SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Les 5 respects de l’être cosmique

Celui qui marche sur le chemin des étoiles doit suivre 5 respects qui sont 1) le respect de lui-même, 2) le respect de la conscience collective, 3) le respect de la vie, 4) le respect de la Source de vie et 5) le respect du cosmos.

Le premier respect: lui-même

La première chose que l’être cosmique doit tenir en respect est lui-même. Car si il ne se respecte pas en premier comment pourrait-il continuer à être pour continuer son évolution de conscience vers les plans supérieurs du cosmos? Cela n’est pas possible. Ainsi le premier respect de l’être cosmique est pour lui-même. Un respect ne pouvant être obtenus que par une bonne estime de soi et le fait de prendre soin de soi par l’hygiène shandarienne, ne pas se négliger ni de sous-estimer. Dans ce sens, on ne respect et on ne prend soin que ce que l’on tient en estime. D’où un travail sur l’estime de soi nécessaire entreprit dès l’initiation finie.

Le second respect: la conscience collective

La seconde chose que l’être cosmique doit tenir en respect est la conscience collective ainsi que son double dans la matérialité, le cercle. Ainsi, en respectant la conscience collective, on conserve son lien à cette dernière, mais aussi à ses ressources dont l’être cosmique à besoin pour continuer son évolution de conscience. Ce dernier se manifeste par la loyauté et la fidélité à celle-ci. Mais aussi par le respect de la pensée shandarienne et de son contenu. Le respect du cercle, quant à lui est le respect des autres membres du cercle (leurs zones d’intégrité personnelle), de l’ordre et de sa hiérarchie qu’il constitue ainsi que de l’Energia sur laquelle ils sont présent et qui forment le continuum. Rappelez-vous que dans le Shandarisme, chacun de ses composants forme la pièce s’emboitant dans une structure cohérente, édifice.

Le troisième respect: la vie

La troisième chose que l’être cosmique doit tenir en respect est la vie, son énergie ainsi que ses formes et manifestations dans la matérialité. Pourquoi cela? Pour la bonne simple raison que la vie est en chacun de nous et que nous sommes tous interdépendants les uns des autres pour continuer notre existence et évolution aussi bien sur le plan physique du cosmos (ici la planète terre qui est aussi un organisme vivant et organe de Solaria, le système solaire) que sur le plan paraphysique du cosmos (la vie énergétique dans l’astral). Il s’agit ainsi d’une conscience, d’une pensée et d’un comportement essentiellement écologique incluant aussi bien le respect de tout les humains que les plantes et les animaux (1). Mais aussi par extension, le respect de toutes les autres formes de vie existantes sur l’intégralité des autres systèmes stellaires et galaxies que compte l’univers. Dans ce sens, il s’agit d’un devoir de respect universel de la vie au sens propre du terme et cela peu importe sa forme et ses expressions. L’application de se respect consiste ici à ne pas tuer, torturer, mettre en danger ou exterminer directement ou indirectement les autres formes de vie.

Le quatrième respect: la Source de vie

La quatrième chose que l’être cosmique doit tenir en respect est la Source de vie. En effet comment s’unir à elle et se ressourcer auprès de sa lumière de vie si on ne respecte pas d’abord cette dernière? Ce respect consiste pour l’etre cosmique à connaitre et reconnaitre son existence, ses attributs ainsi que son action. Mais aussi respecter par extension la lumière de vie et par filiation sa création, les consciences (les âmes), leurs libres arbitres et évolutions qui tous ensemble forme la conscience de l’univers, la conscience universelle. Ce qui rejoint dans un certain sens le troisième respect. Enfin, ce respect implique également de ne pas utiliser le pouvoir des faisceaux de vie et les égrégores pour détruire la vie à travers l’accomplissement des rites de pouvoir. On se rend alors compte que ce quatrième respect va extrêmement loin dans son application!

Le cinquième respect: le Cosmos

La quatrième chose que l’être cosmique doit tenir en respect est le cosmos. C’est à dire l’ensemble du plan physique incluant l’univers avec ses planètes, étoiles , galaxies ainsi que ses dimensions. Mais aussi l’ensemble du plan paraphysique avec sa zone spectrale et ses bandes de fréquence. Le respect du plan paraphysique du cosmos et du cosmos lui-même consiste à connaitre et reconnaitre ce dernier comme l’autorité suprême ainsi que ses lois naturelles. Dans ce sens, il faut se souvenir que pour le Shandarien le cosmos est l’autorité suprême. Puisque rien n’existe en dehors de lui. Il est unique à lui-même. De ce fait, il est l’autorité absolue en toute chose. Une autorité exprimée à travers les lois cosmiques et leurs actions. Enfin, concernant le respect des planètes, étoiles et galaxies implique de respecter leurs existence et évolution en n’interférant pas dans leurs cycle ni d’exploiter leurs ressources naturelles qui sont en réalité vitales à leurs propres subsistances. En effet, une planète sans ressources naturelles pour s’auto-alimenter devient une planète malade puis un planète sans vie! Et oui, dans l’univers, la vie ne se limite pas à la vie biologique!

(1) La pensée shandarienne ne fait aucune différence entre les humains et les autres formes de vie animales de cette planète. Ils sont considérées comme tout les autres mammifères. Le spécisme proclamant la supériorité de l’homme sur l’animal n’existe pas ici.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!