SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Shandarisme, pourquoi une telle dureté?

La première chose à propos de la dureté du Shandarisme est de l’admettre. Oui, nous le disons et l’écrivons noir sur blanc, le Shandarisme possède une dureté et une sévérité dans son esprit et sa pratique.

  1. Une dureté dans son esprit s’exprimant à travers une pensée forte, musclé (sans être violente) et intransigeante, mais aussi à travers l’énergie, le Qa qui fait la force d’esprit aussi bien du Shandarien, que de la conscience collective et par extension, la force du Shandarisme.
  2. Une sévérité dans sa pratique à travers son rigorisme et sa discipline. C’est à dire son strict respect des lois shandariennes, de l’esprit shandarien, de la pratique shandarienne. Mais aussi la rectitude dans la discipline imposée.

Or, cette dureté et sévérité sont en réalité nécessaire

En effet, nous vivons dans un monde qui nous met face à des problèmes, de l’adversité et des obstacles qui est extrêmement dure. L’incarnation humaine sur cette planète n’est vraiment pas une partie de plaisir. Que l’on soit shandarien ou non-shandarien, on en prend tous plein les dents et cela à tout age, que l’on soit homme ou femme!

Quand on suit le chemin des étoiles, ces mêmes problèmes, adversités et obstacles impactent plus ou moins notre pratique et progression. Ainsi, si nous ne prenons pas garde, cela peut nous affaiblir, nous corrompre, nous bloquer, nous dévier, voir nous faire quitter le chemin des étoiles.

Dès lors pour pouvoir continuer à pratiquer, mais aussi pour progresser sur des plans supérieurs de conscience à travers cette voie stellaire, nous devons rester dans la strict orthodoxie de notre pensée et pratique. Sinon, c’est foutus. Pour ce faire, nous devons :

  • faire preuve de force intérieure qui se traduira par une certaine dureté de l’esprit
  • faire preuve de discipline qui se traduira par un certain rigorisme dans le suivit des règles et exercices

Maintenant si on était dans une pratique toute gentille, toute sympa, que se passerait-il?

Face à cette même adversité, obstacles et problèmes, on n’aurait pas la force d’esprit ni la discipline suffisante pour tenir. Le résultat est que l’ on abandonnerait ou que l’on se laisserait corrompre par telle ou telle influence extérieure.  Et là, on sortirait tout simplement du chemin des étoiles. Autrement dit, il n’y aurait plus de pratique possible et on perdrait tous ce que l’on a acquis. Pire encore, on se laisserait marcher dessus par les autres et on se ferait laminer par la vie.

Dans ce sens, si cette dureté existe, ce n’est pas pour jouer la dictature ni pour faire chier les shandariens, mais seulement pour qu’ils puissent rester en capacité de tenir, de rester droit dans la dimension de l’espace et du temps. Mais aussi pour éviter de se laisser écraser et détruire par le système, les personnes, les événements, les expériences.

Mais cela va encore plus loin en réalité…

La pratique shandarienne est l’un des chemins menant aux plans supérieurs du cosmos afin de pleinement s’y réaliser. Or, l’entrée dans ces plans supérieurs nécessite d’avoir acquit en nous des plans de science, de conscience, d’intelligence et de fréquence de même niveaux. Pour ce faire, le chemin des étoiles nous place au contact des difficultés du cosmos. Car c’est dans la confrontation avec la difficulté que nous apprenons et progressons réellement dans nos incarnations/réincarnations terrestres. Dans ce sens, ce quoi nous sommes confronter nous force à trouver des solutions et nous dépasser. Maintenant, si on ne faisait que des choses faciles, on ne se surpasse pas. Et donc, de cause à effet, on ne progresse pas, on n’évoluerait pas.

Ainsi, pour pouvoir être en capacité de faire face à la dureté de la vie, nous devons être a puissance égale ou supérieure que celle dernière.

Ce qui nécessite d’avoir la discipline et la force d’esprit pour le faire. Dans ce sens, la dureté et la sévérité shandarienne crée le terrain favorable pour pouvoir faire face, trouver des solutions et les appliquer pour se dépasser et s’améliorer. Et donc au final, à travers tous cela, devenir plus fort en science, en conscience et en fréquence afin de s’élever pour se syntoniser et entrer sur les plans supérieurs du cosmos.

Finalement quant un non-shandarien nous dit « Vous êtes trop dur, vous êtes trop sévère », il faut savoir lire entre les lignes. Autrement dit, cela signifie que cette personne voudrait bien qu’on soit à son propre niveau. C’est à dire être une personne faible, fragile, inculte, idiote, soumise, gentille et obéissante. En bref, un bon petit esclave servile prêt à suivre le troupeau de mouton pour se faire insulter, se faire écraser, se faire utiliser et enfin,  se faire détruire par les autres et le système quand il n’est plus utilisable. Et cela, c’est hors de question.  Nous ne nous sommes pas incarnés ou réincarnés sur cette planète pour être des esclaves, des cobayes ni des vaches à lait. Nous refusons cela pour conserver notre autonomie afin de pouvoir suivre le chemin des étoiles et ainsi progresser vers les plans supérieurs du cosmos, vers la Source de vie. Et pour ce faire, nous devons rester debout, ferme, solide et fort. Notre existence et évolution de conscience n’est pas négociable.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + neuf =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION