement le pouvoir. De ce fait, ils le détiennent, mais ce pouvoir détenu ne leurs appartient pas. Autrement dit, ils n’en sont pas les propriétaires, mais seulement les porteurs.

Enfin, concernant les hôtesses associées aux archontes, elles ne sont pas des prestesses du Shandarisme, mais seulement des administratrices des rites, cérémonies et célébrations shandariennes. En effet, une prêtresse est une femme dédié à la prêtrise. C’est à dire une femme consacrée à un culte donné. Or, dans le Shandarisme, il n’existe aucun culte (rappelant ici que le culte est la première des 7 pratiques interdites). De même qu’ il n’existe aucune consécration personnelle à une fonction spirituelle donnée. De ce fait, les hôtesses ne peuvent pas être des prêtresses.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + cinq =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION