SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Principes de communication du Shandarisme

Pour faire l’expérience de la réalité, nous devons interagir avec notre environnement et ses composants, c’est à dire les autres consciences incarnées, qu’elles soient shandarienne, humaine, animal, végétale, ou encore hybride, extraterrestre ou extra-dimensionnelle. Cette interaction et communication permet ainsi l’échange d’information et d’énergie qui va participer à la fois à notre existence terrestre, épanouissement et évolution de conscience sur le chemin des étoiles.

Pour que cette communication puisse se faire de manière optimale, le Shandarien doit observé 10 grands principes qui sont:

Principe #1: L’incarnation de son essence de vie. C’est à dire être naturel, soi-même, ne pas jouer la comédie ni la carte de l’hypocrisie.  Quand on est soi-même, on est en alignement avec sa véritable nature cosmique. Dans cet alignement, on incarne alors ce que l’on est véritablement: notre propre essence de vie. Dès lors en incarnant notre essence de vie, nous entrons en capacité de communiquer avec les autres de manière profonde, complète et authentique. Ce qui finalement n’est rien d’autre que l’application de l’état de Fysikós.

Principe #2 :L’ouverture de son être. En effet pour pouvoir communiquer et échanger, il faut d’abord être ouvert sur l’extérieur et non fermer. Sinon aucune communication qu’elle soit télépathique, verbale ou corporelle ne passera. Toutefois, ce principe est aussi valable pour l’interlocuteur. Ainsi il ne faut communiquer qu’avec des personnes qui sont communicables. Si la personne est enfermée dans ses pensées, fatigué, dans la peur, occupé/indisponible, évitez de communiquer. Mais cela implique également d’être ouvert sur les sujets de conversation. Qu’il n’y ait pas de peur ni de tabou. Ainsi il ne faut seulement communiquer sur des sujets dont l’esprit est ouvert et dont la personne est en capacité intellectuelle de comprendre. Ne communiquez pas avec des gens qui ne comprennent rien ou qui sont inconsciemment effrayés, critiquent et se moquent par manque de science et de conscience; et donc, de cause à effet, par manque d’ouverture de leurs êtres sur le sujet en question.

Principe #3: L’acceptation de l’extérieur: Comment peut-on communiquer et échanger avec des personnes extérieures à soi que l’on n’accepte pas? Cela n’est tout simplement pas possible. Car si on n’accepte une personne, on ne la tolère pas. Et si on ne la tolère pas, on ne communique pas. A la place on est sur la défensive, on l’a repousse. Pour l’accepter il faut se focaliser sur son essence de vie et non sur ses productions mentales ou son corps biologique utilisé comme un véhicule et média de la conscience. Rappelant ainsi que dans la pensée shandarienne, nous ne sommes pas notre corps, mais incarner et nider dedans.  Donc quand on communique et échange avec une personne, on ne s’adresse pas à son corps physique, mais à sa conscience et force de vie incarnée dans ce réceptacle biologique.

Principe #4: La syntonie de son être. Pour communiquer et échanger avec une personne, nous devons être sur la même fréquence vibratoire que cette dernières. De façon à « être sur la même longueur d’onde » au sens propre du terme et ainsi éventuellement par la suite la fréquenter. C’est à dire être ensemble sur la même fréquence du cosmos qui se manifestera dans la matérialité de l’univers par le fait d’être physiquement ensemble ou en présence mutuelle sur un même point de l’espace-temps.

Principe #5: La conservation de l’intégrité. Pour communiquer et échanger avec une personne, nous devons conserver son intégrité aussi bien physique, psychique que vibratoire. Mais aussi la notre. Sinon il n’y a plus personne ni de communication possible! Ce qui implique pour l’autre le non-viol et la non-agression physique, psychique et vibratoire. Pour soi-même, la non-dévalorisation. Veuillez toutefois noter que contrairement à ce que beaucoup de non-shandariens croient, lire dans les pensées ou pénétrer l’esprit par la volonté ne sont pas considérés comme une agression ou un viol psychique dans le Shandarisme. Cela est vue comme une pratique culturelle normale des shandariens faisant également partie du fonctionnement naturel du cosmos et de la vie dans l’univers.  Ou le choc des cultures entre culture shandarienne et non-shandarienne!

Principe #6: la réceptivité mentale: C’est à dire être focalisé sur l’énergie et la conscience de la personne, être à l’écoute de son essence de vie (son âme) et prendre en compte ce que cette dernière communique, que cela soit par ses pensées et vibrations, la parole ou le langage corporel. Mais sans que cela nous affecte émotionnellement afin de conserver la clarté de l’esprit et la maitrise de soi essentielle. Donc dans une complète neutralité émotionnelle. A noter que l’on retrouve cette même réceptivité mentale dans la télépathie shandarienne. Ce qui n’est pas un hasard, bien entendu. Puisque la télépathie est un outil de communication de la conscience!

Principe #7: l’expression dans la clarté de la conscience: le fondateur disait « ce qui se conçoit clairement, s’exprime clairement« . Ainsi pour pouvoir communiquer de manière à être comprit (sinon cela ne sert à rien), il faut communiquer que de l’information de manière claire, concise, structurée et cohérente et non de manière floue, anarchique, désordonné et incompréhensible. De plus, cela implique de ne communiquer que l’information de manière directe sans passer par de grande expression complexe et hasardeuse. Ne philosophez pas et ne faites pas de masturbation intellectuelle.

Principe #8 : Être dans les lumières du savoir : C’est à dire ne communiquer que des choses en toute connaissance de cause et en vous informant au préalable. Ainsi il ne faut pas donner d’avis sans connaître d’abord les réels tenants et les aboutissants. Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas.

Principe #9: l’expression de la réalité: C’est à dire exprimer la réalité à travers le fait de communiquer une information et énergie correcte. Donc qui est conforme à la réalité, du moins à sa perception de la réalité. Puisque la réalité peut changer selon la perception de l’expérienceur et/ou de l’observateur. On peut alors traduire cela par « dire toujours la vérité » afin de rester en syntonie avec la vie. Mais également rester en harmonie avec le grand flux du cosmos. Le mensonge n’est pas permis chez les shandariens, sauf en cas de nécessité vitale (Par exemple: en cas de danger pour sa vie, de conflit ou de guerre, etc).

Principe #10 : être dans l’épanouissement du cosmos: C’est à dire communiquer avec l’intention de construire et non de détruire.  Apporter quelque chose d’utile aux autres êtres incarnés (plan physique) et non-incarné (plan para-physique, astral) du cosmos (1). De ce fait, il ne faut communiquer que des informations essentielles, pertinentes, que si cela est utile et nécessaire. Autrement abstenez-vous de parler pour ne rien dire ou encore pour attirer l’attention, paraître intéressant afin de flatter votre égo. De même qu’il faut s’abstenir de communiquer des futilités et des idioties. Cela exclut enfin les attaques personnelles, fausses accusations, insultes, provocations, médisances, calomnies, commérages, moqueries & taquineries. Quand on communique pour apporter de l’information et de l’énergie utile aux autres êtres et à leurs évolutions, cette même information-énergie participe également à la construction des cycles évolutifs de l’univers et donc, de cause a effet, participe aussi à l’épanouissement de la fleur de vie du cosmos. Tout est relié ensemble dans le cosmos, il suffit d’ouvrir les yeux…

(1) Il n’est pas rare que durant le sommeil, notre essence de vie/corps psionique en faisant un voyage astral communique des choses avec d’autres êtres présents sur ces plans. Mais bien souvent, on ne s’en souviens plus!

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × cinq =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION