SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Que dit le Shandarisme sur la masturbation?

Concernant le corps humain,  dans le Shandarisme, c’est comme en médecine. Autrement dit,  il n’existe aucun sujet tabou sur le corps d’incarnation comme sur les pratiques liées a ce dernier. Tous les sujets peuvent être librement abordés sans censure ni autocensure, mais à condition que cela soit fait en science, conscience et intelligence.

Concernant la pratique masturbatoire, qu’elle soit masculine ou féminine, la loi shandarienne ne l’interdit pas, mais elle ne l’encourage pas non plus. Il s’agit ici d’une position neutre. Pour bien comprendre cette position, il faut partir de l’observation suivante:

A la base, la masturbation à une fonction physiologique nécessaire à l’équilibre et à la santé et qu’on le veuille ou non, c’est une réalité avec laquelle il faut composé.

  1. Elle permet de vidanger/nettoyer le système génital. Ceci dit concernant la femme, le vagin est autonettoyant.
  2. Elle permet d’entretenir la fonction érectile (bien qu’elle s’entretient toute seule avec les érection nocturnes et matinales)
  3. Elle permet la maitrise consciente et volontaire du système génital et de l’éjaculation.
  4. Elle permet de libérer les énergies sexuelles afin de retrouver un équilibre physiologique (homéostasie)

A partir de là, si on commençait à interdire la masturbation, on priverait le corps de ces effets physiologiques nécessaire à l’équilibre et à la bonne santé. Ce qui amènerait de cause à effet à des problèmes qui finiraient par entraver les capacités à pouvoir suivre correctement le chemin des étoiles. Lorsqu’on prend conscience de cela , on comprend alors pourquoi il n’existe pas de condamnation du Shandarisme à ce sujet.

Par contre, il ne faut pas en abuser

C’est à dire qu’il ne faut pas se masturber tout les jours pendant 1 mois. Autrement, il va se produire 3 choses:

  1. La quantité de spermatozoïde ainsi que le volume de sperme va naturellement diminuée, c’est à dire qu’éjaculation après éjaculation, le volume de sperme diminue jusqu’à ce que cela soit à sec. Autrement dit, l’orgasme est là, mais il n’y a plus d’éjaculation. C’est d’ailleurs de cette observation que le mythe « se masturber rend stérile » est né. Ce qui n’est pas vrai, bien entendu. Car il y a spermatogenèse de 74 jours qui renouvelle les spermatozoïdes. Il suffit alors de stopper toutes stimulations pour laisser « se renouveler les stocks » si on peut dire ainsi.
  2. A force de trop sollicité l’appareil génitale, des douleurs testiculaires et/ou de la verge apparaissent. Dans ce cas bien précis, il ne s’agit pas d’une pathologie, mais seulement un signal qu’envoie le corps pour indiquer que le système génital doit se reposer et donc, qu’il faut arrêter les masturbations pour permettre sa régénération naturelle.
  3. Un abus de masturbation consomme trop d’énergie. Cela finira alors par faire baisser le niveau d’énergie ainsi que la fréquence vibratoire. Une baisse qui se manifestera par de la fatigue, mais aussi par créer un terrain favorable à l’action de certaines entités de l’astral. Mais là attention! La masturbation en soi ne fatigue pas, par contre c’est l’excès de masturbation qui fatigue.

Le sperme n’est pas sacré!

Dans la pensée shandarienne, le sperme également appelé lait de phallos n’est pas sacré. Car comme vous le savez, le sacré n’existe pas chez les shandariens. Dans ce sens, il est juste considéré comme un matériaux de vie précieux, puisque:

  1. Il contient le code de vie (l’ADN) nécessaire à la construction biologique des réceptacles de vie pour les futures incarnations/réincarnations.
  2. Il est la contrepartie physique et matérielle de l’énergie sexuelle.

Le sperme est certes précieux, mais il est acceptable d’en perdre à travers la masturbation. Puisque 1) l’homme éjacule entre 20 et 150 millions de spermatozoïdes dont un seul fécondera l’ovule 2) les spermatozoïdes sont naturellement renouvelés par la spermatogenèse de 74 jours.  Donc si il y a du sperme perdu après une masturbation, à la limite on s’en fout, puisque cela n’aura aucun impact sur la fertilité. Sans oublier que la procréation n’est absolument pas une obligation dans le Shandarisme.

Enfin, il faut savoir que le sperme n’est pas considéré comme impur dans la pensée shandarienne, sauf si il est infecté par une MST (Maladie Sexuellement Transmissible). Dans ce cas bien précis, il l’est.  Par contre, il est nécessaire de faire une aspersion de l’appareil génital après chaque éjaculation afin de retirer les résidus de sperme et sécrétion sur le gland/verge et maintenir propre les testicules. Idem pour la vulve concernant la masturbation féminine.

SpaceMan89

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 − un =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION