SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Liberté et esclavage

Dans la pensée shandarienne, la liberté comme l’esclavage sont directement liés à l’état d’éveillance et de dormance des êtres. Alors d’abord, qu’est-ce que l’état d’éveillance et l’état de dormance?

L’état d’éveillance est une dimension de conscience dans laquelle on voit et comprend par delà l’illusion de la matière et des apparences. Là ou les choses se font et décide réellement avant de se manifester sur notre plan physique. Il s’agit d’une minorité de personne (médium, voyageurs de l’astral, parasites énergétiques, entités supérieures, etc). Dans cette éveillance, il y a 3 catégories d’être éveillé:

  1. Il y a ceux qui voit et qui poursuivre de leurs cotés leurs objectifs et évolutions de conscience
  2. Il y a ceux qui voit et qui observe, étudie, s’intéresse aux dormeurs et qui parfois interviennent.
  3. Il y a ceux qui voit et qui profite de leurs supériorités sur les dormeurs pour se servir d’eux

L’état de dormance est une dimension de conscience dans laquelle on ne voit pas et on comprend ce qu’il y a derrière l’illusion de la matière et des apparences. On y retrouve 3 catégories de dormeur dont:

  1. Les esclavages qui vont servir de manœuvre ou d’objet (exemple: les esclaves sexuels) sans en avoir la conscience ni le souvenir de l’être.
  2. Les cobayes qui vont servir de sujet d’expérience sans même en avoir conscience ou qui  dans une semi-conscience vont se douter que quelque chose ne va pas, mais sans vraiment savoir de quoi il en retourne exactement.
  3. Les vaches à lait qui vont se faire traire psychiquement et énergétiquement par des parasites énergétiques, toujours sans en avoir conscience.

Être libre ou esclave

La liberté ainsi que l’esclavage sont directement liés à l’état d’éveillance et de dormance des êtres.

Ainsi lorsque l’on est éveillé, donc dans un état d’éveillance, on voit et comprend ce qui se passe. Ce qui fait que les éveillés qui se servent de nous n’ont plus d’emprise, car on voit assez claire dans leurs jeux, leurs illusions et leurs mensonges pour ne pas tomber dedans. On est ainsi libre de leurs influences et manipulations. Là est la base de la liberté. Dans ce sens, on devient esclave seulement lorsqu’on consent à l’être. C’est à dire en se soumettant de son grès à la volonté des autres.

A l’inverse, quand on est dormeur, donc en état de dormance, on ne voit pas et on ne comprend pas ce qui se passe. A la place de cela, on est dans un état hypnotique de grande crédulité prêt a croire, répéter et suivre la première chose que l’on nous communique. De ce fait, on tombe sous l’emprise des êtres ou des personnes éveillés et qui utilisent leurs éveillances pour manipuler leurs dormeurs voir en faire leurs esclaves, leurs cobayes ou leurs vaches à lait.

Le chemin des étoiles ouvre sur l’éveillance de la conscience

Pourquoi? Pour la bonne simple raison que suivre et progresser sur le chemin des étoiles dans sa stricte orthodoxie élève le niveau de conscience et de fréquence vibratoire. Or cette élévation entraine naturellement avec elle l’éveil de la conscience. Ce qui fait que l’on débute au degré de basse conscience qui est un état de dormance, puis au degré de moyenne conscience qui est un état de semi-dormance/semi-éveillance et enfin le degré de haute conscience qui est l’état d’éveillance. Ainsi suivre le chemin des étoiles libère la conscience esclave de toutes influences et manipulations des autres êtres éveillés. C’est un état d’éveillance basé sur l’expérience et non sur la croyance. Mais aussi sur la responsabilité de ses pensées et vibrations que l’on émet ainsi que leurs conséquences sur les autres et sur nous-mêmes. Car la liberté a un prix, celui de la responsabilité qui va avec.

Enfin, la liberté ne veut pas dire « être libre de ce que l’on veut faire », mais être libre de faire ce que l’on doit faire pour progresser et s’épanouir selon la conscience et les lois du cosmos. Dans ce sens, il faut savoir que:

1)  Vouloir être libre de faire ce que l’on veut, c’est faire ce que notre égo veut ou ce que notre mental veut. Du coup, on a l’illusion d’être libre alors qu’en réalité on devient esclave des désirs de notre propre égo et des calculs de notre mental.

2) On s’est incarné pour réaliser un programme d’incarnation dont on ne peut pas dévier. Et si on dévie, notre moi supérieur nous le rappellera à ses bons soins.

3) On  est sous l’influence de multiples égrégores de cette planète. On pense que les idées et motivations viennent de nous alors qu’en réalité, elles viennent de ces égrégores planétaire. Mais aussi des parasitages de certaines entités énergétiques.

4) On est sous l’influence de notre éducation, nos expériences et parcours de vie, notre milieu socio-culturel et les médias, mais aussi de nos réactions et automatismes mentaux acquis. Tous ceci fait que nous ne sommes pas vraiment libre.

5) On existe et on évolue dans un environnement qui est régit par des lois cosmiques et des seuils de sécurités naturelles pour maintenir l’ordre et l’harmonie, mais aussi éviter qu’on foute le bordel dans l’univers.

6) On est limité par notre propre libre arbitre. Alors le « libre arbitre » ne veut pas dire faire ce que l’on veut comme certains le croient, mais avoir le choix du LIBRE ARBITRAGE (1) entre plusieurs situations et actions se présentant à nous dans le cadre de notre programme d’incarnation. Ça, il faut aussi le savoir.

Tous cela implique que les histoires de « je fais ce que je veux et je m’en fous des conséquences », la liberté des peuples, la démocratie qu’on nous vend ici en occident (Europe et Amérique du nord) par l’éducation et les médias, c’est faux, c’est de l’illusion, de la manipulation faite par ou pour des intérêts privés. Bon réveil…

(1) Libre arbitre veut dire en réalité Libre arbitrage. C’est à dire arbitrer, choisir entre plusieurs choses qui nous sont de fait imposées.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − 1 =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION