SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

La connexion télépathique journalière

La connexion télépathique journalière ou CTJ est une pratique typiquement shandarienne appartenant à l’expérience de basse réalité. Elle consiste à se connecter à la conscience collective shandarienne par télépathie.

Rappelant ainsi que la télépathie shandarienne est considérée ici comme un mode de communication normal et naturel. Il n’y a rien de paranormal ni de surnaturel à cela.

La fonction de la connexion télépathique journalière est de garder et renforcer le contact psychique et énergétique entre les initiés jour après jour. Mais aussi de communiquer et compléter des informations et renseignements nécessaires à la bonne marche et continuité de son expérience de réalité.

Heure & durée de connexion

La connexion télépathique journalière est d’une durée de 10 à 15 minutes grand maximum. Elle revient à 1 seule connexion télépathique par jour à heure fixe (10h du matin).

Pratique la CTJ

Pour appliquer la CTJ, arrivé à l’heure de connexion :

1) On arrête ce que l’on fait pour être 100% disponible et le faire en toute sécurité.

2) On se place debout ou on reste assis, le regard droit devant soi.

3) On entre en ECM (État de Conscience Modifié) pour être en pleine conscience.(1)

4) On fait le vide mental pour éviter toutes pensées parasites

5) On focalise son attention sur la conscience collective

6) On pose l’intention de se lier mentalement à elle.

7) Une fois l’énergie de la conscience collective ressentie en soi, on échange des flux d’énergie et d’information entre initié.

8) Une fois terminée, on coupe la connexion, on revient à son état habituel et reprend ce que l’on faisait.

Une pratique psychique normale

Cette pratique et le comportement qui en découle font partie intégrante de la culture shandarienne et des moeurs shandariens.  Il n’y a rien d’anormale à cela. Par contre un non-shandarien qui n’est pas au courant de cette pratique et qui assiste à cela pour la première fois peut le pousser à se poser des questions, voir carrément lui faire peur (selon son tempérament).

En effet, vue de l’ extérieur, la CTJ véhicule faussement l’image d’ un problème neurologique si l’initié est seul voir faire penser à un phénomène de type possession si cela est fait en couple ou en groupe. Alors que bien entendu, il n’en ait rien.

(1) Dans le Shandarisme, on entre en ECM par simple intention/volonté. Nous n’avons pas besoin d’utiliser de drogue dont la consommation est d’ailleurs la 6ème des 7 pratiques interdites.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 3 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!