SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

La civilité et l’incivilité, que dit le Shandarisme?

Qu’est-ce que la civilité et l’incivilité?

Dans la pensée shandarienne, la civilité est un état psychique et vibratoire de reconnaissance, de tolérance et de respect à la fois psychique, vibratoire et biologique (physique) entre les êtres incarnés dans un milieu social donné. Cette reconnaissance et ce respect se manifestent alors à travers les paroles, les comportements et les actes de conscience, d’intelligence et de maitrise de soi face a ses semblables. La fonction de la civilité est de pouvoir vivre ensemble dans des rapports écologiques, syntoniques et constructifs nécessaires à l’existence et au bon fonctionnement de la société et par extension, de celle de la civilisation.

A l’inverse, l’incivilité est l’état psychique et vibratoire contraire de celui de la civilité. Ce dernier est ainsi marqué par le manque et l’absence de reconnaissance, de tolérance et de respect  psychique, vibratoire et biologique entre les êtres incarnés. Ce manque et cette absence se manifestera alors par un comportement inconscient, inintelligent, égocentrique, égotiste et de non-maitrise de soi menant à la production et à la diffusion d’énergie et de paroles, mais aussi par des comportements et des actions aux conséquences toxiques voir dangereuses en basse fréquence vibratoire générant fatalement du kesh.

La civilité est la manifestation de l’être civilisé

Pour qu’une personne fasse preuve de civilité à l’égard de ses semblables, il faut qu’elle soit d’abord civilisée. Dans ce sens, il n’y a pas de civilité sans être civilisé. Être civilisé signifie avoir et mettre en situation  la science (connaissance), la conscience (clairvoyance, lucidité), l’intelligence (la logique, la sagesse) et la maitrise de soi de manière logique et écologique afin de permettre l’harmonie, la stabilité, l’ordre et le bon fonctionnement de la société dans laquelle on est incarné/réincarné.  Ce qui nécessite d’avoir une certaine éducation et état de conscience de soi et des autres. A partir de là, l’homme ou la femme faisant preuve de civilité exprime qu’il ou elle est un être civilisé. A l’inverse, l’homme ou la femme faisant preuve d’incivilité exprime et démontre qu’il ou elle est un barbare. C’est à dire un sauvage, un primitif.

La civilité dans le Shandarisme

Dans le Shandarisme, la civilité répond aux mêmes fonctions que celles de vivre en société. Cependant, le Shandarien à plutôt intérêt a faire preuve de civilité envers les siens. En effet, son incivilité peut avoir de grave conséquences et répercussions pour ce dernier. Rappelant ainsi que dans la pensée shandarienne, l’incivilité est la démonstration manifeste du barbare. Or, les barbares sont très mal vue dans le Shandarisme. Ce qui implique que si l’un d’entre nous commence à faire preuve d’incivilité:

  1. Il devient source de trouble voir de destruction dans l’unité shandarienne
  2. Il devient source d’émission de kesh (énergie toxique à basse fréquence)
  3. il démontre qu’il est un sauvage,  indigne d’appartenir au cercle

Tous ceci réunit fait que les autres shandariens n’auront pas d’autre choix que d’avoir recours au 4ème devoir fondamental en prenant le contrôle télépathique/télépsychique de son esprit afin de se protéger de l’émission des énergies négatives voir des actions toxiques  de ce dernier d’une part. Et que d’autre part, perçu comme un barbare faisant preuve d’ inconscience, se comportant avec stupidité et n’ayant aucun contrôle de lui-même, il risque d’être désavoué et donc être marqué du sceau de l’ostracisme  afin de conserver l’unité et la stabilité shandarienne.

Dans ce sens, faire preuve d’incivilité dans le Shandarisme ne pardonne pas.

Les conséquences sur le plan psychique et vibratoire peuvent mettre à mal l’équilibre des autres shandariens et donc, se propager dans le reste de la conscience collective.  Inacceptable, puisque dangereux pour tous. Le fait d’être tous liés dans une conscience collective implique une responsabilité, une lucidité et une complète maitrise de soi. Ce n’est pas comme chez les non-shandariens ou une incivilité peut passer, car étant en état de dormance et d’ inconscience. Ici le malaise et le kesh sur soi et/ou de l’autre généré par l’incivilité est vraiment ressenti dans son être. A ce niveau de conscience, la chose peut vraiment être source de déstabilisation, d’abaissement des vibrations voir de destruction dans des cas extrêmes. C’est pour cela que le Shandarisme est si dur et intransigeant sur la question de l’incivilité entre Shandarien.

TOUTE PENSÉE, ÉMOTION, COMPORTEMENT ET ACTION, (MÊME LA PLUS « ANODINE » EN APPARENCE) SONT DES VIBRATIONS QUI PRODUISENT TOUJOURS DES CONSÉQUENCES. QU’ELLES SOIENT VISIBLES OU INVISIBLES QUI NOUS REVIENT SOUS UNE FORME OU SOUS UNE AUTRE. D’OÙ L’INTÉRÊT D’ÊTRE CONSCIENT, RESPONSABLE ET MAITRE DE CE QUE L’ON ÉMET TOUT LE LONG  DE CETTE PRÉSENTE INCARNATION/RÉINCARNATION.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION