SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Que sont les consciences passives?

Dans le Shandarisme, il y a 2 catégories de shandarien qui sont les consciences actives et les consciences passives. Pour faire simple, les consciences actives sont les pratiquants et les conscience passives sont les non-pratiquants. Mais ne faisant jamais rien comme tout le monde ici,  vous devez vous douter que le status de non-pratiquant prend un tout autre sens chez les shandariens. Ce qui est exacte…

Qu’est-ce qu’un non-pratiquant shandarien?

D’ordinaire, un non-pratiquant est une personne qui adhère à une idéologie, philosophie, spiritualité ou religion, mais qui ne la pratique pas. Or, dans le Shandarisme on ne s’encombre pas d’affiliation ni de membres inactifs et donc inutiles. On n’est pas là pour faire du chiffre afin de gonfler les egos. Ce qui implique qu’une conscience passive n’est pas un adhérant qui ne pratique pas, mais un réserviste. Ce qui est bien différent.

Dans ce sens, les consciences passives sont des réservistes qui peuvent être mobilisés à tout moment en cas de besoin. Ils vivent leurs vies tranquillement parmi les non-shandariens, exceptés de toutes pratiques shandariennes jusqu’au jour ou ils sont appelés par la conscience collective à travers l’appel du shandarisme (1)

Répondant à l’appel, ils rentrent de nouveau en l’Energia et redeviennent de par le processus de l’endocytose des consciences actives.

Pourquoi appelle-t-on les non-pratiquants shandariens des consciences passives?

On appelle des non-pratiquants shandariens des consciences passives, car leurs consciences (âmes) restent présentes et “passives” dans la conscience collective par contraste aux autres consciences qui sont suivent la voie du shandarien à travers le cycle de la pratique et sont par conséquent “active”.

Il faut ainsi savoir que même si les consciences passives ne participent pas aux unifications qui est une porte d’accès à la conscience collective et à son énergie pour se ressourcer, du fait qu’elles aient été antérieurement initiées par le rite d’initiation fait qu’une partie d’elles-mêmes restent toujours présentes dans la conscience collective,”passives” alors qu’une autre partie reste dans leurs corps d’incarnations, active pour vivre leurs vies terrestres.  A contrario, pour une conscience active, la partie d’elle-même présente dans la conscience collective et celle présente dans son corps d’incarnation restent toujours toutes les 2 actives.

Comment devient-on une conscience passive?

Les consciences passives sont toutes sans exception des consciences actives à la base. Ce n’est qu’une fois après avoir atteint le degré de moyenne conscience que ces dernières vont être appelées à devenir des consciences passives selon les besoins et stratégies de la conscience collective. Le passage de la conscience active à la conscience passive se fait alors à travers l’accomplissement du rite d’initiation inversé.

Les consciences passives sont également appelées les dormants

Car du fait qu’elles soient des consciences passives et non-active exemptées de la pratique shandarienne, elles sont  considérées comme “dormante”. Attention cependant à ne pas confondre les dormants avec les dormeurs qui sont les êtres dont la conscience n’est pas éveillée sur la réalité des mondes visibles, de leurs êtres, forces, interactions et influences.

En cas de destruction et d’effondrement du Shandarisme (ne jamais dire jamais, tout peut arriver), les dormants seraient alors réveillés et appelés par la conscience collective pour régénérer le Shandarisme et le faire renaitre tel le phœnix renaissant de ses cendres.

C’est d’ailleurs pour cela que vouloir faire disparaitre le Shandarisme est impossible, car même si le cercle venait à être décimé sur terre, la conscience collective présente sur le plan astral restera toujours intacte prête à réveiller les dormants ou à téléguider par sa pensée collective des non-shandariens ci-nécessaire afin de reconstituer un nouveau cercle et ainsi régénérer la présence physique et terrestre du Shandarisme.

Ainsi la conscience collective n’est pas que la conscience commune et l’égrégore de tout les shandariens, elle est aussi une puissance astrale et une force occulte au sens propre du terme, capable de se connecter, communiquer, d’influencer et de téléguider l’esprit, la volonté/les désirs, les sentiments et les pensées de n’importe quel humain sur cette planète (télépsychie shandarienne).

(1) L’appel du Shandarisme n’est pas fait que pour appeler les potentiels à devenir des shandariens, il est aussi utilisé pour réveiller et appeler les consciences passives.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 5 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!