SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Faut-il côtoyer des non-shandariens ayant des pensées et actions non conforme?

Comme vous le savez, la pratique centrale du Shandarisme, l’expérience de réalité, ou encore expérience de vie ou de conscience selon son degré de conscience se fait dans le Xenos. C’est à dire le monde non-shandarien. Dans ce sens l’univers tout entier avec ses planètes, étoiles , galaxies et dimensions constitue un vaste champ d’expérience pour l’évolution de nos êtres vibratoires. Et ceux a commencer ici sur la 3ème planète (Gaïa, la terre) de ce système stellaire (Solaria, le système solaire).

Mais dans tous cela, une question se pose: Faut-il côtoyer des non-shandariens ayant des pensées et actes non-conforme à l’esprit shandarien et à la loi shandarienne? En fait, tout dépendra de ces pensées et actions et de leurs impactes sur votre être vibratoire.

Si ces pensées et actions conduisent à l’hybris et au Kesh, alors appliquez le 4ème devoir fondamental, la conservation en vous écartant, vous défréquentisant de ces personnes et de leurs influences toxiques et néfastes sur vous.  Par exemple:

  1. Le type qui se bourre la gueule à la bière, vodka, tequila & Cie ou encore se défonce au cannabis, au shit ou à l’héro et qui vous entraine dans sa déchéance d’alcoolique et de toxico.
  2. La nana qui  couche à droite et a gauche et qui va inciter ses copines à faire de même quitte à tomber en cloque et choper plusieurs MST. Rappelant ici que le Shandarisme fait bien une différence entre fornication et liberté sexuelle. Liberté sexuelle ne veut pas dire se faire tringler toute la journée  à droite et à gauche ni multiplier le nombre de partenaire.
  3. Le type ou la nana qui va voler dans les magasins en votre présence et faisant de vous son ou sa complice.
  4. Le type ou la nana qui passe son temps à vous rabaisser, vous critiquer par derrière ou qui vient vous voir seulement quand il ou elle à besoin de vous.

Toutes ces personnes commettent l’hybris et produisent du kesh à travers leurs actions toxique et néfastes. En appliquant le 4ème devoir, vous vous préserver, vous vous conserver contre les effets destructeurs que ces derniers ont sur votre être vibratoire.

Enfin, si ces pensées et actions ne conduisent pas à l’hybris et au Kesh, alors vous pouvez continuer les côtoyer, mais avec conscience et maitrise de soi afin de rester conforme avec l’esprit shandarien et les lois shandariennes.

Fréquenter et défréquenter les personnes

Fréquenter une personne dans son sens caché et occulte veut dire se mettre en syntonie avec sa fréquence vibratoire.  Il existe 3 formes de fréquentations qui sont:

  1. Les fréquentations psychiques/vibratoires que l’on fait avec les êtres sur les plans invisibles, dont les souvenir de rêve ou de sortie astral en sont les témoins. Mais cela inclut également les connexions et communications télépathiques.
  2. Les fréquentations virtuelles que sont les échanges et connexions faites  à travers l’internet et les réseaux sociaux.
  3. Les fréquentations physiques que l’on fait avec les personnes en face de nous que cela soit amoureux, amical ou professionnel.

Chez les shandariens, on ne fréquente que les personnes de valeur, c’est à dire des personnes avec qui on peut voir confiance, qui ont quelque chose à apporter et qui ne nous créer pas de problème. A l’inverse, on ne fréquence pas les personnes sans valeur, qui n’apporte rien, dont il faut se méfier et s’écarter sous peine qu’elles nous créer des problèmes.

Défréquenter une personne veut dire se couper se sa fréquence vibratoire. Autrement dit, arrêter de la fréquenter. Dans ce sens, les shandariens arrêtent de fréquenter les personnes sur lesquelles ont s’est trompé (cela arrive) ou qui ont évoluées en négatif et en toxicité ou encore qui ont changées de trajectoires évolutives et qui de ce fait ne sont plus en accord psychique et vibratoire avec nous.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + quatorze =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION