SPACE VIBRATION

Etre un avec le Cosmos

Qu’est-ce que le sanctuaire dans le Shandarisme?

Pour comprendre ce que l’on appelle Sanctuaire, il faut revenir à son étymologie. Le mot sanctuaire vient du latin sanctuarium que l’on peut traduire par “lieu consacré”. Sur le chemin des étoiles, un lieu consacré est un lieu dédié à la présence de l’être cosmique dans l’univers.  Ainsi, le sanctuaire n’est pas un lieu de culte, puisque la pratique du culte n’existe pas dans le Shandarisme. Une pratique qui est d’ailleurs la 1ère des 7 pratiques interdites pour un initié.

Ce lieu dédié à la présence de l’être cosmique possède une fonction. Celle d’assurer le point d’équilibre de l’être incarné dans la matérialité. C’est-à-dire son ancrage dans le continuum espace-temps durant le temps de son incarnation pour cette vie. Ceci afin que ce dernier puisse être en capacité d’accomplir sa Moira.

Dans cette optique, ce lieu consacré se base sur 2 éléments et principes complémentaires qui sont le Katafýgio et la Diástasi.

Le Katafýgio (Καταφύγιο) est le refuge

Dans le Shandarisme,  existe 3 types de refuge complémentaires les uns des autres. L’un pour le corps biologie qui est la maison shandarienne et l’autre pour le corps psionique (l’esprit) qui est la conscience collective.

Le troisième refuge est la porte. Appelée ainsi car il est une porte que l’on franchie. Ce dernier refuge est un refuge secret seul connu des hautes consciences et dont l’itinéraire et l’accès ne sont seulement transmis aux basses et moyennes consciences qu’en cas de grand danger menaçant l’existence même du cercle.

Le principe du Katafýgio est pour un shandarien de trouver refuge afin de se ressourcer et ainsi retrouver les forces nécessaires à la continuité de son accomplissement d’être incarné.

Ainsi, son corps d’incarnation se ressource dans la maison shandarienne et son corps psionique se ressource dans la conscience collective à travers la pratique de l’unification.

La Diástasi (Διάσταση) est l’espace vital

Dans le Shandarisme, l’espace vital désigne la dimension nécessaire à votre présence et vivance dans le continuum espace-temps. D’ailleurs le mot grec Diástasi peut se traduire par « dimension ».

Cette dimension est présente sur le plan physique du cosmos, dans le continuum espace-temps oscillant sur une fréquence vibratoire propre au shandarisme et se manifestant par un volume, un espace donné, la maison shandarienne.  Mais elle est aussi est présente sur le plan paraphysique du cosmos sur la fréquence vibratoire de la conscience collective.

Le principe de la Diástasi pour un shandarien est d’entrer dans son propre espace vital pour assurer sa vivance et survivance dans le cosmos. Il n’empiète pas sur l’espace vital des autres êtres incarnés afin de rester dans l’Armonía.

Dans le sanctuaire, le refuge et l’espace vital sont intimement liés et fonctionnent de pair. Autrement dit l’un ne va pas sans l’autre. Car le refuge est un espace vital. Il n’y a pas de refuge sans espace vital. Le refuge est le fond et l’espace vital, la forme. Dans ce sens, le Shandarien se refugie dans son espace vital afin d’y trouver protection, mais aussi pour y accomplir ses aspersions, sa sustentation et régénération.

Enfin, le refuge et l’espace vital constitue l’un des 4 piliers/ressources de la subsistance et de son principe.

ZetaReticuli4779

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × un =

Revenir en haut de page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!