SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

L’éducation et l’instruction chez les shandariens

L’éducation shandarienne

L’éducation est l’action d’éduquer. C’est à dire programmer pour former en formatant l’esprit permettant d’être fonctionnel sur le chemin des étoiles. Mais avec pas n’importe quelle éducation! Ainsi, il est nécessaire d’être éduqué en  programmant/formant son essence de vie conformément à la nature de l’univers et d’être ancré sur la fréquence de la Source de vie.   Ce qui permet alors d’être ordonné dans l’ordre naturel de l’univers ainsi que d’être connecté à la Source et à sa lumière de vie. Ce  n’est  qu’a partir de ce moment qu’on devient fonctionnel pour .suivre le chemin des étoiles.

Dans le Shandarisme, l’éducation, donc la formation, la programmation n’est rien d’autre qu’ un transfert de mémoire effectuée durant l’accomplissement du rite d’initiation. Durant l’occultarum initiatus plus précisément. L’initiation shandarienne joue donc un rôle éducationnel. De ce fait, il n’y a pas besoin de cours à dispenser ni de leçon à apprendre. Enfin, il n’est pas nécessaire de faire un effort de mémoire pour se rappeler. Car on se souvient de ce que l’on doit se souvenir  lorsque cela sera nécessaire.

L’instruction shandarienne

L’instruction est l’action d’instruire. C’est à dire donner les instructions à l’inconscient permettant d’être opérationnel sur le chemin des étoiles. Mais l’instruction n’est pas que de l’information, c’est aussi de l’énergie que l’on doit cultiver en soi. Toute la connaissance et donc, les instructions sont déjà présentes en nous. Il y a d’abord celle que l’éducation shandarienne précédemment transmise par l’initiation, puis il y a celle que nous avons accumulé au fur et a mesure de nos existences et réincarnations passées.  Dans ce sens, il n’y a rien a apprendre, mais juste à devoir se souvenir dans un « devoir de mémoire ». Pour se souvenir, nous avons l’application de  la culture de l’être qui va aider et soutenir  le processus d’éveillance naturelle de la conscience. A partir de là, plus on va s’éveiller, plus on va être conscient. Plus on va être conscient, plus on va se souvenir et donc, de cause à effet, s’instruire pour finalement devenir et être instruit! Savoir c’est se souvenir…

L’instruction shandarienne n’est donc pas une instruction philosophique, doctrinale (1), mais un véritable processus physiologique de l’essence de vie (l’âme) accompagnant la dynamique d’éveil de la conscience du Shandarien. Dans cette dymanique, ce dernier s’instruit au fur et à mesure de son éveillance à l’existence dans sa forme, le cosmos et dans sa manifestation: la vie.

Enfin, il faut savoir que l’instruction ouvre la conscience à la connaissance.  La connaissance aide à la progression de notre essence de vie vers la lumière de la Source. Là ou prend racine la devise shandarienne: la Connaissance est notre guide ou KOG en anglais pour « Knowledge is Our Guide » (2). C’est pour cela, il ne faut jamais cesser de s’instruire pour continuer notre éveillance et ainsi, de cause à effet, se souvenir de la connaissance. Sinon, il n’y a plus d’évolution possible. Si il n’y a plus d’évolution de notre être, nous entrons alors dans son sens et sa dynamique inverse, la régression. Nous perdons alors la mémoire faute de l’entretenir par le souvenir et entrons dans le voile de l’oubli.  L’oubli mène à l’ignorance.  L’ignorance mène l’inconscience. L’inconscience mène à l’obscurantisme et à la barbarie.

Être éduqué avant d’être instruit

Dans le Shandarisme, il faut être éduqué avant d’être instruit. Pour faire simple, l’éducation est le vase et l’instruction le liquide qui rempli le vase pour progresser sur le chemin des étoiles et ainsi atteindre son Oméga. Il n’y a pas d’instruction possible sans avoir d’abord été éduqué pour. Concrètement on doit déjà passer le rite d’initiation pour recevoir l’éducation afin de pouvoir ensuite être en capacité de recevoir l’instruction à travers le processus de réveil naturel de la mémoire par l’éveillance de la conscience.

(1) Il n’y a donc pas d’en-doctrine-ment ici, puisque qu’il n’y a pas de doctrine dans laquelle entrée ni de dogme à transmettre. La cosmologie shandarienne et le chemin des étoiles n’étant pas une doctrine, mais une mémoire et une voie d’éveillance de la conscience adogmatique.

(2) Ce qui rejoint la guidance stellaire qui n’est finalement rien d’autre que de l’information sous forme d’instruction. Une information qui portée à notre conscience devient « connaissance ».

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION