SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Le Deuil dans le Shandarisme

Pour comprendre la question du deuil dans le Shandarisme, il faut d’abord définir ce qu’est le deuil.

Le deuil du latin  dolus qui veut dire « douleur » est un sentiment de souffrance lié à la séparation définitive d’un être affectionné perçue comme une perte. D’ordinaire, le deuil se décompose en 5 phases qui sont le choc, la colère, la négociation, la dépression et l’acceptation.

La souffrance du deuil vient de notre attachement à la personne défunte, car si il n’y avait aucun attachement, il n’y aurait tout simplement pas de souffrance et donc, de cause à effet, pas de deuil. On peut voir ainsi dans certains couple ou le mari décédé et que la femme en a strictement rien à foutre!  Cela ne lui fait ni chaud ni froid et donc, elle ne porte pas le deuil si ce n’est parfois jouer la comédie pour bien se faire voir de son entourage.

Dans le Shandarisme, le deuil existe sans exister

On peut ressentir de la tristesse, mais cela n’est pas vraiment perçue comme un deuil. Pourquoi cela? Pour le comprendre, il faut se rappeler que pour un shandarien:

  1. Dans l’amour shandarien, il n’y a pas d’attachement sentimental à l’autre. On peut être proche d’une personne, mais il n’y a pas d’attache. Ce qui fait qu’il n’y a pas de douleur au moment de la séparation. Par contre, il peut y avoir de la tristesse.
  2. La mort n’est que virtualité. Ce qui implique qu’on ne meurent pas réellement et que seul notre corps d’incarnation meurt.
  3. Nous ne sommes pas notre corps d’incarnation. Ce qui veut dire que se qui est dévitalisé (décédé) n’est pas nous, mais seulement  l’instrument biologique que nous utilisons.
  4. Nous ne pouvons pas mourir. Dans notre véritable identité, nous sommes composé d’énergie et l’énergie peut se transformer, mais, elle ne peut disparaitre. Ce qui nous procure une forme d’immortalité.
  5. On peut transférer sa conscience dans un autre corps par l’accomplissement du rite de transfert. Ce qui fait qu’on revient dans le collectif et que l’on retrouve sous une nouvelle enveloppe les personnes connues durant notre vie dans l’ancienne enveloppe.
  6. Nous ne sommes jamais séparé les uns des autres. La séparation est une illusion de la matière/densité dans ce monde. Mais derrière cette illusion, il y a toujours les liens et connexions psychiques nous reliant les uns aux autres.

Tous cela cumulé fait que le deuil peut existe car qu’il peut y avoir de la tristesse, mais sans vraiment exister du fait qu’il n’y a pas de douleur profonde de séparation liée à un quelconque attachement sentimental. Oui, on sait, c’est assez incompréhensible et bizarre. Mais c’est comme cela.

L’épreuve du deuil

Il faut se souvenir qu’il existe dans notre expérience de réalité dans la matière, 5 grandes épreuves de vie qui sont la pauvreté, les accidents, le deuil, la maladie et l’agression.

Le deuil est donc une épreuve, mais du fait qu’il existe sans exister, ce dernier constitue une épreuve “virtuelle/illusoire” qui nous permet d’expériencer la séparation, le manque et le vide.

De plus, le fait qu’il n’y a pas d’attachement à l’autre, il n’y a pas de douleur de séparation. Ce qui rend l’épreuve du deuil pour un shandarien beaucoup moins émotionnel que chez un shandarien.

Il n’existe pas de jour ni de cérémonie de deuil

Du fait que le deuil existe sans exister dans la conscience collective, il n’existe pas de jour de deuil ni de cérémonie de deuil. De même qu’on ne porte pas de vêtement de deuil. Car il n’y a pas d’utilité. Et comme vous le savez (si vous nous suivez depuis longtemps), ce qui n’est pas utile n’a pas lieu d’exister chez les shandariens. Donc, pas de jour, ni de cérémonie ou de vêtement de deuil dans le Shandarisme. Rappelant enfin que la veillée de 3 jours qui est faite auprès du cadavre n’est pas un deuil ni un hommage, mais un temps laissé pour permettre au corps bio-photonique de complètement se dissoudre et ainsi démagnétiser naturellement le corps biologique. Durant cette veillée, l’ouverture des yeux du cadavre permet de vérifier qu’il n’y a pas de retour de la conscience/force de vie dans le corps.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − 3 =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!