SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Il n’y a pas de vérité absolue dans le Shandarisme

Il n’y a pas de vérité absolue dans le Shandarisme. Car nous partons de l’observation que une vérité absolue nécessite de posséder l’ultime savoir. C’est à dire tout savoir sur tout. Ce que l’on appelle aussi l’omniscience. Or, aucun individu, aucune civilisation et race aussi avancée soit elle dans l’univers ne peut détenir à elle seule cet ultime savoir.  La réalité est que seul le cosmos dans son intégralité possède cet ultime savoir. Que l’on soit Shandarien ou non-shandarien, nous ne sommes pas l’intégralité de ce cosmos, mais seulement une infime fraction parmi des milliards de milliard de milliard d’autre existant dans le tout de ce qui est.

Maintenant on peut accéder à cet ultime savoir. C’est le cas par exemple de certaines EMI (Expérience de Mort Imminente) dans des apocatastases transitoires où l’expérienceur  devient le cosmos pour entrer dans un état d’omniscience. Sauf que cela ne dure pas. Et on a vite fait de tout oublier une fois de retour dans notre corps biologique. Dans ces conditions, difficile de détenir quelque chose que l’on ne conserve pas!

On voit comme ça des personnes proclamés que leurs idéologies, philosophies, religions et spiritualités détiennent la vérité absolue

Quand on voit cela, on se dit « C’est quoi ce délire? C’est quoi ces conneries?« . Les types sont même pas foutus de situer le système solaire dans cette galaxie ni de vous expliquer comment fonctionne l’ADN, mais eux, ils détiennent la vérité absolue! Pourtant c’est la base. Cherchez l’erreur. Le pire dans l’histoire est qu’ils vont ensuite imposer leurs délires aux autres et entrer en guerre et massacrer tous ceux et celles qui n’adhèrent pas à leurs petites vérités absolues.

Le Shandarisme ne détient aucun vérité absolue

Le fait que la Conscience collective et son double physique, le cercle ne détiennent pas de vérité absolue fait qu’ils ne possèdent qu’un corpus d’information formant un savoir, une mémoire qui est à la fois relative et évolutive.

  • Une information relative, car elle dépend directement du niveau de conscience et de fréquence de la personne
  • Une information évolutive, car elle est sujet à des mises à jour qui la modifie et donc, de cause à effet, la fait évoluer

La seul vérité est qu’on ne sait rien. Sinon on ne serait pas là a s’incarner ou se réincarner dans l’univers pour le savoir!

Il y a des choses que l’on sait par l’expérience de soi et des autres, et des choses qui sont des postulats temporaires en attente de validation ou d’invalidation. Il y a des choses qui sont vrais et d’autres qui sont fausses. Ces choses fausses seront alors détectées et corriger au fur et à mesure de notre évolution, le moment venu. Quand on a fait une erreur, on l’admet pour ensuite la corriger et ainsi rester dans l’unité de la vie et dans l’unicité avec le cosmos. Car ce n’est qu’en étant dans le vrai, donc dans la réalité que l’on demeure dans cette unité et unicité. Si on reste dans le faux, on est dans l’illusion et là, il n’y a aucune unicité qui puisse se faire. D’où la nécessité d’admettre qu’on est trompé quand il y a  eu effectivement une erreur. Comme on dit, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis.

Par contre, on ne va pas remettre en question nos expériences, acquis et cultures parce que cela dérangent certaines personnes, leurs croyances et valeurs. Le Shandarisme restera le Shandarisme. Ceux qui ne sont pas content, c’est du pareil au même.

Les Shandariens n’ont pas besoin de convaincre les autres

Si vous adhérez à notre pensée et vision c’est bien, si vous n’adhérez pas, c’est bien aussi. En fait, on s’en tape impérialement que vous nous croyez ou non. L’important est ce que nous expériencons et apprenons de ces expériences et non de croire ou de ne pas croire à telle ou telle chose. Souvenez vous ainsi que le Shandarien est dans l’expérience et non dans la croyance. De ce fait, nous n’avons pas besoin de convaincre qui que ce soit de quoi que ce soit. On a d’autres choses plus importe a faire que vouloir faire adhérer les autres à notre vision et pensée.

Quand un type avec son petit Moi, son petit égo nous dis: « Prouvez-moi que ce que vous dites est vrai », on lui répond « On a rien à te prouver mon gros con, car on en a strictement rien à branler de ton opinion et encore moins de ta petite personne. » Sur le chemin des étoiles, les seules personnes à qui ont doit prouver quelque chose, c’est à nous-même et a personne d’autre. Certainement pas a un étranger qui en a strictement rien à foutre de nous et qui vient seulement demander des preuves parce que cela ne correspond pas à son système de croyance personnel et que la chose perturbe et met à mal sa petite vision étriquée de la réalité.

Souvenez-vous ainsi que les shandariens ne débattent jamais avec d’autres. Les débats sont seulement des guerres de croyance, d’égo et de dormeur. Quand vous savez qu’une chose est vrai par l’expérience, vous n’avez pas besoin d’en débattre. Par exemple sur cette planète l’herbe est verte, le ciel est bleu. Vous l’avez déjà vu, donc vous le savez par l’expérience. Par conséquent, à moins d’être daltonien et confondre les couleurs, vous n’allez pas remettre en question la couleur du ciel et de l’herbe. Ici c’est exactement la même chose.

On voit des gens comme ça, qui veulent toujours débattre pour prouver qu’ils ont raisons ou faire briller leurs égos en société. C’est la cour de recrée. Après ils vous sortent que c’est la démocratie croyant illusoirement être au sommet de l’évolution. Sauf que…. la réalité est que nous vivons dans monde dans lequel nous croisons et côtoyons des êtres pratiquement tous les jours avec des consciences et intelligences nettement supérieures à l’homme. Vous les croisez dans la rue, vous ne faites aucune différence avec une personne lambda. Pourtant, ils sont bien là. Or ces êtres en ont strictement rien à battre de la démocratie, de l’humanisme, du féminisme et de toutes ces conneries. Et ils ont raisons, ils ont des choses plus utiles et importante à faire que s’intéresser à des débats dits « démocratiques » qui ne sont finalement rien d’autres que des querelles du jardin d’enfant. Conclusion, les types qui demandent toujours à débattre au nom de leurs belles démocraties sont en bas de l’échelle de l’évolution. Vouloir débattre avec eux, c’est rabaisser sa valeur à leurs niveaux et ainsi perdre notre temps et énergie dans des interactions infantiles et sans aucuns intérêts.

Maintenant pour revenir au Shandarisme, nous sommes incarnés ici pour accomplir notre Moira, laquelle participera à notre évolution de conscience. De ce fait, on n’est pas là pour prouver qu’on a raison ni pour convaincre qui que ce soit.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × trois =

Revenir en haut de page
SPACE VIBRATION