SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Qui sont les Shandariens cachés?

Ce que l’on appelle un Shandarien caché ou Krymménos Chandarianós (Κρυμμένος Χανδαριανός) en grec est un cas de figure dans lequel un shandarien dévitalisé (décédé), mais qui n’a pas accomplit le rite de transfert pour diverses raisons. De ce fait, il continue son chemin de conscience soit  en se réincarnant en non-shandarien, soit part vivre quelque part ailleurs dans le cosmos.

Or, étant décédé, il n’a pas non plus accomplit le rite inverse de l’unification pour quitter le Shandarisme et sa voie. Ainsi, son lien avec la conscience collective n’a pas été rompu. De ce fait, il conserve son identité shandarienne avec son appartenance au Shandarisme.

Dès lors, le fait qu’il se soit réincarné en non-shandarien fait qu’il reste caché pour la conscience collective et son cercle. D’où le terme de Shandarien Caché utilisé ici.

Retrouver les shandariens cachés

La conscience collective peut alors partir rechercher les shandariens cachés afin de les ramener à elle pour leur réintégrations. On appelle cela la recherche des esprits ou Anazítisi psychón  (Αναζήτηση ψυχών).  Pour se faire, la conscience collective focalise son attention pour retrouver la trace sur terre d’une âme incarnée ayant la même signature psychique/énergétique que l’ancien shandarien décédé. Une fois retrouvé, il sera observé et son essence de vie sondée en astral pour être identifiée et reconnu comme shandarien caché. La confirmation faite, il sera contacté, puis appelé pour être ré-initié. De là, il recommença une nouvelle voie du Shandarien, mais à un degré de conscience, de connaissance et de fréquence plus éclairé que celui de sa précédante incarnation en Shandarien.

Ses connaissances et expériences shandariennes de sa vie antérieure cumulées à celles de sa présente incarnation serviront alors pour son évolution de conscience ainsi que celui de la conscience collective.

Enfin, si il ou elle était un shandarien(ne) ayant joué(e) un rôle important/crucial dans le Shandarisme fait que sa conscience/force de vie est précieuse. Ainsi sa recherche devient une priorité pour continuer son œuvre et son rôle à travers l’espace et le temps.

Les limites des capacités de recherche

Toutefois, les choses ne se passant jamais exactement comme on le voudrait, il y a aussi des limites à cette recherche et réintégration. En effet, il est bon de se rappeler que la réincarnation est à la fois universelle et dimensionnelle.

  • Une réincarnation universelle qui implique la possibilité de se réincarner ailleurs que sur cette planète dans un autre système stellaire/galaxie.
  • Une réincarnation dimensionnelle qui implique la possibilité de se réincarner dans un autre temps que le notre, soit dans le passé, soit dans le futur.

Dans ces conditions, difficile d’aller se pointer sur une autre planète ou dans un autre segment de l’espace-temps pour ensuite ramener le shandarien caché sur cette planète dans notre temps présent.

De plus, il est tout aussi possible que ce dernier ne s’est pas encore réincarné et qu’il soit encore dans sa phase méso-nidatoire avec l’impossibilité de communiquer avec les êtres de sa précédante incarnation. D’ailleurs il n’est pas rare que des personnes fraichement décédés ne puissent pas communiquer avec des connaissances de leurs dernières vies antérieures présentes en voyage astral. Parfois, il y a même d’autres entités présentes qui leurs interdisent carrément de le faire!

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 5 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!