SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

La sortie au jour

La sortie au jour est un terme shandarien utilisé pour définir la venue au monde d’un nouvel être. Dans la pensée shandarienne, la sortie au jour fait partie intégrante du processus à la fois de l’accouchement et de la réincarnation. Car l’accouchement est inclut dans le processus de réincarnation des consciences.

Pourquoi ce nom?

Pour la bonne simple raison que la conscience incarnée ou réincarnée (selon le point de vue) quitte son espace utérin pour passer le couloir de vie (le vagin), passé les portes de Ktéis (lèvres de la vulve) et ainsi sortir pour percevoir la lumière diurne de cette planète. Elle sort ainsi au jour de ce monde. D’où le nom de sortie au jour.

Enfin, que l’accouchement se fasse par voie basse (le siège) ou par voie haute (césarienne), le principe reste le même, cela demeure une sortie au jour. Seul le chemin de sortie change alors.

Mœurs et coutumes entourant la sortie au jour

En dehors de l’examen médical pour juger l’adaptation du nouveau-né à la vie extra-utérine (Score d’apgar), il existe dans la culture shandarienne qui est une culture des étoiles des mœurs et coutumes entourant la sortie au jour, dont:

1) La séparation des énergies de vie: elle consiste à séparer les énergies de vie du nouveau-né et de la mère dans la matérialité du cosmos. Ceci afin de le libérer et qu’il puisse être énergétiquement et biologiquement autonome dans son actuelle incarnation/réincarnation. Cette séparation est alors opérée à travers la coupe du cordon ombilical, expression et manifestation de cette attache sur le plan physique. L’accomplissement de cet acte revient au géniteur en prononçant mentalement : Que la séparation des énergies de vie soit; selon les lois de l’univers, sous le règne de la conscience universelle.

Si le géniteur est absent et ne peut être présent, l’accomplissement de cet acte devient à la sage femme ou à l’obstétricien si nécessaire.

2) Le premier contact: le premier contact est la première  télépathie avec le nouveau-né. Pour ce faire, 3 jours après la sortie au jour le nouveau-né sera placé face a ses géniteurs. Là ou ils se connecteront mentalement à sa conscience. Toutefois en cas de naissance prématurée, ce contact se fera plus tard aussitôt que le corps d’incarnation sera assez fort pour être autonome, sortie de couveuse. Ce premier contact est généralement considéré comme une forme d’initiation pratique du nouveau-né shandarien à la télépathie. Ce qui lui ouvrira plus tard les portes à la conscience collective shandarienne pour sa future intégration.

Enfin, la seule situation dans laquelle le premier contact n’aurait pas lieu serait en cas de mort-né (cela peut arrivé, ne jamais dire jamais). En effet, il serait complétement inutile et idiot de vouloir établir un premier contact télépathique avec une conscience absente, qui à déjà quittée cette enveloppe. Simple question de bon sens.

Le cordon ombilical et le placenta

Ayant terminés leurs fonctions,  le cordon ombilical et le placenta deviennent inutiles. Ils se transforment alors tout naturellement en déchets organiques dont il faut restituer à l’univers afin de maintenir l’Armonia avec le cosmos. Pour ce faire, ils seront enterrés afin d’être naturellement décomposés puis réabordés par la planète de ce système stellaire.

A propos de la placentophagie: La placentophagie qui consiste à manger le placenta dans certaines cultures est une pratique prohibée chez les shandariens, car elle est assimilée à du cannibalisme. A cet effet, il est bien écrit noir sur blanc dans l’Ataraxia à la Table V: L’Existence,  directive 8 Lois écologiques – l’accouchement, Sous-directive 148: La pratique de la placentophagie est strictement interdite.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × un =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION