SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Les 3 types de corps d’incarnation

Dans la pensée shandarienne, il existe 3 types de corps d’incarnation humain que le Shandarien peut utiliser selon ses besoins et les besoins de la conscience collective. Ces 3 types de réceptacle de vie qui correspondent à 3 astres/organes de Solaria (le système solaire) , le soleil, la terre et la lune sont les corps solaires, les corps lunaires et les corps terrestres.

Les corps solaires

Les corps humains solaires sont des corps de couleur dorée, d’où le terme de corps solaire.  Ces corps sont ceux des peuples du soleil. Notamment  de corps dont la génétique est issue des régions ensoleillées du sud de l’Europe, du Maghreb, du proche et moyen orient, d’Asie (Nord de l’Inde, Pakistan, Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, etc) et d’Amérique du sud.

Les corps lunaires

Les corps humains lunaires sont des corps de couleur pale, une peau blanche ou encore des corps d’albâtre. On utilise ici le terme de corps lunaire, car ils sont aussi pale que la lune.  D’ailleurs on surnomme ces peuplades, les peuples de la lune. Il s’agit notamment de corps dont la génétique est issue des régions du nord de l’Europe avec les pays nordiques (Suède, Danemark, Norvège) ou encore les pays de l’est avec les peuples slaves (Serbie, Ukraine, Russie). Enfin, il y a également les peuples asiatiques de Chine, de Corée et du Japon qui ont des couleurs de peau très pales.

Les corps terrestres

Les corps humains terrestres sont comme leurs noms l’indique ceux de la terre avec une couleur de peau brune, noire. Couleur intrinsèque de Gaïa, la planète terre.  Il s’agit notamment de corps dont la génétique est issue des régions d’Afrique, (à l’exception de l’Afrique du nord qui est magrébine), peuples des Antilles et de l’Australie. C’est à dire les peuples dit aborigènes d’australie.

Pas de racisme ni de ségrégationnisme

Il n’y a pas de racisme ni de ségrégation raciale dans la pensée shandarienne, car pour pouvoir incarner un corps, il ne faut pas le rejeter, mais l’accepter. Or le racisme et le ségrégationnisme génèrent des blocages psychologiques ainsi que des rejets psychiques et énergétiques de ces mêmes corps empêchant justement le processus d’intégration et la liaison du corps psionique au corps biologique. Maintenant, tant que le réceptacle de vie dans lequel s’incarne la conscience est fonctionnel, n’est pas infecté par un virus, une bactérie, un microbe pathogène et que celui-ci est propre et correctement entretenue, tout est OK.

De plus, il faut savoir que l’unicité dans le cosmos n’est pas que psychique et énergétique, elle est aussi génétique. Recherchant l’unicité  du tout à travers l’Armonia implique également l’acceptation et non le rejet de la diversité génétique et de ses expressions de gène qui constituent les différentes morphologies et couleurs de peau, de poils ou autres des divers réceptacles de vie existant.  Dès lors le racisme et le ségrégationnisme ne ferait qu’entraver cette recherche d’unicité et d’harmonie avec l’ensemble de la vie et ses manifestations.

Enfin, cette approche et état d’esprit fait que dans le Shandarisme les hommes blancs ne sont pas le centre du monde et encore moins supérieur aux autres peuples, mais constituent simplement une famille génétique parmi celles qui composent la race humaine dans laquelle les shandariens s’incarnent. Ce qui signifie qu’il n’existe pas de suprémacisme blanc ou autre dans la pensée shandarienne.

Les métissages

Sur le chemin des étoiles, les brassages entre gène appartenant à diverses familles génétiques humaines sont pleinement acceptées et recommandées. Mais aussi des brassages entre gènes humains et gènes appartenant à des races intelligentes venant d’autres systèmes stellaires. Tous ceci  afin de:

  1. diversifier le patrimoine génétique du collectif biologique shandarien
  2. obtenir des réceptacles de vie de qualités supérieures pour les consciences venant s’y incarner/réincarner.

Dans sa symbolique, le métissage produit du brassage des gènes est aussi l’expression de l’action et de la volonté d’unicité des êtres dans la matérialité du cosmos.

Cela veut-il dire qu’il y a des shandariens hybride humain-extraterrestre?  La réalité est que les shandariens savent très bien qui est qui chez eux. Mais vue la culture du secret fortement ancrée dans le Shandarisme et la mentalité shandarienne, ils ne feront jamais aucune révélations à ce sujet. Ce qui veut dire que les non-shandariens pourront toujours avoir des suspicions, mais ils n’auront  jamais de preuve claire et définitives pour confirmer ou infirmer ce qui se passe réellement.

Enfin, il faut se rappeler que dans le Shandarisme, l’identité shandarienne n’est pas celle du corps biologique ni de son affiliation ethnique, culturelle ou sociétale. Mais celle du corps psionique/force de vie venant y nider. Le corps biologique n’étant pour le shandarien qu’un instrument biologique dont il en changera le moment venu par un transfert de conscience dans un autre corps via l’accomplissement du rite shandarien de transfert. Ce qui fait que les shandariens ne sont pas attachés ni limités par un corps, une famille génétique ou une race en particulier.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 5 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!