SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Les 4 énergies de l’initié

Celui qui marche sur le chemin des étoiles utilise 4 principales énergies plus permettant d’être et de s’accomplir sur le plan physique du cosmos. C’est à dire sur les systèmes stellaires. Ici en l’occurrence Gaia, la 3ème planète (la terre) du système solarique, Solaria (le système solaire). Ces 4 énergies sont l’énergie psionique, neurale, biophotonique et biopsychique. Toutefois ces 4 énergies n’incluent pas l’énergie biochimique issue de la nutrition et le mouvement musculaire du corps biologique pour assurer sa propre vivance.

Sans l’existence et l’action de ces 4 énergies toutes nidations (réincarnation) dans un réceptacle de vie serait rendu impossible. Il s’agit donc d’énergie essentielle à l’accomplissement de la Moira.

L’énergie psionique

L’énergie psionique est issue du corps psionique. Elle permet de rendre “vivante” la conscience et faire fonctionner l’appareil psychique et ses différents systèmes. Sans cette énergie, l’initié cesserait tout bonnement d’exister en tant d’être conscient et vivant. La conscience de celui-ci est réalimentée toutes les nuits durant les sorties de corps qu’elles soient conscientes ou inconscientes sous forme de rêve nocturne.  Là ou le corps psionique est régénérè par endocytose énergétique au contact de la matière psionique (éthérique/astrale) environnante.

L’énergie bio-photonique

L’énergie bio-photonique est issue des bio-photons générés par les cellules du corps biologique dans lequel la conscience et son corps psionique est nidé. Cette énergie assure la (re)vitalisation du corps biologique servant de réceptacle de vie à la conscience.  La mitose (division cellulaire) amenant à la formation de nouvelles cellules renouvelle l’émission bio-photonique. Un renouvellement qui régénère du même coup les structures énergétiques du corps biophotonique, assurant ainsi sa continuité. Enfin, l’apoptose et son mécanisme régule le niveau d’énergie biophotonique par l’extinction normale et physiologique des cellules émettrices. Le dysfonctionnement ou la multiplication des cellules entraine fatalement une modification de fréquence de leurs bio-photons émit qui peut être détecté par la conscience ou par la technologie adéquate.

L’énergie neurale

Également appelée “énergie nerveuse”, elle est issue de la force nerveuse circulant dans le réceptacle de vie. L’énergie nerveuse à une fonction de contrôle du réceptacle de vie. C’est à travers l’action et la circulation de cette force nerveuse à travers les différent systèmes et sous-systèmes nerveux que celle-ci  assure sa fonction de contrôle.  L’énergie neurale est produite en continue par l’activité bioélectrique du cerveau et acheminée à travers tout le corps biologique via son réseau nerveux, incluant nerfs et plexus de son système nerveux périphérique.

L’énergie biopsychique

L’énergie biopsychique , aussi appelée “énergie sexuelle” est produite lors d’une stimulation des organes génitaux masculin et/ou féminin, qu’il y ait coït ou non. L’orgasme est le momentum de libération de cette même énergie. L’énergie sexuelle a une fonction créatrice de vie. Son pouvoir créateur et procréateur permet ainsi l’ouverture à la créativité de la vie dans ses formes. Les gamètes mâles (lait de phallos) et femelles (oeuf de ktéis) libérés sont la matérialisation et l’information de cette force créatrice. Créativité mise en œuvre par la fécondation de l’oeuf de ktéis et opérer par le nouveau code de vie (code génétique) ainsi formé. L’architecture biologique et la morphologie de la matière de vie générée à partir du code de vie constitue alors le produit de la dite créativité.

A propos de la libido

La libido est une énergie sexuelle primaire servant de signal d’appel à la libération de l’énergie sexuelle et de son pouvoir procréateur. Composée d’énergie à la fois psionique et biophotonique, la libido est à la base une information initiée par le moi supérieur et transmise au moi inférieur, passe les couches énergétiques du corps psionique pour se retrouver dans le corps biophotonique. Cette présence réveille alors le désir sexuel sous forme de pulsion d’énergie. Ces pulsions passent dans le cerveau pour être traduite en signal bioélectrique qui organise et ordonne l’activation voir l’érection complète de l’appareil génital. Traduction: ça titille ou ça se dresse! Toutefois l’érection peut aussi se produire sans l’action de la libido, par simple stimulation psychique, sensorielle ou physique. La libido très forte au moment de la puberté/adolescence, diminue au fur et à mesure du temps et dans l’avancement dans l’age et la maturité psychique et énergétique de l’être.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − cinq =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!