SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Pourquoi les Shandariens ne prient pas

Sur le chemin des étoiles, la prière est la seconde des 7 pratiques interdites. Mais pourquoi cela? En fait, pour le comprendre, il faut revenir à l’étymologie du mot prière. Ainsi le mot prière vient du latin « precaria » qui veut dire « supplique ». Traduction la prière est l’action et l’énergie de supplier Dieu. Sauf que cela pose 2 problèmes:

1. Dieu est une fable, un concept pour les Shandariens. Car pour nous, il n’y a pas d’être suprême, mais une masse d’énergie centrale consciente et vivante, la Source de vie, génératrice et régénératrice de l’existence dont le cosmos avec ses plans, dimensions et réalités en sont l’extension et le continuum. Sans oublier qu’aucun voyageur de l’astral n’a jamais vue ni rencontrer ce Dieu créateur qui dicterait sa loi aux hommes sous peine de les envoyer en enfer. Par contre, on a bien vue une lumière sur les plans supérieurs de l’astral qui est n’est rien d’autre que le rayonnement de cette Source génératrice et régénératrice de vie.

2. La prière, autrement dit la supplique ou « supplication » à une connotation assez négative ici, car elle n’est rien d’autre qu’ une forme de soumission envers l’être ou l’égrégore vers lequel la supplication est destinée. Et quand on est soumis, on ne peut plus progresser sur le chemin des étoiles. Donc, on ne prie pas pour ne pas être en position de soumission et ainsi conserver notre liberté d’agir et de progression vers le but de notre existence.

Ainsi, les shandariens ne pratiquent pas de prière et ne prit pas de Dieu. Par contre, ils peuvent se connecter à la Source de vie du cosmos pour appeler et guider sa lumière de vie afin qu’elle agisse (1). Ce qui est une alternative plus censée et plus raisonnable à la prière.

Pour ce faire, le Shandarien aura 2 recours possibles selon la situation dans laquelle il est:

Recours #1: La pratique de l’Energétisme pour appeler et guider la lumière de la Source dans son action. Le terme « énergétisme » est en fait  l’appellation shandarienne de la haute magie. Souvenez-vous ainsi que la magie existe dans le Shandarisme, sauf qu’on ne l’appelle pas cela magie!

Recours #2: Beaucoup plus simple, se connecter  à la Source à travers son essence de vie et ainsi appeler l’action de sa lumière de vie. Pour cela, on utilisera les transes shandariennes pour justement accéder à sa propre essence de vie, puis communiquer avec la Source et poser l’intention de faire descendre sa lumière de vie sur soi pour ensuite la faire agir. Il faut ainsi savoir que beaucoup de pratiques shandariennes sont en réalité multi-fonction dans leurs utilisations, dont les transes shandariennes qui peuvent également servir à autre chose que pour la moyenne expérience de conscience.

Quand faut-il appeler à la lumière de vie du cosmos?

Au début, on doit toujours faire les choses par nous-même et trouver des solutions par nous-même. Autrement dit, on doit bouger notre cul , sinon on devient petit à petit une grosse feignasse, un bon à rien qui perd de sa valeur. Ensuite si les choses nous dépasse, on doit demander de l’aide à la conscience collective. Et enfin si cela dépasse les capacités et le pouvoir de la conscience collective , et seulement à ce moment là, on appelle à la lumière de vie du cosmos. C’est à dire la Source de vie, sa lumière et son pouvoir. Mais il ne faut pas appeler à la lumière du cosmos pour tout et n’importe quoi, des désirs égotiques et besoins superficiels ou encore parce qu’on a pas envie de faire le moindre effort. Car cela ne fonctionne pas ainsi.

Pas de prière pour les protections

Pour la protection contre les personnes, entités et égrégores négatifs, souvenez-vous, il existe une triade de protection. C’est à dire sa propre force de vie, la conscience collective et la Source de vie.

  1. Sa propre force de vie. Dans ce premier degré, on transforme notre corona radiata (notre aura) en une coque imperméable protégeant contre les menaces et attaques à courte portée, c’est à dire qui est proche de soi (parasites énergétiques, personnes malveillantes). Mais on peut également l’utiliser dans les processus d’autoguérison.
  2. La conscience collective. Dans ce second degré, l’énergie de la conscience collective sert de protection contre les menaces et attaques à moyenne portée (égrégores et collectif d’âme).
  3. La Source de vie Dans ce troisième degré, la lumière de la source de vie sert de protection contre les menaces et attaques à long portées (les super-égrégores et les esprits extrêmement puissants).

(1) Appeler et guider n’est pas supplier, cette action n’est donc pas une supplique ni une prière.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION